Mystery

0
122

Mystery

Mystery affiche, France : 2012
Titre original : Mystery
Réalisateur :
Scénario : , Yu Fan, Lou Ye
Acteurs : , ,
Distribution : Wild Bunch
Durée : 1 h 38
Genre :
Date de sortie : 20 mars 2013

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Après une « suspension » de 5 ans due à un film qui avait fortement déplu aux autorités chinoises et pendant laquelle il s’arrangea quand même pour tourner 2 films, Lou Ye est de retour au pays. Pas sûr que son nouveau film, Mystery, plaise beaucoup à ces mêmes autorités, la Chine arriviste et corrompue qu’il nous montre n’étant pas particulièrement attrayante.

SynopsisLu Jie est loin d’imaginer que son mari Yongzhao mène une double vie, jusqu’au jour ou elle le voit entrer dans un hôtel avec une jeune femme. La vie de Lu Jie s’effondre alors, et ce n’est que le début… La jeune femme meurt renversée par une voiture peu de temps après. Le policier en charge de l’affaire refuse de croire à un accident

Mystery 02Lou Ye, un réalisateur important

Curiosité liée à l’histoire du pays, on a pris l’habitude de ranger les réalisateurs chinois dans un certain nombre de « générations ». La génération la plus récente, la 6ème, réunit les réalisateurs ayant débuté leur carrière après les événements de Tian’anmen de 1989. Parmi ces réalisateurs, Lou Ye occupe une place très importante. En 2003, son 4ème film, Purple Butterfly, est sélectionné en compétition officielle à Cannes. En 2006, le suivant, Une jeunesse chinoise, est également en compétition à Cannes. Ce film, qui aborde la répression du mouvement étudiant de Tian’anmen, vaut à Lou Ye une interdiction de tournage pendant 5 ans de la part des autorités chinoises. Une interdiction qu’il va d’abord contourner en tournant clandestinement dans son pays et en utilisant pour la production le statut particulier de Hong Kong au sein de la Chine : Nuits d’ivresse printanière obtient le Prix du scénario du Festival de Cannes 2009 ; c’est ensuite en France qu’il va réaliser en 2011 Love and Bruises avec Tahar Rahim comme tête d’affiche. Sa « suspension » de 5 ans étant terminée, Mystery marque officiellement son retour dans son pays, quand bien même il fait l’objet d’une coproduction française. Ce film a fait l’ouverture de la lors du  .

Mystery 01Thriller + social +

Depuis ses débuts, les films de Lou Ye tournent le plus souvent autour du sexe, avec des relations le plus souvent torrides, qu’elles soient hétéro comme dans la plupart de ses films ou homosexuelles comme dans Nuits d’ivresse printanière. Pour lui, « Le sexe est une composante indispensable et naturelle de la liberté de l’homme et de la femme. Si vous voulez évoquer un être humain, le mettre à nu, il est impossible de faire l’impasse sur sa sexualité ». Toutefois, les films de Lou Ye ne parlent pas que de sexe. Mystery marque même un tournant en la matière, puisque ce film est avant tout un thriller et une . Le « ménage à 3 » entre sexe, thriller et social n’est pas une nouveauté dans l’histoire du cinéma. L’intérêt majeur de Mystery réside dans le fait que l’action se déroule en Chine, un pays qui, depuis des lustres, fascine et inquiète à la fois, un pays, qui plus est, dans lequel semble régner une méga-, élément toujours bien venu lorsqu’on se lance dans le thriller. Pour bâtir le scénario, Lou Ye et son scénariste Mei Feng ont recherché sur internet des histoires véridiques s’étant déroulées en Chine et qui puissent, chacune à sa façon, donner un éclairage sur ce qu’est la Chine d’aujourd’hui. 3 histoires ont été retenues, 3 histoires qui avaient le mérite, combinées ensemble, de donner une vision assez large d’une partie importante de la population. Le film tourne autour de l’histoire de Yongzhao, un homme d’une trentaine d’années, un homme de la tranche supérieure de la classe moyenne et qui vit ce que vivent, parait-il, de nombreux chinois matériellement à l’aise : une double vie ! Une épouse légitime, Lu Jie, une fille ; une maîtresse, Sang Qi, un fils ; plus, accessoirement, d’autres maîtresses de temps en temps. Venant se greffer autour de l’histoire de ces 2 couples, pleine de rebondissements, on découvrira une enquête policière, des fils à papa bringueurs, la corruption.

Mystery 03Des choix qui ont du sens

La séquence d’ouverture de Mystery est du genre « coup de poing », séquence dans laquelle une jeune femme est violemment percutée par une voiture. Ce n’est qu’à la toute fin du film que le spectateur apprendra quelles ont été les raisons profondes de ce drame : première d’une longue série de manipulations opérées par le réalisateur pour perdre le spectateur afin de mieux le récupérer par la suite. Il est évident que ce procédé quelque peu pervers facilite la tâche du réalisateur lorsqu’il cherche à nous convaincre du côté schizophrène de la société chinoise : un pied dans la tradition ancestrale, un pied dans le modernisme occidental. Autre « annonce » faite lors de la séquence d’ouverture : l’omniprésence de la pluie. Choix délibéré d’un réalisateur qui proclame que les visages humains sous la pluie sont plus réels et plus émouvants. Autre choix du réalisateur : mélanger une façon de filmer « caméra DV au poing », tirée de l’expérience acquise lors du tournage clandestin de Nuits d’ivresse printanière et une façon plus conventionnelle, utilisant une caméra plus grosse. Tous ces éléments font de Mystery un thriller convaincant même si l’enquête policière proprement dite représente le maillon le plus faible du film. Par contre, la façon dont il montre la corruption et le pouvoir qu’ont les puissants face à la police est particulièrement édifiante. Quant aux comédiens, on retrouve Hao Lei, qui joue l’épouse et qui était l’actrice principale de Une jeunesse chinoise et Qin Hao, qui joue le mari et qui avait un rôle important dans Nuits d’ivresse printanière ainsi que dans Shanghai Dreams et Chongqing Blues, malheureusement jamais sorti dans notre pays.

Résumé

Avec son rythme soutenu du début à la fin et sa construction alambiquée qui joue finement avec le spectateur en ne lui faisant comprendre qu’a posteriori les éléments importants de l’intrigue, Mystery ne fait pas du tout pâle figure face à la tradition du thriller US. On peut seulement regretter que l’enquête policière proprement dite ne soit pas au même niveau que le reste du film. Par ailleurs, quand le film se termine, on se demande s’il faut regretter ou, au contraire, se féliciter, de découvrir une Chine qui présente finalement si peu de différences avec nos sociétés occidentales.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=t4U8NVrA1q4[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici