Test DVD : Mockingbird

0
178


États-Unis : 2014
Titre original : Mockingbird
Réalisateur :
Scénario : Bryan Bertino
Acteurs : , ,
Éditeur : Universal Pictures Vidéo
Durée : 1h18
Genre :
Date de sortie DVD/BR : 1 avril 2015

 

 

Trois caméras sont donnés à trois foyers distincts, et des instructions précises leur sont données : s’ils veulent vivre, ils doivent continuer à filmer. Mais plus la nuit avance, plus les victimes sont poussés à une confrontation mortelle, à la demande de leur invisible bourreau…

 

 

Le film

[3/5]

Depuis le carton au box-office du Blair witch project en 1999, le procédé stylistique d’un cinéma « à la première personne », avec le recours à une caméra [très faussement] subjective, a été utilisé des dizaines, et même probablement, sans exagération aucune, des centaines de fois dans le genre très populaire du cinéma fantastique ou d’épouvante. Il s’agit d’un artifice très en vogue dans l’horreur contemporaine, au point que beaucoup de cinéphiles considèrent aujourd’hui ce type de mise en scène, couramment appelé «  », comme la plaie du genre horrifique. Il est clair aussi que ce type de cinéma cadré à la va-vite, laissant une place prépondérante au hors-champ et ne répondant plus à aucune grammaire cinématographique établie, a ouvert la porte à des nuées, des pelletées, des vagues entières de films plus ou moins amateurs (ou amateurisants). Les cinéastes n’ont plus à se casser la tête à chercher des axes de prise de vue, les producteurs sont satisfaits car les coûts sont réduits, et en plus, le public est au rendez-vous… Depuis 2010, le succès jamais vraiment démenti de la saga Paranormal activity a contribué à pérenniser ce style, et à priori, il semble que le genre du found footage ait encore de beaux jours devant lui. Si certains réalisateurs établis ont certes parfois réussi à niveler le procédé par le haut et à nous livrer quelques bandes efficaces, voire carrément indispensables (on pense par exemple à l’épatant Cloverfield), la grande majorité des films tournés en utilisant ce procédé ne parviennent pas réellement à créer le climat d’angoisse suffisant pour réellement convaincre le cinéphile exigeant.

Mockingbird est un de ces films d’horreur filmés à la première personne. Croisant les points de vue (par caméras interposées) de trois personnes ayant reçu une caméra et une injonction les forçant à ne pas arrêter de filmer, le film suit leurs états d’âmes, de la joie de la découverte de la caméra (« chouette, chérie, on se filme ! ») à l’horreur qui va suivre (« c’est quoi ce délire » devenant le leitmotiv des dialogues du film). Pas si bête qu’il n’en a l’air, Mockingbird va suivre les différents protagonistes au cœur d’un jeu du chat et de la souris très influencé par les « jeux » au cœur des films de la saga Saw, et jusqu’à un climax fort attendu où les trois caméras vont enfin se rencontrer. Quelques petites pointes d’originalité, telles que le découpage par « thèmes » ou encore un twist final inattendu et amusant, empêcheront le spectateur de s’ennuyer pendant la -courte- durée du métrage. Ce qui, admettons-le, est toujours ça de pris en ces périodes de disette pour les fans de DTV horrifiques.

 

 

Le DVD

[4/5]

Le DVD édité par Universal Pictures Vidéo nous propose de découvrir le film dans des conditions optimales. Si contrairement aux Etats-Unis, le film n’est pas proposé sur support Blu-ray dans l’hexagone, l’encodage du DVD est maitrisé en tous points par un éditeur bien rodé au format : la définition est précise, dans les limites d’un encodage en SD bien sûr, et compose également plutôt bien avec un format de tournage somme toute assez particulier. Les couleurs sont agressives, de même que les contrastes, qui auraient tendance à légèrement boucher les noirs, mais rien de vraiment handicapant, c’est un beau boulot général. VF et VO sont proposées en Dolby Digital 5.1, dans des mixages solides et efficaces. En guise de bonus, et pour consolider l’expérience « cinéma », l’éditeur nous propose une série de bandes-annonces en avant-programme.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici