Test DVD : The greasy strangler

0
290

 
Royaume-Uni : 2016
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h30
Genre : Horreur, Comédie
Date de sortie DVD : 22 février 2017

 

 

Ronnie et son fils Braydon organisent des visites bidon de L.A sur le thème du disco. Braydon tombe amoureux de Janet, mais Ronnie en est jaloux : il a peur que son fils perde sa virginité et le quitte. Pendant ce temps-là, un tueur dénommé « » se promène en liberté…

 

 

Le film

[3,5/5]

Projeté lors de la 6ème édition du ou Paris International Fantastic Film Festival, débarque aujourd’hui en DVD, sous les couleurs de . Autant vous prévenir tout de suite : ce film est un délire potache absolument taré, à ne pas mettre entre toutes les mains !

Réalisé par (The ABCs of Death 2) et produit par Elijah Wood (!!!), part rapidement dans toutes les directions, délaissant son intrigue de tueur s’enduisant le corps de graisse (re-!!!!) pour se concentrer sur une suite de saynètes absurdes et volontairement gogoles. De fait, le film s’avère un spectacle totalement et indécrottablement barré, fou, hypnotique, gore et absolument dégueu. Au final, qu’on l’apprécie ou pas, le film d’Hosking vous laissera en tête, et bien après la fin de son générique de fin, un festival d’images hétéroclites et foutraques, pas toujours forcément des plus agréables, mais, il faut bien l’avouer, assez inoubliables.

Si chtarbé soit-il, le film pourra diviser le public, comme le prouve la critique de Sébastien Dard, qui rédigeait il y a quelques mois dans son compte-rendu du PIFFF 2016 :

« Dans le genre exploitation gratinée, on peut évoquer rapidement l’hallucinant , réalisé par . Hallucinant dans quel sens, difficile à dire. Disons qu’il s’agit de la rencontre particulièrement dégénérée entre le cinéma de John Waters et une certaine bande dessinée indépendante américaine, avec ses anti héros à la fois désespérants de médiocrité et attachants. Très drôle au début, avec son humour gras et dégueulasse, le film s’épuise rapidement, avant de devenir franchement éprouvant dans sa dernière partie, s’éternisant au-delà du raisonnable… »

Il est vrai que la notion de « raisonnable » semble tout à fait étrangère à et à son film !

 

 

Le DVD

[4/5]

C’est aujourd’hui , grand défenseur du cinéma de genre indépendant en France, qui nous offre aujourd’hui la possibilité de découvrir sur support DVD. Le DVD du film s’avère d’ailleurs en tous points excellent : la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. L’éditeur, rôdé au support, nous propose un encodage maitrisé, dont on ne percevra les limites techniques que sur certains arrière-plans affichant un léger bruit vidéo. Côté son, la version originale et la version française sont proposées en Dolby Digital 5.1 (on notera la présence d’une piste sonore supplémentaire en DTS 5.1 dans le cas de la VO) dans des mixages dans l’esprit du film, aux effets nombreux et souvent assez pétaradants.

Du côté de la section suppléments, l’éditeur nous propose uniquement la traditionnelle bande-annonce du film.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici