Cannes 2016 : Thelma et Louise de retour sur la Croisette

L’an dernier, la première édition du programme «Women in Motion», dont l’ambition est de mettre en avant les talents féminins de l’industrie du cinéma dans le cadre du Festival de Cannes, avait permis honoré les carrières de la productrice Megan Ellison et de l’actrice Jane Fonda en leur présence ainsi que de la légende Olivia de Havilland. La société Kering et le Festival de Cannes, partenaires sur cette initiative, annoncent ce vendredi 6 mai que les récipiendaires 2016 de leurs trophées honorifiques seront et Susan Sarandon alias les de Ridley Scott qui fut présenté en clôture de la 44ème édition du Festival de Cannes en 1991. Cette récompense honore leur parcours artistique et leur engagement féministe, leur rôle de modèle, autant au niveau professionnel que social.

(photo : Hollywood reporter)

(photo : Hollywood reporter)

Le film n’est pas annoncé dans la sélection de mais il n’est pas interdit d’imaginer que la projection surprise du Cinéma de la Plage du dimanche 15 mai lui sera réservée, le «dîner présidentiel» où les deux comédiennes recevront leurs trophées aura lieu, selon le communiqué officiel, ce même soir. Elles choisiront ensemble la lauréate d’un troisième prix qui sera remis, pour la première fois cette année, à un jeune talent féminin sélectionné parmi une liste pré-établie de personnalités du cinéma qui se sont illustrées durant l’année 2015. Le nom de la lauréate n’a pas encore été révélé.

thelma et louise 02

Susan Sarandon et Geena Davis ont été nommées toutes les deux à l’ de la meilleure actrice pour ce film emblématique des années 90 (oscar du scénario original pour ), Ridley Scott obtenant lui sa première nomination comme meilleur réalisateur. Susan Sarandon a remporté l’Oscar de la meilleure actrice en 1996 pour après ses quatre autres nominations infructueuses pour Atlantic City de Louis Malle en 1982, Thelma et Louise en 1992, Lorenzo en 1993 et de Joel Schumacher en 1995. Sans revenir en intégralité sur son parcours impressionnant, rappelons simplement qu’elle fut l’extraordinaire Janet Weiss dans le film culte qui fête cette année son quarantième anniversaire et qu’elle fut dirigée à deux reprises par le président du jury 2016,  : dans Les Sorcières d’Eastwick en 1988 et Lorenzo en 1991. Elle sera bientôt la partenaire de Jessica Lange dans Feud, la nouvelle série de Ryan Murphy, où elles camperont respectivement Bette Davis et Joan Crawford dont la rivalité à la ville n’était pas loin d’être jumelle à celle racontée dans Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? dans lequel elles furent réunies par Robert Aldrich en 1962. L’engagement politique de cette ardente féministe est connu depuis longtemps et elle a soutenu de nombreuses causes avec détermination, seule ou aux côtés de son ex-mari Tim Robbins, ce qui leur a souvent valu des pressions, menaces et quolibets, notamment lorsqu’ils se sont exprimés publiquement contre l’engagement de l’Amérique en Irak après les attentats du 11 Septembre 2001.

(photo : Hollywood Reporter)

(photo : Hollywood Reporter)

Geena Davis a remporté l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour de Lawrence Kasdan en 1989. Elle s’est notamment illustrée dans le chef d’oeuvre de Tim Burton, Beetlejuice, dans lequel elle formait un joli couple avec Alec Baldwin ou dans cet autre grand moment de cinéma que fut de David Cronenberg où elle avait pour partenaire Jeff Goldblum, autre grand partenaire romantique mais plus tragique. Elle a fondé une organisation de charité à but non lucratif, la Geena Davis Institute on Gender in Media qui, depuis dix ans, étudie la représentativité de la femme devant et derrière la caméra, au cinéma comme sur le petit écran, afin de lutter contre les discriminations. Des résultats concrets ont déjà été observés, son institut de recherche ayant permis une influence positive sur le contenu d’œuvres destinées au jeune public. Elle avait en effet constaté la sous-représentation de personnages féminins dans les programmes qui leur sont destinés et que lorsqu’elles sont présentes, elles le sont via des figures hyper sexualisées. On lui doit aussi la création en 2015 d’un festival de cinéma à Bentonville dont le but est de mettre en avant des films réalisés par des femmes.

women in motion 2016 frances mc dormand

Women in Motion fait partie du programme officiel du Festival de Cannes dans le cadre d’un partenariat de cinq ans. Plusieurs débats («les Talks») autour de la place de la femme dans le monde du cinéma seront organisés durant cette 69ème édition, comme l’an dernier déjà avec notamment qui avait alors dénoncé l’inégalité des budgets alloués aux productions réalisées par des femmes. L’actrice de a d’ailleurs été choisie pour illustrer l’affiche officielle du Women in Motion 2016, voir ci-dessus.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles