Test Blu-ray : Monty Python – Sacré Graal

0
978

Monty Python – Sacré Graal

 
Royaume-Uni : 1975
Titre original : Monty Python and the Holy Grail
Réalisateur : Terry Jones, Terry Gilliam
Scénario : Terry Jones, Terry Gilliam, Graham Chapman, John Cleese, Eric Idle, Michael Palin
Acteurs : Graham Chapman, John Cleese, Eric Idle
Éditeur : Sony Pictures Entertainment
Durée : 1h32
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 3 décembre 1975
Date de sortie Blu-ray : 25 novembre 2015

 

 

Le Roi Arthur et ses chevaliers de la Table Ronde se lancent dans une quête à petit budget pour trouver le Saint Graal, quête semé d’embûches toutes plus barjos les unes que les autres…

 


 

Le film

[5/5]

Dans le grand labo de l’humour ont eu lieu, durant les années 70, plusieurs expérimentations dans différents pays du monde, menées par de jeunes et talentueux jeunes gens désireux de faire rire leurs contemporains, et force est de constater que toutes ces expériences n’ont pas eu droit à la même postérité, n’ont pas forcément gravé le marbre de nos zygomatiques de la même indélébile manière. Alors qu’aux États-Unis on commençait à voir émerger les talents de plusieurs canadiens expatriés au cœur du Saturday Night Live, en Europe, la tendance était globalement plus « classique » : les italiens riraient encore longtemps des blagues de Totò, tandis que les français se tapaient sur les cuisses devant les pitreries cinématographiques des Charlots. C’était sans compter sur la perfide Albion, qui allait dynamiter l’ensemble du labo de l’humour avec les Monty Python, la troupe d’humoristes la plus en avance sur son temps et la plus désopilante que l’on ait jamais vue et qui reléguerait instantanément tous les autres aux rangs des parfaits ringards.

Maniant l’absurde avec une dextérité et une maestria rarement atteintes, les six jeunes gens ont révolutionné l’humour télévisuel dès 1969 avec leur Flying Circus, décliné sous forme de film en 1971, avant de s’attaquer à leur premier « vrai » long-métrage en 1975, le bien nommé Monty Python – Sacré Graal. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que quarante ans après, l’impact du film reste à peu de choses près le même qu’à l’époque de sa sortie. Absurde, délirant, déconstruit et décomplexé, Sacré Graal s’impose comme une extraordinaire suite de sketches, certes inégaux mais le plus souvent extrêmement drôle. Passages musicaux, dessins animés, non-sens cartoonesque, clins d’yeux incessants au spectateur, ce premier film original des Monty Python est une véritable réussite, un tour de force comique. Et le plus surprenant, c’est qu’ils ont fait encore plus drôle après !

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Afin de fêter comme il se doit les quarante ans de ce film fondateur, Sony Pictures Entertainment se devait de nous livrer une galette Haute Définition exemplaire. Le film a été restauré en 2K, et si l’on excepte quelques plans malheureux (durant la première rencontre avec les chevaliers qui font « Nii » par exemple), l’ensemble affiche une belle pêche, avec un grain scrupuleusement préservé, un piqué accru et des couleurs et des noirs très intenses et soignés. Les séquences animées signées Terry Gilliam y gagnent encore plus nettement, c’est juste magnifique. Côté son, on s’esbaudira devant les qualités du mixage anglais DTS HD Master Audio 5.1, qui s’il se révèle essentiellement frontal, a le mérite de ne pas (trop) trahir les intentions d’origine. Un mixage HD en mono est également disponible, et, plus étonnant, on trouvera sur le Blu-ray édité par Sony une version française du film des Monty Python, dont on ignorait l’existence, et qui s’avère du dernier ridicule.

Du côté des suppléments, les possesseurs de l’édition DVD collector de 2002 seront ravis de voir rapatriés tous les bonus complètement barrés de leur édition précédente : des différents commentaires audio (les deux, plutôt sérieux et informatifs, réunissant tous les membres vivants des Python ainsi que celui, plus fantaisiste, destiné à « ceux qui n’aiment pas le film ») aux visites des lieux ayant -ou pas !- servi au tournage du film, de la featurette revenant sur l’utilisation des noix de coco ou l’hallucinante séquence dansante reconstituée en personnages de Lego, en passant par les les extraits de Monty Python – Sacré Graal en version japonaise ou les versions karaoké des chansons du film, on retrouvera tout ce qui faisait le sel de l’édition précédente, mais on ne s’arrêtera pas là, puisque la galette Blu-ray éditée par Sony Pictures Entertainment nous rajoute une session de questions / réponses enregistrée en 2015 par l’intégralité de la bande des Monty Python lors du festival de Tribeca et à l’occasion des quarante ans du film. Si le sujet durant en tout et pour tout un poil plus d’une demi-heure met objectivement une quinzaine de minutes à démarrer, sa deuxième moitié s’avère véritablement désopilante et irrésistible. Last but not least, nous aurons également droit à une série de séquences animées inédites signées Terry Gilliam, finalisées à l’occasion de la sortie de cette édition Blu-ray, ainsi qu’un petit quart d’heure de scènes coupées ou rallongées de Sacré Graal, introduites par Terry Jones.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici