Ton absence

0
373

ton absence aff

Italie : 2013
Titre original : Anni felici
Réalisateur :
Scénario : , Sandro Petraglia, Stefano Rulli, Caterina Venturini
Acteurs : , , Martina Gedeck
Distribution : Bellissima
Durée : 1h46
Genre : Drame
Date de sortie : 28 mai 2014

Note : 3/5

mêle souvenirs personnels et fiction pure pour évoquer son enfance, l’amour de ses parents et un milieu culturel qu’il dépeint avec férocité certes, mais où transparaît son profond respect de l’Art et de l’Amour.

Synopsis :  1974, Rome. Guido se rêve artiste d’avant-garde reconnu par la critique et vivant de son travail. Hélas, s’il chamboule les corps et les cœurs de ses modèles, le succès de ses oeuvres reste très modéré. Sa femme Serena souffre de ses liaisons alors que Dario, leur fils aîné de 10 ans, va filmer les (r)évolutions sociales et sexuelles dans lesquelles baignent avec plus ou moins de délice ses parents libertaires qui se disputent de plus en plus fort.

 

ton absence 01

Un seul être vous manque…

évoque souvent les liens de la famille et son nouveau long-métrage après et ne déroge pas à ses obsessions d’auteur. Via le prisme de sa caméra super 8, Dario capte les relations tendues entre un créateur raté et un brin égoïste et son épouse blessée par son indifférence grandissante. Réduite à sa qualité de mère, elle n’est plus sa muse et doit subir la concurrence de femmes plus jeunes et désirables. Sa visite dans un camp de vacances féministe en France va la bouleverser et son absence va créer un choc inattendu chez son mari.

Si le père n’est pas doué pour la vie au quotidien, l’amour existe encore entre ces deux fortes têtes. est un charmeur élégant, victime consentante de son tempérament de macho rustre et de son orgueil démesuré. Sa partenaire fait ressentir, malgré de belles explosions de colère, une personnalité attachante piégée par des angoisses de plus en plus oppressantes.

Ces années de lutte intime deviennent, avec le recul du temps, des souvenirs plus heureux que tristes dans la mémoire du cinéaste, malgré les quelques souffrances. À travers cette chronique qu’il revendique comme autobiographique, revisite cette période difficile avec une nostalgie positive, solaire et revigorante et redonne vie à cet enfant qu’il fut autrefois. Le résultat est charmant et, en dépit des petits égoïsmes de son protagoniste principal, le réalisateur assume aussi son attachement à la création, à l’art et aux artistes.

 

ton absence 02

 

Résumé

signe un instantané touchant de l’innocence relative de son enfance, à un âge où les sensibilités sont exacerbées et où il n’est possible de saisir avec clarté les contours des instants les plus douloureux de sa jeunesse que longtemps après.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici