http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Animation Critiques de films — 19 octobre 2016
Critique : Les Trolls

les-trolls-affiche

Etats-Unis, 2016
Titre original : Trolls
Réalisateur : ,
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Distribution : Twentieth Century Fox France
Durée : 1h33
Genre : Animation, aventures
Date de sortie : 19 octobre 2016

Note : 3/5

Aujourd’hui est un grand jour pour les Burgans, ils vous invitent à célébrer avec eux la fête la plus joyeuse de tous les temps : le Trollstice ! Durant cette cérémonie, un Burgan a le bonheur d’être choisi pour manger un Troll et ainsi devenir une personne heureuse. Si c’est un jour d’allégresse pour les Burgans, il est particulièrement redouté des Trolls même si cela ne les empêche pas d’être un peuple joyeux et de « chanter, danser, faire des câlins » tout au long de l’année. Et vous ? Que préférez-vous : vous éclater avec les Burgans ou avec les Trolls ? Le choix vous appartient ! Le mercredi 19 octobre 2016 sera festif et placé sous le signe de la bonne humeur puisque cupcakes, arc-en-ciel, paillettes et musique ont été spécialement préparés à votre intention !

les-trolls-01

Synopsis : Depuis que le roi Peppy () les a sauvé et leur a trouvé un habitat discret dans la forêt, les Trolls vivent en paix et n’ont plus à se soucier de la menace des Burgans. Mais le jour où la princesse Poppy (Anna Kendrick) organise LA fête la plus spectaculaire, tout va basculer. En effet, une Burgan vindicative les a retrouvés durant cette soirée et elle a kidnappé quelques membres de ce peuple. Se sentant responsable de cette tragédie, malgré les mises en garde de Branche (Justin Timberlake), la princesse Poppy, avec son optimisme, s’engage dans une mission de sauvetage dangereuse, accompagnée de Branche.

les-trolls-02

Une comédie très colorée et dynamique

Chanter, danser, faire des câlins et manger des cupcakes, voici la délicieuse vie que mènent les Trolls. Ce dessin animé, très soigné, est basé sur les poupées Trolls, des petits personnages qui ont la particularité d’avoir une longue mèche de cheveux de couleur, sortis tout droit de l’imaginaire de Thomas Dam en 1959. Ce film est une explosion de joie et de bons sentiments, nous nous amusons, nous chantons, nous rions beaucoup… Pendant 1h33, nous devenons un Troll et cela fait du bien. Nous vivons pleinement cette aventure très colorée et dynamique. Cette comédie animée a l’originalité de conter les histoires de la princesse Poppy et de mettre en scène ses pensées sous la forme d’un storybook grâce au procédé d’animation qu’est la stop motion.

La force de ce film d’animation réside dans la dynamique du récit, il n’y a aucun temps mort, l’énergie déployée par Poppy nous transporte dans un tourbillon. Réalisé comme une comédie musicale, ce périple nous permet d’écouter avec plaisir l’excellent travail d’acteurs-chanteurs de Justin Timberlake et d’Anna Kendrick qui remettent aux goûts du jour des morceaux tels que « True Color » de (1986), « The Sound of Silence » de (1964) mais aussi des titres originaux créés pour le film comme « Can’t stop this feeling » de Justin Timberlake.

les-trolls-03

 Il suffit d’une petite chanson pour recharger les batteries

Les personnages sont hauts en couleurs et plein de vitalité. La princesse Poppy, de dominante rose, respire la joie de vivre et donne le tempo à cette aventure. Comme nous la décrirait Branche, elle est « maladivement heureuse » et nous transmet le virus. A l’inverse, Branche qui est de couleur grise, est d’un pessimisme absolu qui voit le danger partout. Toutefois, ces péripéties révéleront le véritable Troll qui sommeille en lui. Même les Burgans sont très bien dépeints. La cuisinière impressionne tant par sa grandeur que par ses mauvaises intentions, de plus son machiavélisme est bien rendu à l’écran grâce aux gros plans sur ses grands yeux jaunes et rouges ou sur sa bouche lorsqu’elle rit ce qui la rend d’autant plus effrayante. Bien qu’ils soient gris pour montrer leur côté maussade, les Burgans vont prendre une belle leçon de vie sur la quête du bonheur. En revanche, les Trolls vont nous donner le remède lorsque le désespoir nous accable : il suffit d’un petit coup de pouce ou d’une petite chanson pour recharger les batteries et repartir affronter les difficultés de la vie avec l’aide de nos amis.

Trolls

Conclusion

Les Trolls est un film d’animation plein de gaieté qui fait beaucoup de bien. Grâce à des personnages pétillants, nous vivons une belle aventure qui nous rappelle que l’amitié et l’unité permettent de garder l’espoir et de ne jamais abandonner quelque soit la situation. Cette quête pour trouver le bonheur durable est accessible à tous car il n’est jamais très loin. Pour célébrer l’automne, nous sommes tous invités à fêter le Trollstice le mercredi 19 octobre 2016 afin de passer un excellent moment en famille ou entre amis.

Articles semblables

Partage

Auteur

Atlantide Pereira

Cet article a été rédigé par Atlantide Pereira, rédactrice pour Critique-film.fr.