Accueil Tags John Morris

Tag: John Morris

Test Blu-ray : Toy Story 4

0
S’il ne parvient en aucun cas à renouveler l’intense émotion ressentie à la fin du troisième épisode, qui mettait en scène le « passage de relais » d’Andy à Bonnie, Toy Story 4 n’en est pas pour autant – bien au contraire – ce que les aigris ont un peu hâtivement considéré comme l’épisode « de trop » au cœur de la saga initiée en 1995 par John Lasseter. Il s’agit au contraire d’un épisode important, dans le sens où il passe le flambeau à une nouvelle génération de créatifs de chez Pixar qui, à l’issue de cet film marquant réellement un moment-charnière dans l’existence des personnages que nous connaissons depuis 25 ans, sont parvenus redéfinir complètement les bases de la saga en vue – la fin du film ne laisse que peu de doutes à ce sujet – d’une nouvelle série de films ou de spin-offs au cœur desquels ils ne seront plus pieds et poings liés par les impératifs narratifs qui guidaient les pas de la franchise jusqu’alors.

Test DVD : Apprentis parents

0
Découvert en 2008 avec le très amusant Sex drive, teen movie hors normes bien au-dessus de la moyenne du genre, Sean Anders a passé les premières années de sa carrière Hollywoodienne à enchaîner les comédies orientées « trash », soit en tant que scénariste, soit en tant que réalisateur. S’il se consacre toujours aujourd’hui à la comédie, le ton de ses films semble avoir pris un tournant important en 2015, avec la comédie Very bad dads, qui mettait la notion de « famille » au centre de toutes ses préoccupations.

Test DVD : Very bad dads 2

0
Quoiqu’en disent certains esthètes adeptes d’un cinéma de la forme dont les plans sont pensés au millimètre près, l’Art ne s’embarrasse généralement pas de considérations mathématiques. On en veut pour preuve que la multiplication d’éléments négatifs ne produit que rarement de résultat positif à l’écran ; dans le sens inverse, l’addition d’éléments positifs au cœur d’un seul et même film ne produit pas systématiquement, au final, un film dont la valeur réelle représente la somme des talents mis dans la balance. On avait déjà souligné cet état de fait à la sortie en France de Very bad dads en 2015 (lire notre article) : le film était très attendu car il représentait la rencontre à l’écran de l’équipe du diptyque Comment tuer son boss et du duo Will Ferrell / Mark Wahlberg, et ne pouvait en toute logique que lessiver nos zygomatiques et rougir nos cuisses à force de se les claquer dans l’hilarité générale. Contre toute attente, Very bad dads s’était avéré une bonne « petite » comédie, mais bien éloignée du monument tant espéré.

Décès du compositeur John Morris

0
Le compositeur américain John Morris est décédé le 25 janvier à Red Hook dans l'état de New York d'une infection respiratoire. Il était âgé de 91 ans. Un très fidèle collaborateur de Mel Brooks pour lequel il avait composé la musique d'une dizaine de films, dont Les Producteurs, Le Shérif est en prison et Frankenstein junior, Morris avait également travaillé avec d'autres réalisateurs comme David Lynch sur Elephant Man.

Test DVD : Very bad dads

1
Sur le papier, la rencontre entre Sean Anders et Will Ferrell promettait d’envoyer du lourd, de mettre à mal nos zygomatiques, de nous plier littéralement en deux de rire dans nos fauteuils. Imaginez plutôt : d’un côté, nous avons Sean Anders, réalisateur de Sex drive ou Comment tuer son Boss 2, également scénariste de La machine à démonter le temps ou Les Miller, une famille en herbe. De l’autre, le génie du rire US Will Ferrell, qui avec l’aide de son complice Adam McKay, nous a livré une pelletée de comédies absolument énormes ces dernières années, telles que Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy, Les rois du patin ou Frangins malgré eux. La rencontre promettait donc du meilleur…

Test Blu-ray : Dumb & dumber de

2
De mémoire de cinéphile, une suite réalisée vingt années après l'original est un cas de figure assez rare. Dumb & dumber de est pourtant de cette engeance : vingt ans après les premières aventures de Harry et Lloyd dans Dumb & dumber, les frères Farrelly ont eu envie de retrouver le ton régressif de leur premier long-métrage. Jeff Daniels et Jim Carrey, sans qui le projet n'aurait pu aboutir, se révèlent également de la partie, et reprennent leurs rôles d'abrutis congénitaux, que les années n'ont pas franchement rendus plus brillants.

Dumb & Dumber : une suite confirmé par Jim Carrey

0
Une suite de Dumb et Dumber, l'un des films culte de Jim Carrey devrait voir le jour dans les prochains mois.