Xenia

0
86

xenia aff

Grèce : 2014
Titre original : Xenia
Réalisateur :
Scénario : Panos H. Koutras, Panagiotis Evangelidis
Acteurs : Kostas Nikouli, Nikos Gelia, Yannis Stankoglou
Distribution : Pyramide
Durée : 2h08
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie : 18 juin 2014

Note : 4/5

Si on met de côté les cas particuliers de Costa-Gravas et de Jules Dassin, il faut être un cinéphile particulièrement pointu pour citer d’autres noms de cinéastes grecs que Theo Angelopolos et, peut-être, Michael Cacoyannis. Cette situation pourrait changer avec un nom qui, film après film, grossit en terme de notoriété : Panos H. Koutras. Après 3 films prometteurs, L’attaque de la moussaka géante, Real Life et Strella, le a choisi de présenter Xenia, son dernier film dans la sélection Un Certain Regard.

Synopsis : A la mort de leur mère, Dany et son frère Odysseas, 16 et 18 ans, prennent la route d’Athènes à Thessalonique pour retrouver leur père, un Grec qu’ils n’ont jamais connu. Albanais par leur mère, ils sont étrangers dans leur propre pays et veulent que ce père les reconnaisse pour obtenir la nationalité grecque. Dany et Ody se sont aussi promis de participer à un populaire concours de chant qui pourrait rendre leur vie meilleure. Ce voyage mettra à l’épreuve la force de leurs liens, leur part d’enfance et leur amour des chansons italiennes.

xenia 01

La recherche d’un père

La Grèce est un pays qui ne connaît pas le droit du sol. C’est aussi un pays dont nul n’ignore les difficultés actuelles. Pourtant, quand on est considéré comme étant de nationalité albanaise parce que, bien que né en Grèce, on est officiellement né de père inconnu et de mère albanaise, le fait de retrouver un père grec qui vous a abandonné alors que vous étiez encore un bébé, se faire reconnaître par lui et pouvoir ainsi obtenir la nationalité grecque arrive quand même à faire rêver ! C’est pourquoi Dany, 16 ans, homo affiché, et Odysseas, 18 ans, hétéro convaincu et employé d’un petit fast-food, décident de partir à la recherche de ce fameux père lorsque leur mère, juste avant de mourir, leur révèle son nom et son pedigree. Un père spécialisé dans la protection des boites de nuit, qui aurait changé de nom, marié avec enfants, qui vivrait à Thessalonique, et serait candidat d’extrême-droite à une élection locale. C’est ce périple qui nous conduit d’Athènes à Thessalonique que nous raconte Xenia. Xenia, un mot grec désignant l’hospitalité que, selon un principe datant de la Grèce antique, tout un chacun doit aux étrangers. Xenia, nom donné dans les années 60 à un programme de construction d’hôtels destiné à l’amélioration de l’infrastructure touristique du pays.

xenia 03

Un film très riche

Comme c’est le cas pour tous les films qu’on peut affubler du qualificatif « Road Movie », ne garder que cette appellation pour Xenia serait très réducteur. En fait, tout « Road Movie » est à la fois un « Road Movie » et un certain nombre d’autres choses. Dans Xenia, le voyage vers Thessalonique des 2 frères prend tour à tour les allures d’un conte, d’un film social, voire politique, d’un manifeste humaniste, d’un thriller, d’une comédie, d’une comédie musicale, … Le réalisateur excelle à passer d’un genre à l’autre en maintenant l’attention des spectateurs, mises à part une petite dizaine de minutes de flottement au mitan du film, lorsque Dany et Ody trouvent refuge à l’écart des villes, dans un hôtel Xenia à l’abandon. La grande force du réalisateur est d’être arrivé à concocter un film plein de vie, d’humour, de soleil, voire même d’optimisme tout en montrant l’état de déliquescence dans lequel se trouve ce grand et beau pays, berceau de la démocratie : groupes néofascistes ratonnant les immigrés et « cassant du pédé » sous l’œil de policiers complaisants, hôtel de luxe en pleine décrépitude, … Comme Pascale Ferran dans Bird People, comme Robert Guédiguian dans Au Fil d’Ariane, Panos H. Koutras n’hésite pas à introduire une dose de rêve, voire de fantastique dans un film par ailleurs très réaliste : la vie est devenue tellement difficile pour un nombre de plus en plus important de personnes que les réalisateurs semblent vouloir dire que le seul moyen de s’en sortir, c’est de croire en ses rêves, c’est de faire comme s’ils étaient en train de se réaliser. Après tout, Ody ne va-t-il pas réussir à chanter, dans « Greek-Star », une émission de télé-réalité, la chanson de Patty Pravo que sa mère, qui idolâtrait cette chanteuse italienne, lui avait appris ! En fait, la comparaison avec Bird People et avec Au Fil d’Ariane peut aller encore plus loin : comme dans Bird People et son moineau, comme dans Au Fil d’Ariane et sa tortue, la fantaisie onirique de Xenia implique un animal, un vrai-faux lapin que Dany transporte sur lui pendant une bonne partie du film.
xenia 04

Le souci de la vérité

Pour interpréter les rôles de Dany et d’Ody, le réalisateur a fait le choix de comédiens non professionnels et ayant eux-mêmes connu les problèmes d’intégration de leurs personnages. Avec son faux air de Xavier Dolan, Kostas Nikouli campe à merveille un Dany particulièrement attachant, un Dany d’à peine 16 ans, bourré d’énergie et qui, malgré le danger que cela représente, ne cherche jamais à cacher son homosexualité. Nikos Gelia se devait d’être plus sobre pour interpréter Ody, 18 ans, hétéro, plus calme et réfléchi. Deux frères très différents mais pour qui les liens fraternels ne sont pas un vain mot. On notera par ailleurs que Panos H. Koutras a fait appel à une directrice de la photographie française : , également présente à Cannes 2014, en compétition, pour le film italien Les Merveilles d’Alice Rohrwacher. On sait bien que la Grèce est un pays de lumière. Encore faut-il réussir à la capter et à la transmettre aux spectateurs. Dans Xenia, c’est très réussi !

xenia 06

Résumé

Tout à la fois picaresque et politique, réaliste et onirique, plein d’humour et de vitalité tout en étant parfois désespérant, Xenia a été une des très belles surprises du dernier Festival de Cannes. Sa présence dans la Compétition n’aurait pas du tout été usurpée, une présence qui, de plus, aurait contribué à renouveler le panel des réalisateurs invités à la grande fête du Cinéma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici