Esther

1
342
Esther

EstherEsther

USA : 2008
Titre original : Orphan
Réalisateur :
Scénario : David Leslie Johnson
Acteurs : ,
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 2h03
Genre : Horreur, Thriller
Date de sortie : 30 décembre 2009

Réalisation : [rating:4.0]
Scénario :     [rating:4.0]
Acteurs :       [rating:4.0]
Musique :     [rating:3.5]
Globale :       [rating:4.0]
[five-star-rating]

Esther est un long-métrage de Jaume Collet-Serra sorti en 2009. Le film navigue entre l’horreur et le thriller, avec un scénario que l’on prend plaisir à suivre durant plus de deux heures, l’histoire d’une petite fille adoptée finalement pas si attachante que ça.

Synopsis : Après avoir perdu l’enfant qu’elle attendait, la fragile Kate voit ressurgir les douloureux souvenirs d’un passé qu’elle préférerait oublier.
Hantée par des cauchemars récurrents, et décidée à retrouver une vie de couple équilibrée, elle fait le choix, avec son compagnon John, d’adopter un enfant. A l’orphelinat voisin, Kate et John se sentent étrangement attirés par une fillette, Esther.
Mais Kate ne tarde pas à découvrir la face cachée de la  » douce  » enfant. Autour d’elle, personne n’a rien remarqué, et nul ne semble partager ses doutes et ses inquiétudes…

Esther

Esther… Première impression : encore un film d’enfant maléfique. Dernière impression : c’est pas mal du tout, même très bon ! Jaume Collet-Serra nous gâte avec un long-métrage captivant et un personnage principal bien creusé, et c’est vrai qu’après des réalisations moyennes de sa part (La Maison de cire) je ne m’attendais pas à du grand cinéma. Cependant, de véritables efforts ont été faits, aussi bien au niveau du casting que de la réalisation et l’ensemble tient la route tout en sortant de l’ordinaire.

La réussite du film est tout d’abord due à la fin, superbe rebondissement auquel on était loin de s’attendre. Tout au long du film, Jaume Collet-Serra nous met sur de fausses pistes et on s’interroge sans arrêt : Esther est-elle maléfique ? Est-elle tout simplement folle ? La nature de l’enfant n’est pas dévoilée avant le dénouement final mais on ne se lasse jamais de se poser des questions. Il faut dire que le personnage d’Esther est physiquement et psychologiquement bien travaillé, bien défini. Première chose qui nous frappe : son look sophistiqué, ses vêtements anciens qui déjà la démarquent des autres enfants de l’orphelinat. Sa personnalité étrange dès le début (elle semble déjà adulte dans sa manière de s’exprimer alors qu’elle n’a que 8 ans, et a des idées précises et réfléchies sur la vie et les gens) laisse petit à petit place à des troubles du comportement (envie de faire du mal, tentative de meurtre et meurtre prémédité). La manipulation fait également partie de sa personnalité, puisqu’elle peut se montrer adorable ou menaçante en quelques secondes. C’est d’autant plus dur à supporter qu’elle s’attaque à ses parents adoptifs ou à des enfants. Le film devient alors de plus en plus violent et les scènes de meurtre sont réussies et assez trash, bien que l’acte soit réalisé par une enfant. Mention spéciale à Isabelle Fuhrmann (Le Voyage extraordinaire de Samy), la petite fille qui interprète Esther. Il faut dire que le film aurait été plus bancal sans la prestation exceptionnelle de la jeune actrice qui, lors du casting, a également conquis Jaume Collet-Serra bien qu’elle ne correspondait pas physiquement à l’enfant recherché.

Esther

Le thème de l’enfant orphelin est toujours intéressant puisqu’il amène avec lui son lot de questions (quel est le passé de l’enfant ? est-il traumatisé ?) Esther est ainsi plus mystérieuse et intrigante. On oscille entre l’horreur et l’angoisse, avec une mise en scène soignée et propice à la peur (neige, maison isolée, scènes de nuit…). La réalisation est quant à elle simple et efficace. On pourrait toutefois reprocher à Jaume Collet-Serra sa longue introduction. En effet, Esther est long au démarrage, heureusement il en profite pour développer le contexte (parents en deuil, décision d’adoption). En créant cette première partie, le réalisateur prouve qu’il a travaillé les moindres détails de son film et qu’Esther n’était pas destiné à tomber dans les abysses du cinéma. Même l’affiche en dit long sur la qualité de ce long-métrage : on y voit le portrait d’Esther tout simplement, mais des jeux d’ombres et de lumières transforment son visage glacial en y dessinant une sorte de masque : que dissimule-t-elle sous son visage d’enfant ?

Résumé :

Malgré un démarrage assez long, Esther est un film de qualité bienvenu dans la filmographie de Jaume Collet-Serra. On se pose de nombreuses questions sur le personnage principal pour arriver à un final époustouflant bien pensé.


[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=kUITvDXmOGo[/youtube]

1 COMMENTAIRE

  1. Superbe film ! La jeune actrice, Isabelle Furhrman, est époustouflante ça ne devait pas être un rôle facile à jouer, surtout à la fin (sans vouloir dévoiler le clou du spectacle). Par contre j’ai trouvé les autres acteurs pas très intéressants. Mais ce film mérite d’être vu !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici