Test DVD : Very bad dads

1
481

Very bad dads

 
États-Unis : 2015
Titre original : Daddy’s home
Réalisateur : Sean Anders
Scénario : Brian Burns, Sean Anders, John Morris
Acteurs : Will Ferrell, Mark Wahlberg, Linda Cardellini
Éditeur : Paramount Pictures
Durée : 1h32
Genre : Comédie
Date de sortie DVD/BR : 31 mai 2016

 

 

Jouer le rôle de beau-père est parfois difficile pour Brad qui aime les enfants de son amoureuse comme ses propres enfants, mais qui se fait sans cesse rejeter par eux. Alors que la situation s’améliore un peu, c’est ce moment que choisit Dusty, le père biologique, pour revenir dans le tableau. Même s’il l’invite à passer quelques jours à la maison, Brad se sent en compétition avec Dusty, qui le lui rend bien. La jalousie s’installe rapidement entre les deux hommes qui multiplient les coups bas afin de se faire appeler papa…

 

 

Le film

[3/5]

Sur le papier, la rencontre entre Sean Anders et Will Ferrell promettait d’envoyer du lourd, de mettre à mal nos zygomatiques, de nous plier littéralement en deux de rire dans nos fauteuils. Imaginez plutôt : d’un côté, nous avons Sean Anders, réalisateur de Sex drive ou Comment tuer son Boss 2, également scénariste de La machine à démonter le temps ou Les Miller, une famille en herbe. De l’autre, le génie du rire US Will Ferrell, qui avec l’aide de son complice Adam McKay, nous a livré une pelletée de comédies absolument énormes ces dernières années, telles que Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy, Les rois du patin ou Frangins malgré eux. La rencontre promettait donc du meilleur…

Mais la montagne a finalement accouché d’une souris. Si Daddy’s home, retitré Very bad dads de notre côté de l’Atlantique, permet à Ferrell de retrouver Mark Wahlberg, son accolyte de The other guys (Very bad cops), il faut tout de même admettre que le film sera au final à ranger du côté des « petits » Will Ferrell, même si le film est suffisamment drôle et enlevé pour provoquer le rire à intervalles réguliers. La dynamique du duo Will Ferrell/Mark Wahlberg fonctionne bien, les gags liés à leurs « affrontements » pour conquérir l’amour de leurs enfants sont souvent très efficaces, mais l’ensemble est beaucoup plus tourné vers un public familial que les films précédents de Ferrell et Anders. La comédie fonctionne certes, et même plutôt bien par moments, mais ne décolle jamais réellement, elle manque clairement de la folie imprévisible des chefs d’œuvres de comédies dans lesquels a pu jouer le grand dadais Ferrell par le passé.

Mais on le répète, Very bad dads est tout de même une comédie efficace ; on rit souvent et de bon cœur, alors qu’à cela ne tienne, oublions les récriminations, ne boudons pas notre plaisir et contentons-nous de ce qui nous est offert !

 

 

Le DVD

[4/5]

Disponible puis la fin du mois de mai sur support DVD et Blu-ray, Very bad dads s’offre une séance de rattrapage puisqu’il n’a pas eu les honneurs d’une sortie en salles dans l’hexagone. L’éditeur n’ayant pu nous fournir de Blu-ray, on l’a visionné sur support DVD. Edité par Paramount Pictures, la galette nous propose une définition précise, et un piqué d’une précision inattendue. Les couleurs sont chatoyantes, les contrastes solides, en deux mots comme en cent l’éditeur compose adroitement avec les limites intrinsèques du support. Côté son, l’éditeur nous propose à la fois la VF et la VO en Dolby Digital 5.1, et les deux pistes son sont dynamiques à souhait ; on notera d’ailleurs que la version française est de bonne qualité.

Rayon suppléments, nous aurons droit à un making of court mais assez enthousiasmant, accompagné d’une featurette sur l’affrontement des deux « papas » du film et d’une série de scènes coupées, dont une nous propose un trajet en moto tout à fait hilarant.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici