Critiques de films Horreur — 28 janvier 2015
Critique : Ouija

155002.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Etats-Unis, 2014
Titre original : Ouija
Réalisateur : 
Scénario : Stiles White, Juliet Snowden
Acteurs : , ,
Distribution : Universal Pictures International France
Durée : 1h29
Genre : Horreur
Date de sortie : 29 avril 2015

Note : 0,5/5

Ouija est un film d’horreur américain présenté au hors compétition. Le film de Stiles White est un produit de studio clairement destiné à un public adolescent. L’originalité est-elle au rendez-vous ?

Synopsis : Après avoir réveillé les forces ténébreuses d’une antique planche de jeu de spiritisme, un groupe d’amis se voit confronté à ses peurs les plus terribles.

maxresdefault (1)

Un pur produit de studio

Le cinéma d’horreur est en crise, Ouija en est le parfait symbole. Depuis quelques années, les films de genres qui sortent dans les salles sont des produits de studios, ultra standardisés et sans âmes. Ouija en fait parti, financé par Universal, le film de Stiles White fait appel aux expertises conjuguées de Platinum Dunes, la société de Michael Bay et Blumhouse Pictures afin d’optimiser au mieux le petit budget et faire fructifier le production. Rien de très rassurant.

Dès les premières minutes, on ne peux se tromper, Ouija sent l’arnaque pseudo horrifique à plein nez avec la scène d’ouverture d’un ridicule franchement simpliste. La suite n’est guère mieux avec une succession de fausses trouilles où chaque pétard mouillé enlise un peu plus le film dans un soft teen movie.

maxresdefault

Rien à sauver …

Alors on s’accroche en espérant un sursaut de génie du réalisateur, et bien non, chaque scène censée être effrayante se termine par une pirouette bisounours comme si le réalisateur n’osait pas lui-même aller jusqu’au bout de son jeu. D’ailleurs même les mises à mort sont ratées, ah si comptez tout de même une noyade dans une piscine et un évier tueur malgré lui…mais uniquement parce que la baignoire avait refusé de faire le sale boulot.

Autre exemple flippant: une furtive apparition fantomatique où succèdera un second plan sur notre héroïne endormie dans son lit, à croire que même elle s’emmerde…

Conclusion

On espérait qu’avec son thème attrayant, Ouija soit une belle surprise. Malheureusement ce fim est un gâchis bien malmené. Une communication avec l’au-delà qui souffre de nombreux bugs tant au niveau frissons que qualité scénaristique pour un résultat comique malgré lui. On se demande ce que fait ce film dans la sélection du Festival de Gérardmer 2015 …

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=jjR3YoIkYGM[/youtube]

 

Ce film est présenté au Festival de Gérardmer 2015

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film. Lire tous ses articles