http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Non classé — 23 décembre 2012
Test Epic Mickey : Le Retour des Héros (360)

jaquette

Titre original : Epic Mickey: The Power of Two
Éditeur : Interactive
Développeur : Junction Point
Type : Aventure, plateforme
Date de sortie : 21 novembre 2012
Plateformes :  – U –  –

Globale : [rating:4][five-star-rating]

Nous avions eu la chance de tester le jeu en mars dernier à l’issue d’une présentation en compagnie de , son illustre créateur. Maintenant ça y est, il est enfin sorti et nous avons pu tâter la version Xbox 360. Verdict ? Un beau cadeau de noël dans l’univers Disney !

Description : Epic Mickey : Le Retour des Héros est un jeu de plates-formes et d’aventure sur 360. Il nous entraîne pour la seconde fois dans le monde de la désolation où les toons vont encore une fois requérir l’aide de Mickey pour sauver leur univers en péril. Mais Mickey n’est pas seul puisqu’il peut compter sur le soutien d’Oswald, le lapin chanceux, dont la présence rend le titre jouable à deux en coopération.

miroir

Le jeu alterne les phases de plateforme et de combat en utilisant comme l’opus précédent les capacités du pinceau magique de Mickey, le duo peinture et dissolvant vous permettra de faire apparaître disparaître certaines parties du décor ou changer l’affiliation des ennemis, ce qui influera directement sur le gameplay et l’histoire. La grosse nouveauté vient de la possibilité de parcourir l’intégralité du jeu en coop aux côtés du mignon lapinou Oswald, qui sera soit contrôlé par l’IA soit par un autre joueur. Le level design utilise sciemment les skills de l’un ou l’autre -Oswald pouvant planer et utiliser sa télécommande pour activer des mécanismes. Globalement ça fonctionne à merveille et les niveaux sont intelligemment construits et se montrent même parfois retors. Les gros problèmes de caméra qui nous pourrissaient la vie ont été en large partie résolus, et même s’il demeure parfois quelques petits bugs de collision, on joue enfin avec beaucoup de plaisir sans se prendre la tête. Le jeu alterne entre plateforme 3D et niveaux en 2D très inspirés. Malheureusement, cela manque d’originalité par rapport au premier, mais reste très bien fichu.

pinceau

Comme Epic Mickey, cette suite est ultra riche en terme de contenu et vous occupera de nombreuses heures. Pléthore de quêtes secondaires (en plus du nombre déjà conséquent de principales) et la répercussion de vos choix vous incitera surement à faire le jeu plusieurs fois, offrant au final une très grosse rejouabilité. N’ayant pas peur des superlatifs, la bande son est quand à elle parfaite. Non seulement les personnages parlent cette fois, et ce sont même les doubleurs officiels qui se chargent de nous amuser, mais en plus la grande force des cinématiques est de faire chanter les personnages dans la plus pure tradition Disney. C’est frais, fun, apporte un décalage inattendu par rapport à cet univers assez noir, et développe de concept de comédie musicale vidéoludique.

oswald

Le scénario n’est malheureusement pas le plus gros point fort du jeu : si les références sont bien là, multiples et bien pensées, l’histoire globale est parfois dure à suivre car un peu brouillonne, sans transitions et sans beaucoup de logique, si bien qu’on ne sait pas toujours où l’on va. Les quêtes secondaires sont toujours aussi drôles et soignées. Niveau artistique c’est du très gros calibre, l’équipe s’inspirant de tout l’univers Disney, que ce soient les parcs ou les dessins animés (des anciens cartoons en noir et blanc aux récents films). Le plus apporté réside dans le fait de présenter un univers très sombre et mature, à l’opposé des personnages, et de détourner cet univers enfantin pour faire une version glauque de Disneyland. D’un point de vue technique, passer de la Wii et ses textures SD à la HD des consoles de salon de Microsoft et Sony apporte une merveilleuse transition. Même si Epic Mickey : le retour des héros est dépassé techniquement (un peu d’aliasing, graphismes parfois vieillots) le tout reste joli et affiche une belle colorimétrie. Enfin, notons que Oswald se révèle un personnage hyper charismatique en plus d’être à croquer. On en viendrait presque à espérer que Mickey disparaisse dans le futur pour laisser sa place entière au lapin, qui mériterait bien un jeu pour lui seul !

 

Résumé

La vision du monde de Disney revue et corrigée par le génial Warren Spector donne Epic Mickey : le retour de héros, une version dark du monde imaginé par Walt. Finis les problèmes de caméra qui viraient à l’horreur dans le premier opus, place à de la coop à deux bien pensée et un superbe univers en HD. Si le soft manque parfois d’originalité dans son gameplay et ses environnement par rapport au précédent, le plaisir de jeu reste intact. On attend vivement la suite !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=cDmjnmHF9xU[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Nicolas B

Cet article a été rédigé par Nicolas Balazard, Responsable adjoint de Critique Film. Twitter : @NicoBalazard