The Killer Inside Me

0
98
The Killer Inside Me

The Killer Inside Me, Critique Film

USA : 2010
Titre original : The Killer Inside Me
Réalisateur : Michael Winterbottom
Scénario : Robert Weinbach, Michael Winterbottom
Acteurs : , , Kate Hudson, Simon Baker, Elias Koteas
Production : Revolution Films, Muse Productions
Durée : 1h49
Genre : Thriller
Date de sortie : 11 août 2010

Réalisation :  [rating:4.0]
Scénario :     [rating:3.5]
Acteurs :       [rating:4.0]
Musique :     [rating:3.5]
Globale :       [rating:3.5]

The Killer Inside Me est la 6ème adaptation sur grand écran du livre du même nom de Jason Thompson. Un film basé sur un tueur psychologiquement dérangé mis en scène par le controversé Michael Winterbottom, un cocktail explosif ? La sortie de plusieurs spectateurs, dont Jessica Alba, durant la présentation du film au festival de Sundance indique en tout cas que ce dernier ne laisse personne indifférent.

Synopsis : Lou a un tas de problèmes. Des problèmes avec les femmes. Des problèmes avec la loi. Trop de meurtres commencent à s'accumuler dans la juridiction de sa petite ville du Texas. Et surtout, Lou est un tueur sadique et psychopathe. Lorsque les soupçons commencent à peser sur lui, il ne lui reste pas beaucoup de temps avant d'être démasqué… (Allociné)

Peut-on être aussi explicite et cru avec des scènes de violence ? C'est une des questions qui prédomine et émaille notre esprit durant le film. The Killer Inside Me ne se résume pas qu’à cela, bien heureusement, mais il convient cependant de vous mettre en garde.

The Killer Inside Me

On débute doucement en se plongeant dans cette Amérique des fifties, Stetson de rigueur nous voici au Texas. Pays où le cowboy est roi, pays où l’on termine ses phrases d’un nonchalant mais très respectueux « oui m’dame » envers la gente féminine, voilà dans quel univers baigne Lou incarné ici par Casey Affleck, le très talentueux frère de Ben. On plonge à bras ouverts dans cette ambiance typique, l’histoire prend forme et on commence à entrer dans le vif du sujet à partir du moment où la situation va se compliquer pour lui. Lou doit faire un choix et sa pathologie prend le dessus. Première et principale scène choc du film dans laquelle Jessica Alba se fait battre à mort. La scène est crue, violente et très difficilement supportable. Winterbottom ne nous épargne pas et nous livre une vraie claque psychologique. Au-delà de la controverse que ce passage engendre il est surtout le réel détonateur de l’histoire, à partir de ce moment ce film devient celui d’un homme : Casey Affleck.

Ce dernier qui avait déjà dévoilé ses talents dans « L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford » notamment ou le polar Bostonien « Gone Baby Gone », crève l’écran dans ce rôle de sociopathe patenté, violent, manipulateur mais si doux et mesquin à la fois. Cette double facette entretenue tout au long du film nous permet de constater et d’assister impuissant à cette longue descente aux enfers, à la déchéance d’un homme qui sous ses traits poupins et inoffensifs se révèle être une réelle brute autant dans les coups portés que dans ses répliques assassines. Malheureusement et malgré son excellente prestation, arrivons-nous à ressentir de l’empathie ou à comprendre cet homme ? La manière dont il est dépeint et mis en scène nous oblige presque à le détester et il est difficile de saisir le pourquoi du comment de son attitude. Certes il tue sans raison, oui. Mais on n’explique que très peu les raisons de ce comportement (hormis quelques flashback) et il manque une dimension psychologique plus importante et complète pour transformer ce film en un très bon film.

En effet, outre cela, le film est plutôt bon dans l’ensemble, ce n’est pas un chef d’œuvre mais il au dessus des productions moyennes outre-Atlantique. La mise en scène est réussie et on ressent vraiment la toute puissance de Mister Affleck, l’image étant une des principales forces de ce long-métrage. On prendrait presque un réel plaisir à voir la lente déliquescence de Lou.

The Killer Inside Me, Critique FIlm

L’ensemble des acteurs est également à la hauteur, évidemment Casey Affleck est un cran au-dessus mais quelle surprise de voir Kate Hudson en femme aimante, soumise mais délicieusement sexy évoluer aussi bien dans un tel rôle, elle qui s’épanouit plus dans des comédies. Jessica Alba rehausse le niveau de sa filmographie (voir Machete également) dans un rôle assez controversé pour elle incarnant une prostituée, mais soyons honnête, sa prestation de qualité honnête reste timorée. Elle a choisi ce rôle plutôt que celui qui est revenu à Kate Hudson pour pouvoir incarner un personnage un peu plus dirty et bad girl. Malheureusement on en vient à penser que le personnage de Kate Hudson apparait moins lisse et douce que Jessica Alba ne l’est en prostituée éperdue. L’inverse semblait plus logique.

Résumé :

Malgré un final décevant et abracadabrant nous livrant que très peu de réponses, des imprécisions scénaristiques nuisant au rapport avec le personnage principal, The Killer Inside Me reste un bon film dans son ensemble et mérite le coup d’œil ne serait-ce que pour l’époustouflante prestation de Casey Affleck.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=PjubbVA5Qj4[/youtube]

Regarder The Killer Inside Me en streaming avec Megavideo

zp8497586rq
zp8497586rq