Dark Crystal

0
290

The_Dark_Crystal_Film

Royaume-Uni et Etats-Unis : 1982
Titre original : The Dark Crystal
Réalisateur : et
Scénario : David Odell d’après l’histoire de Jim Henson
Acteurs : Jim Henson, Kathryn Mullen, Frank Oz
Distribution : Universal Pictures
Durée : 1h33
Genre : Fantasy
Date de sortie : 23 mars 1983

Globale : [rating:5][five-star-rating]

   La Fantasy accouche de l’un de ses meilleurs représentants en cette année 1982 : Dark Crystal. Bijou malheureusement oublié aujourd’hui, le film a pourtant révolutionné l’art de l’animation de marionnettes. Il a également contribué, à l’instar de , à façonner ce genre tel que nous le connaissons à l’heure actuelle. Cet apport on le doit à Jim Henson et Frank Oz. Le premier est mondialement connu pour sa principale création qu’est le , série de 120 épisodes diffusée entre 1976 et 1981, où de nombreux sketchs et numéros musicaux sont réalisés par des marionnettes. Qui ne connaît pas aujourd’hui Kermit la grenouille et Piggy la cochonne ?
Ce film sera le résultat d’un travail titanesque de cinq ans, faisant démarrer sa conception par Henson peu après celle de sa série télé. Le film a souvent été associé à un conte pour enfants, ce qui est pourtant loin d’être le cas, le film regorgeant de moments sombres. Une tare bien occidentale, quand on voit le traitement qui a été infligé à l’époque à l’animation japonaise.


Synopsis :

Un seul Gelfling réchappe au massacre de son peuple : Jen, un jeune garçon, est sauvé par les Mystiques et élevé dans leur vallée par le Maître lui-même. Celui-ci, mourant, lui révèle sa mission cruciale : retrouver l’éclat de cristal et guérir le Cristal avant la prochaine Grande Conjonction. Commence alors sa quête, et la découverte de ce monde qu’il n’a encore jamais parcouru.

dark crystal skeksis

  L’histoire narre ainsi le périple d’un jeune personnage qui ne connaît pas le monde qui l’entoure et va devoir braver bien des dangers, mettant alors en place un des principes fondateurs du genre. On y retrouve tous les codes qui en ont fait son succès : un héros vierge de toute découverte, un objet représentant la finalité de la quête, de vieux sages et des méchants assez hideux. Pourtant, le manichéisme qui peut se dégager du résumé va s’effilocher au fur et à mesure que l’intrigue avance, et en surprendra plus d’un dans son dénouement. Jen va ainsi traverser différents mondes, différents univers et paysages biens distincts les uns des autres. Son périple qui débute dans un désert aride, lui fera découvrir une forêt dense et peuplée d’étranges créatures, un canyon qui réserve bien des surprises, avant de finir dans le château des Skeksis aux influences baroques. Le dépaysement est total, et on se ballade d’un tableau à l’autre totalement envoûte par la beauté des images. Car oui, l’un des points forts de ce film est sa superbe plastique. Les décors sont de toute beauté et regorgent de détails. La forêt, par exemple, foisonne de créatures et de végétaux plus étranges les uns que les autres. L’arrêt sur image s’impose presque de lui-même pour profiter de la richesse des scènes qui nous sont offertes. Le Blu-Ray est fortement conseillé pour ce type de film, où l’esthétique revêt une importance primordiale pour se plonger au cœur du récit. Les images sont travaillées et nous offrent par moments de véritables instants de poésie. Trente ans plus tard le charme opère toujours à l’ère du tout numérique, car il se dégage quelque chose d’unique, qui ne cède pas à la facilité, et assume son parti pris, à quelques exceptions près, jusqu’au bout.

Dark Crystal mystic

   En effet, le travail réalisé par l’équipe du film est réellement impressionnant. Même si l’on constate à quelques occasions une certaines raideur dans l’animation des personnages, le résultat reste bluffant de véracité. Les créatures prennent vie devant nos yeux, et jamais leur existence n’est remise en question. C’est bien là la réussite de ce projet. Devant nos yeux ébahis se dresse toute une galerie de personnages inoubliables. Les cruels Skeksis sont une parfaite métaphore d’un régime tyrannique, vivant dans le luxe et la richesse, assoiffés de pouvoir, et asservissant les plus faibles. Ces derniers ne sont autres que les Podlings, peuple pacifique, réduit en esclavage. Dans leur basse besogne, les Skeksis font appel aux Garthims, sorte de scarabées géants, qui font étrangement penser à ceux de . Une influence pour  ? A l’opposé se trouvent les Mystics, peuple de vieux sages, dont l’un d’eux a recueilli Jen, étant bébé, suite au massacre de son peuple, les Gelflings, des êtres gracieux à l’apparence elfique. Au cours de son périple il croise d’étranges créatures, comme Fizzgig, une boule de poile un tantinet agressive, ou encore des Echassiers du vents, rappelant les Walkers de Star Wars. Comme dit dans le paragraphe précédent, quelques exceptions font place aux marionnettes. Sur certains plans larges ce sont des enfants qui ont revêtu le costume de Jen, et des adultes étaient engoncés dans les Mystics. Cela n’ôte rien à la puissance visuelle du film qui est sublimée par les partitions de Trevor Jones, dont chaque note colle parfaitement à l’image, dans les moments calmes comme lorsque l’action s’emballe, créant ainsi des scènes épiques et donc mémorables.

dark-crystal jen et kira

 

Résumé

   A sa sortie le film fut un échec, sûrement parce que considéré comme destiné aux enfants. Il se révélait au final plus sombre et complexe. Pourtant, c’est bien ces éléments qui en font toute sa force. Les réalisateurs n’hésitent pas à faire mourir certains personnages, à créer des décors effrayants ou à imprégner leur métrage de quelques scènes violentes et cruelles. Déconsidéré de par sa nature (des marionnettes), Dark Crystal doit à tout prix être découvert par chaque cinéphile qui se respecte. Là où aujourd’hui les productions pour enfants sont souvent aseptisées, il est bon de découvrir un film au charme parfois enfantin, mais beaucoup plus riche et profond que son visuel peut laisser entrevoir.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=qhV2HaUaahc[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici