Festivals News — 21 décembre 2013
Festival des Arcs 2013 : le palmarès

J’ai sur le bout de la langue mon petit coeur qui tangue pour un festival qui s’est achevé ce vendredi soir 20 décembre en primant un drame polonais en noir et blanc,  de , le réalisateur de My Summer of Love.

ida PALMARES

La Flèche de Cristal remis à IDA

Après un temps plus que clément durant toute la semaine, c’est sous une douce tempête de neige que s’est achevée la cinquième édition du . En voici le palmarès avec peu de commentaires, l’auteur de ces lignes ayant eu la malchance de ne découvrir que peu de films de la compétition. Le jury, présidé par la réalisatrice et comédienne Nicole Garcia, avec à ses côtés les comédiennes Anna Mouglalis et Anaïs Demoustier, l’écrivain Jonathan Coe, le directeur de la photographie Larry Smith, le producteur Cedomir Kolar et le compositeur Eric Neveux a salué une sélection intense, riche et éclectique.

Les six prix du jury :

La Flèche de Cristal, en partenariat avec LVT Digimage, a été remise au long-métrage polonais Ida de Pawel Pawlikowski. Plutôt bien, voire très bien, reçu par les festivaliers, il sortira en France le 12 février 2014, distribué par Memento Films. Le Prix d’interprétation féminine Métronews a été attribué aux deux comédiennes principales du film, Agata Kulesza et qui a récupéré le trophée.

Synopsis : dans la Pologne communiste de 1962, Anna est sur le point de prononcer ses voeux pour entrer au couvent. À ce moment, elle découvre ses racines juives. Elle décide alors de partir à la recherche de son passé afin de tenter de comprendre ce qui est arrivé à ses parents durant la Deuxième Guerre Mondiale, sous l’occupation nazie.

Le Grand Prix du Jury a été attribué à Of horses and men, film islandais de qui reçoit aussi le prix de la meilleure musique, attribuée au compositeur David Dor Jonsson. Le réalisateur s’est exprimé en direct via skype, en soulignant en particulier le travail de son collaborateur. Le film représentait son pays lors de la prochaine édition des Oscars mais il est absent de la liste de neuf longs-métrages finalistes annoncée ce même jour.

Synopsis : c’est le printemps, Kolbeinn aime Solveig et Solveig aime Kolbeinn mais Kolbeinn est épris de son bien le plus précieux et chéri, sa jument Grana; et Grana est obsédée par Brunn l’étalon. Ça ne peut que mal finir…

PALM OF HORSES

Mention Spéciale du Jury au film norvégien I am yours de la réalisatrice qui sortira en 2014, distribué par Premium-Films. Inégal récit du quotidien de Mina, jeune actrice qui tient farouchement à sa liberté et doit affronter le regard des autres. Divorcée et mère d’un préadolescent, elle doit subir le poids de ses origines pakistanaises mais affronte ses désirs avec une indépendance discrète mais ferme. Malgré quelques maladresses de contenu et de style, notamment dans son montage déroutant et des ellipses désarçonnantes, quelques jolies séquences (le regard de la talentueuse Amrita Acharia éloquent dans un houleux dîner où elle est prête à exploser de colère mais se contient) laissent entrevoir le potentiel de cette cinéaste à suivre, et déjà présente en 2011 dans le cadre des work in progress avec ce projet.

PALM I AM YOURS 01

Le Prix d’interprétation masculine Métronews a récompensé en jeune homme en colère en prison dans le film anglais Starred up (Des poings contre le mur) de David Mackenzie qui sortira en juin 2014, distribué par Wild Side en association avec le Pacte et qui reçoit aussi le prix du Public.

Le prix de la meilleure photographie a été décerné à Pau Esteve Birba pour le film espagnol  de Manuel Martin Cuenca, vendu par Films Distribution. C’est le directeur de la photographie Larry Smith (Eyes wide shut, Only God forgives – voir interview sur ce site très bientôt) qui lui a offert ce trophée.

Les lycéens de Bourg Saint Maurice, Albertville et Chambéry ont remis le prix du Jury Jeune au film hongrois  de Janos Szasz, distribué par Pretty Pictures. L’enthousiasme de ce petit groupe sur scène faisait plaisir à voir et leur discours était d’une grande justesse. À noter le tour de force de l’un des membres de ce groupe chargé d’effectuer la traduction en anglais avec l’imprimatur discret de la meilleure interprète de cinéma du monde, Massoumeh Lahidji.

Pour la première fois, un prix de la Presse a été décerné, au film suédois We are the best de , en présence de ses deux jeunes comédiennes avec une mention spéciale pour Starred-up.

Le prix Cineuropa, attribué à un film produit ou co-produit par un pays participant au programme MEDIA ou membre du programme Eurimages, a été remis au film slovène  de Rok Bicek dont l’acteur principal aurait largement mérité un prix pour un jeu en retenue qui n’est pas sans évoquer le lauréat 2012, Soren Malling (Hijacking). À la mort d’une lycéenne, l’un des professeurs est mis en cause et le scénario, en évitant soigneusement le côté dossiers de l’écran, permet de saisir différents points de vue sans manichéisme. Sans distributeur, ce drame au sujet casse-gueule, avec rumeur destructrice et plongée dans le milieu éducatif, pouvait laisser craindre le pire. Le résultat est une excellente surprise.

Le Prix Femme de cinéma Sisley/Les Arcs a été remis voici quelques jours à la réalisatrice bosniaque Jasmila Zbanic (For those who tell no tales). Le prix du Work in Progress a été décerné au film serbe No one’s child de Vuc Rsumovic… que l’on verra peut-être lors d’une prochaine édition du Festival des Arcs ?

CLASS ENEMY 01

Bilan globalement très positif

Parmi les personnalités présentes, côtoyer l’espace parfois de quelques minutes Anna Mouglalis, Larry Smith ou la réalisatrice Iram Haq fut un réel plaisir, ainsi que les abonnés présents Aurélien Recoing ou Bernard Jeanjean, tout comme entendre une nouvelle fois pour le mini-concert de clôture le chanteur Camille Bazbaz avec sa chanson emblématique Sur Le Bout De La Langue mais aussi des extraits de son nouvel album.

Avec environ 15 000 entrées, le dernier festival français de l’année poursuit sa hausse de fréquentation, grâce notamment aux avant-premières marquantes de Nymphomaniac de Lars von Trier et 12 years a slave de Steve McQueen et aux films de la compétition présentées, entre autres au Centre Taillefer.

Le programmateur a annoncé au public qui suivait la révélation du palmarès que les Pussy Riots, sujets du documentaire Pussy Riot: A Punk Prayer de Mike Milner et Maxim Pozdorovin, diffusé au même moment, devaient être bientôt libérées.

Un bémol : je n’ai jamais réussi à trouver le temps de m’offrir un repas traditionnel savoyard, la faute à pas de chance !

Festival de CinŽma EuropŽen des Arcs 2013

Dernières séances du samedi 21 décembre

09h00 Tonnerre de Guillaume Brac (Prince des Cimes 1950)

09h00 Gloria de Sebastian Lelio (Salle des festivals Arc 2000)

11h00 La Cour de Babel de Julie Bertuccelli (Prince des Cimes 1950)

11h00 Les sorcières de Zugarramurdi d’Alex de la Iglesia (Salle des festivals Arc 2000)

et l’après-midi, reprise des films du palmarès :

16h00 Starred Up (Savoy Bourg-St-Maurice)

16h00  (Cinémobile 1800)

18h00 Ida (Savoy Bourg-St-Maurice)

18h00 We Are the Best! (Cinémobile 1800)

20h00 Of Horses and Men (Cinémobile 1800)

Le festival créé par Pierre-Emmanuel Fleurantin et Guillaume Calop en 2009 et soutenu activement par leur président et parrain très présent Claude Duty (Filles perdues cheveux gras, Chez nous c’est trois) trouve son rythme de croisière grâce à la programmation concoctée par Frédéric Boyer et aux travails des membres de l’équipe dont les attachées de presse Vanessa Jerrom, Claire Vorger et Anne Berthier, ainsi que des nombreux bénévoles très actifs, citons Philippe Le Yeti, Didier à l’Igloo, qui m’a sauvé de la tempête de neige, et autres Marion, Stéphanie & co.

[youtube]http://youtu.be/MRzbCZtiWYc[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles