DVD — 03 juin 2019
Test DVD : Another day of life


Espagne, Pologne, Allemagne, Belgique : 2018
Titre original : –
Réalisation : ,
Scénario : Damian Nenow, Raul de la Fuente, , , d’après l’œuvre de
Interprètes : , ,
Editeur : ESC Éditions
Durée : 1h22
Genre : Animation, Drame, Guerre, Documentaire
Date de sortie cinéma : 23 janvier 2019
Date de sortie DVD : 4 juin 2019

 

Varsovie, 1975. Ryszard Kapuscinski (43 ans) est un brillant journaliste, chevronné et idéaliste. C’est un fervent défenseur des causes perdues et des révolutions. À l’agence de presse polonaise, il convainc ses supérieurs de l’envoyer en . Le pays bascule dans une guerre civile sanglante à l’aube de son indépendance. Kapuscinski s’embarque alors dans un voyage suicidaire au cœur du conflit. Il assiste une fois de plus à la dure réalité de la guerre et se découvre un sentiment d’impuissance. L’ le changera à jamais : parti journaliste de Pologne, il en revient écrivain.

 

 

Le film

[4/5]

Présenté en séance spéciale du Festival de Cannes 2018, Prix du Meilleur film d’animation aux European Film Awards de 2018, Another day of life fait partie de ces films qu’il est presque impossible de ranger dans une catégorie bien précise : en effet, c’est à la fois un documentaire et une fiction, il mêle film d’animation, du genre ligne claire, interviews de survivants de l’histoire et images d’archive en noir et blanc. Another day of life est adapté du livre du journaliste de guerre Ryszard Kapuscinski, livre paru en France sous le titre « D’une guerre l’autre : Angola 1975 » et qui  narre ce que l’auteur a vécu  lors de la guerre civile angolaise en 1975. Ce journaliste a voulu aller au bout de son reportage sur ce conflit entre les forces du MPLA (Movement for the Liberation of Angola), proche de Cuba et de l’Union Soviétique, et celles du FNLA et de l’UNITA, soutenues par l’Afrique du Sud et le Zaïre. Le but de ce conflit : savoir qui aura le pouvoir dans l’Angola qui va devenir indépendant. Malgré le danger, le journaliste veut absolument aller dans le sud du pays pour retrouver un militaire portugais qui a déserté et qui est devenu un des chefs de l’indépendance du pays.

 

 

Another day of life est un film passionnant qui ne manque pas de montrer l’importance des journalistes qui couvrent de tels conflits et les dilemmes qu’ils peuvent rencontrer, certaines de leurs décisions pouvant avoir une importance énorme sur l’issue du conflit couvert. Par exemple, s’interdire ou non d’utiliser un scoop capital qui, s’il est divulgué, pourrait inciter les Etats-Unis à entrer, d’une façon ou d’une autre, dans le conflit. Choix particulièrement difficile pour un journaliste !

Si vous souhaitez consulter un autre avis sur ce film, vous trouverez  ici la critique écrite par Tobias au moment du Festival des Arcs 2018.

 

 

Le DVD

[4/5]

Il est permis de penser que Another day of life n’a pas rencontré en salles le succès que ce film méritait. L’occasion est bonne de faire un rattrapage avec ce DVD édité par ESC Editions. D’autant plus que, aussi bien par sa qualité technique que par ses suppléments, cet objet est une belle réussite. Dans ce film qui agrège 20 minutes de prises de vue réelles à 60 minutes d’animation, le côté ligne claire de l’animation est bien mis en valeur par le DVD avec un piqué très précis et un excellent respect des couleurs et des contrastes. Ce film, dans lequel 4 langues différentes sont pratiquées (anglais, portugais, polonais et espagnol), peut être visionné en version originale, disponible en 5.1 et en 2.0, ou en version française, seulement disponible en 2.0.

Le supplément le plus intéressant consiste en un « making of » de 14 minutes qui commence par l’expression du désir du réalisateur Raul de la Fuente et de la productrice Amaia Remirez de porter à l’écran, sous forme d’animation, les aventures de Ryszard Kapuscinski en Angola. Bien entendu, une partie importante de ce « making of » est consacrée à l’explication de ce qu’est la capture de mouvement, technique utilisée par Damian Nenow, le responsable polonais de la partie animation du film, et qui consiste à partir d’acteurs portant des capteurs et filmés en multi caméras avant de passer au dessin. Tout aussi importante est la partie consacrée au voyage entrepris en Angola sur les traces de Ryszard Kapuscinski, avec les rencontres avec les amis survivants du journaliste. Le volet prise de son à Londres et le montage sonore sont brièvement évoqués ainsi que le choix de , ex chanteuse du groupe portugais Madredeus, pour l’interprétation des chansons. Trois autres suppléments sont proposés : un panorama des dessins originaux des personnages et des décors d’une durée de 7 minutes, la création des personnages animés (3 minutes) et le « making of » de la scène « Daddy cool » (2 minutes).

A noter que, à côté de ce DVD, ESC propose un combo Blu-ray + DVD.
 

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Jean-Jacques

Cet article a été rédigé par Jean-Jacques Corrio, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles