Les séries d'hier Séries TV — 12 novembre 2013
Test DVD – The Corner

The Wire-HBO-Warner Studio

États-Unis : 2000
Créateurs : ,
Avec , ,
Distribution : ,
Durée :360 minutes
Genre : Mini-Série
Sortie française : 2 octobre 2013

[five-star-rating]

 

Synopsis

Dans le Maryland, à Baltimore, The Corner – le coin de la rue – c’est à la fois celui des dealers de drogue et des policiers en vadrouille. Une guerre des territoires dans un quartier guetto totalement sous l’emprise de la drogue que David Simon et Ed Burns ont voulu mettre en scène avec cette mini-série HBO de 2×3 épisodes d’une heure.

La série

[rating:4,5]

Si The Corner ne vous dit pas grand chose, sachez qu’elle est précurseur de (Sur Ecoute, en français), ce qui vous mettra sûrement davantage la puce à l’oreille. En effet, les spectateurs doivent ces deux pépites aux mêmes créateurs, – l’un journaliste, l’autre détective -, originaires de Baltimore qui ont puisé dans leurs expériences respectives et ont enquêté pendant trois ans pour tirer un ouvrage intitulé The Corner : Enquête sur un marché de la drogue à ciel ouvert qui inspira dans les années 2000, cette mini-série.

À l’image de la couverture du coffret DVD, c’est par le biais de trois personnages centraux que la dure réalité de Fayette Street va être mise en images. J’ai ainsi nommé la famille McCollough : Rita (Khandi Alexander) une ex-bimbo devenue une pro du shoot, son ex-mari Gary (T.K. Carter) illustrant parfaitement ce que les deux créateurs appellent « les zombies » et leur fils deAndre (Sean Nelson) oscillant, sans cesse, entre le droit de chemin de l’école et l’argent facile du deal.

Chaque épisode est construit de la même façon : filmé en caméra à l’épaule, (réalisateur de Dans les Cordes, 2002) introduit son personnage en l’interviewant, en le poussant dans ses retranchements puis un fondu au noir efface totalement cette voix-off et ce procédé journalistique du regard caméra pour immerger véritablement le spectateur dans la dynamique du quartier. Enfin, sous forme de conclusion, le réalisateur introduit d’autres personnages et ouvre le champ des questions. Chacun des trois mini-films (1H-1H15 de visionnage) est intitulé « Le blues de… », qu’une citation extraite d’une ligne de dialogue appuie. Si le premier épisode de cette mini-série qui concerne Gary (T.K. Carter), patine un peu, le récit prend plus d’ampleur dès le deuxième épisode consacré à deAndre (Sean Nelson) devenant alors plus nerveux et c’est avec le troisième épisode du premier DVD concentré sur Fran (Khandi Alexander, impressionnante) que les mécanismes et les rouages des dealers, des drogués et des policiers sont mis en exergue dans toute leur brutalité.

HBO-The-Corner-Khandi Alexander-T.K Carter

Il faut souligner que les acteurs sont métamorphosés notamment l’excellente Khandi Alexander et se prennent totalement au jeu en s’abandonnant à ce récit biographique. Le postulat de départ est de prétendre les filmer, pendant un an, dans un processus de docu-fiction et les interprètes s’adaptent parfaitement à l’évolution de chacun d’eux au fil des mois mais aussi à leur version passée, durant les flashbacks. Un travail minutieux sur le décor, les costumes a été fait pour rendre crédible cette vie ancienne où le quartier était neuf et le contraste entre ces deux vies est soigné pour ne pas tomber dans la surenchère.

Le réalisme de cette mini-série n’est donc pas seulement dû au concept du docu-fiction filmé en caméra à l’épaule mais aussi à la précision des personnages dans leurs actes et leurs apparences physiques. Toute l’intelligence de la réalisation est d’avoir introduit ceux dont est adaptée l’histoire dans des rôles de figurants : une secrétaire, un passant, un énième drogué.

Le DVD

[rating:3]

Le premier DVD du coffret pose les jalons de la série, ses personnages principaux et l’arborescence générale : qui traine avec qui ? Qui deale ? Qui se drogue ? Pour permettre avec le second DVD, d’élargir le prisme de la caméra et de s’attarder sur des personnages, non pas secondaires, mais plus complexes comme Blue (le touchant Glenn Plummer), Tyreeka (Toy Connor), Miss Ella et Fat Curt (Clarke Peters, méconnaisable). Une attention particulière a été donnée aux fonds des menus, à leur ergonomie et à la musique blues qui rappelle le très réussi générique de cette série.

Le seul bémol cependant est l’absence de bonus qui, dans ce cas précis, avec une histoire aussi riche, aurait été très intéressant et enrichissant pour les spectateurs afin de connaître plus en avant le travail antérieur au tournage effectué par les créateurs mais aussi le déroulement du tournage et quelques informations supplémentaires sur les personnes réelles qui ont inspiré The Corner. La seule attention faite vis-à-vis du spectateur, dure une dizaine de minutes à la fin du dernier épisode où les vrais Fran, Blue, Tyreeka et deAndre reviennent sur leur parcours mais c’est sans aller en profondeur et on reste sur notre faim.

Voici la bande annonce de la série

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=yaB_FN3j6x0[/youtube]

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Juliette Olieu