chrome hearts the windows 7 ultimate product key you typed is invalid for activation parajumpers web store chrome hearts canada goose outlet online canada goose youth price
Hansel & Gretel : Witch Hunters

Hansel & Gretel : Witch Hunters

USA, Allemagne : 2013
Titre original : Hansel and Gretel: Witch Hunter
Réalisateur : Tommy Wirkola
Scénario : Dante Harper
Acteurs : , ,
Distribution : Paramount Pictures France
Durée : 1h 28
Genre : Action , Fantastique
Date de sortie : 6 mars 2013

Globale : [rating:2.5][five-star-rating]

À l’occasion du , nous avons eu l’occasion de découvrir en avant-première Hansel & Gretel : Witch Hunters, ou comment transformer deux enfants innocents en tueurs professionnels. Affiche commerciale et dégoulinante de sang, gros budget, 3D, réalisateur inexpérimenté… Il y avait clairement de quoi douter.

Synopsis : Liés par le sang, Hansel et Gretel ont aujourd’hui soif de vengeance, et ils s’en donnent à cœur joie. Pourtant, sans le savoir, ils sont désormais victimes d’une menace bien plus grande que leurs ennemis : leur passé.

Hansel-et-Gretel-Witch-Hunters-Photo-Promo-9

Fun et dynamique

Hansel & Gretel : Witch Hunters choisit de donner une toute autre fin au comte pour enfants que l’on connaît probablement tous aujourd’hui. L’idée de transformer les deux enfants perdus en chasseurs de sorcières sur-entraînés est intéressante, pour peu qu’elle soit traitée correctement. Ce qui s’avère rapidement être le cas, puisque aussi décalée soit l’idée, l’ambiance devient rapidement légère et très fun. De l’action bien rythmée, avec du punch et un certain équilibre gentils-méchants crée un joli mélange, où les sorcières, qui ont des allures de gobelins plutôt que d’ensorceleuses, ont autant de chance de se prendre une bonne raclée qu’Hansel et Gretel eux-mêmes.

Malgré tout, le scénario reste extrêmement prévisible, comme on pouvait s’y attendre. Hansel & Gretel n’est clairement pas un film d’auteur, profond et travaillé. D’une chose à l’autre, avec tout de même quelques tentatives vaines de surprendre le spectateur, on s’attend à presque tout. Les choses se succèdent de façon un peu trop flagrantes, si bien que si on n’adhère pas aux bagarres pêchues et peut-être quelque peu répétitives, on finit vite par s’ennuyer. En ajoutant à cela une amourette évidemment présente pour meubler une histoire un peu trop « light » et une histoire de « bonne sorcellerie » pour lutter face à la « mauvaise sorcellerie », et on pourrait facilement tomber dans le négatif en faisant le compte. Fort heureusement, on se laisse assez facilement prendre au jeu, probablement grâce au rythme soutenu du festival. A raison de 5 films par jour, un divertissement du genre de Hansel & Gretel : Witch Hunters a probablement soulagé nos pauvres neurones, et était clairement le bienvenu. Ainsi, s’il est un peu facile de dire ça, il faut tout de même reconnaître que dans le genre le film reste plutôt efficace, et quoiqu’on en dise on est nombreux à avoir passé un moment agréable.

20469495.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour finir sur une touche positive, on notera la bonne performance de , qu’on ne présente plus et qui forme un duo crédible avec Gemma Arteton, qui fait une Gretel à la fois charmante et agressive.

Résumé

Malgré un scénario un peu léger et parfois maladroit, Hansel & Gretel : Witch Hunters est un divertissement efficace, dynamique et très entraînant, pour peu qu’on y aille sans à priori.
Image de prévisualisation YouTube

Related Articles

Share

About Author

Axel

Cet article a été rédigé par Axel Spaenlé, Rédacteur de Critique Film.