DVD — 03 juin 2019
Test DVD : Monsieur


, France : 2018
Titre original : Sir
Réalisation :
Scénario : Rohena Gera
Interprètes : , ,
Éditeur :
Durée : 1h35
Genre : Romance, Drame
Date de sortie cinéma : 26 décembre 2018
Date de sortie DVD : 4 juin 2019

 

Ratna est domestique chez Ashwin, le fils d’une riche famille de Mumbai. En apparence la vie du jeune homme semble parfaite, pourtant il est perdu. Ratna sent qu’il a renoncé à ses rêves. Elle, elle n’a rien, mais ses espoirs et sa détermination la guident obstinément. Deux mondes que tout oppose vont cohabiter, se découvrir, s’effleurer…
 

 

Le film

[4/5]

En Inde, il y a le cinéma de Bollywood, particulièrement prisé par la population autochtone, et puis il y a l’autre, qui intéresse beaucoup plus le reste du monde. Prenons l’exemple de Monsieur, le premier long métrage de fiction de la réalisatrice indienne Rohena Gera, une production indo-française : présenté et primé dans le cadre de la Semaine de la Critique de Cannes en mai 2018, vendu dans 20 pays, ce film n’est toujours pas sorti … en Inde, et il n’y sortira sans doute jamais ! Difficile pour un pays de regarder ses travers dans ce qui pourrait être considéré comme un miroir. Un pays qui souffre du système des castes, du gouffre entre les très riches et les très pauvres, entre les « maîtres » et les « serviteurs ». Rohena Gera a connu ces problèmes, côté « maîtres », lorsqu’elle était enfant et son film s’attache à montrer que, si la situation n’est pas rose côté « serviteurs », elle n’est pas forcément mirifique côté « maîtres ». En effet, lorsque Ashwin, un jeune divorcé, tombe amoureux de Ratna, sa bonne, jeune veuve, quelle peut être la solution dans ce pays où la tradition veut qu’ils ne puissent même pas manger ensemble ?

 

 

Rohena Gera montre l’évolution de la relation entre Ashwin et de Ratna avec beaucoup de tact et de savoir faire cinématographique, bien aidée par Vivek Gomber, l’interprète de Ashwin, un « maître » qui a vécu aux Etats-Unis et qui a donc connu d’autres types de relations, et, surtout, Tillotama Shome, une « servante » très consciente de sa position sur l’échelle sociale tout en ne se comportant jamais en victime expiatoire. Tillotama Shome, une comédienne qu’on avait déjà appréciée dans le rôle d’Alice, dans Le mariage des moussons de Mira Nair et dans le rôle de Kanwar, une fille élevée comme étant un garçon, dans Le secret de Kanwar de Anup Singh.

 

 

Le DVD

[4/5]

Édité par Diaphana, déjà distributeur du film en salles, ce film, dont les dialogues sont en hindi, en anglais et en marathi, n’est visible qu’en version originale sous-titrée, avec le son disponible en stéréo 2.0 et en 5.1  . Qui s’en plaindra ? Pour bien refléter l’atmosphère d’un pays dans lequel les couleurs des vêtements sont un enchantement pour l’œil, il était important que le DVD remplisse parfaitement son rôle en la matière : c’est le cas. Plus généralement, la photographie de est très bien mise en valeur.

Le choix concernant les suppléments est intéressant : en plus de 3 scènes coupées d’une durée totale de 5 minutes, on trouve l’intégralité du film commenté par la réalisatrice et par le Directeur de la photographie. Pas question de ne regarder que cette version du film car tous les dialogues ne sont pas sous-titrés mais, par contre, les choix effectués par le duo sont ainsi clairement précisés.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Jean-Jacques

Cet article a été rédigé par Jean-Jacques Corrio, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles