Test DVD : Les Magnétiques

0
728
© 2021 EASY TIGER - SRAB FILMS - ELEMAG PICTURES - FRANCE 2 CINÉMA - PORT AU PRINCE PRODUKTION.

Les Magnétiques

France, Allemagne : 2021
Réalisateur : Vincent Maël Cardona
Scénario : Vincent Maël Cardona, Romain Compingt, Chloé Larouchi, Maël Le Garrec, Catherine Paillé, Rose Philippon
Acteurs : Thimotée Robart, Marie Colomb, Joseph Olivennes
Éditeur : Blaq Out
Durée : 1h35
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 17 novembre 2021
Date de sortie DVD : 3 mai 2022

Une petite ville de province, au début des années 80. Philippe vit dans l’ombre de son frère, Jérôme, le soleil noir de la bande, borderline et magnifique. Entre la radio pirate installée dans le grenier d’un bar d’amis, le garage du père et la menace du service militaire, les deux fréres ignorent qu’ils vivent là les derniers feux d’un monde sur le point de disparaître…

© 2021 EASY TIGER – SRAB FILMS – ELEMAG PICTURES – FRANCE 2 CINÉMA – PORT AU PRINCE PRODUKTION.

Le film

[4/5]

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Les Magnétiques, le premier film de Vincent Maël Cardona, a fait forte impression sur la critique l’année dernière. Sélectionné à la 53ème édition de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes en juillet 2021, le long-métrage a remporté le prix SACD de la Quinzaine. Il a également reçu le prix d’Ornano-Valenti du meilleur premier film au Festival de Deauville, puis le César du meilleur premier film début 2022. Une véritable moisson de prix pour un premier film qui nous emmène dans un Monde nouveau : celui des radios pirates du début des années 80, dans une France encore sous le choc de l’élection de Mitterrand.

Cependant, comme beaucoup de films ayant fait sensation dans les rangs de la critique, Les Magnétiques n’a en revanche pas vraiment trouvé son public dans les salles françaises : avec seulement 52.000 entrées enregistrées sur un parc de 100 salles, le film de Vincent Maël Cardona n’a finalement connu qu’un succès d’estime, qui ne permettra malheureusement pas au film de se voir exploité en vidéo sur support Blu-ray, malgré ses évidentes qualités formelles.

Les Magnétiques revient donc avec une certaine énergie sur les particularités du paysage culturel français – et plus largement Européen – au début des années 80. L’espoir est au cœur des rêves de la jeunesse de l’époque, et on voit naître une explosion de créativité rebelle faite de bric et de broc qui semble s’infiltrer partout dans la société, de la musique rock à l’édition en passant par la prolifération des radios pirates, dites « libres », qui finiront par être régulées par le gouvernement en 1982. C’est par le biais de ces radios libres que les deux frères au cœur des Magnétiques, Philippe (Thimotée Robart) et Jérôme (Joseph Olivennes), trouve un exutoire, une échappatoire afin d’oublier le trou perdu de la Bretagne où ils vivent, en conflit permanent avec leur père. D’un point de vue formel, la conception de la maison familiale où vivent les frères est d’ailleurs assez remarquable, avec ses couloirs étroits et son papier peint oppressant, qui semblent conçus pour étouffer la liberté de Philippe et Jérôme.

© 2021 EASY TIGER – SRAB FILMS – ELEMAG PICTURES – FRANCE 2 CINÉMA – PORT AU PRINCE PRODUKTION.

Comme l’indique clairement le titre du film, Les Magnétiques, le film de Vincent Maël Cardona se veut une déclaration d’amour à la technologie analogique, et s’efforce de capturer les bribes impalpables de ce moment de l’histoire culturelle où tout était sur le point de connaître un changement sismique. Aujourd’hui âgé de 42 ans, Vincent Maël Cardona n’a naturellement pas connu la grande époque qu’il évoque avec nostalgie dans son premier long-métrage. Le fait de ne pas avoir « vécu » ces années fastes n’apparait pas réellement comme un obstacle, mais contribue au contraire à accentuer une vision « romantique » de cette période. En effet, le cinéaste et son équipe de coscénaristes semblent bien renseignés sur le début des 80’s, et en saisissent l’air du temps avec talent. Cet ancrage temporel est ainsi probablement l’élément le plus convaincant du film. De plus, c’est aussi ce qui lui permettra de s’assurer une personnalité unique et distinctive, indispensable afin de transcender son classique récit de coming of age teinté de triangle amoureux.

C’est ainsi dans la reconstitution d’une époque révolue et dans ses aspects les plus « ludiques » que Les Magnétiques trouve le plus efficacement son charme et sa tonalité. Le design sonore du film est inventif, sa bande-son très représentative, et ce sens de l’amusement nous paraitra tout particulièrement évident lors de certaines séquences, telles que celles ouvrant le film, qui prennent la forme de vieilles vidéos familiales granuleuses revenant sur les élections présidentielles de 1981. On pense également bien sûr à cette scène absolument brillante – la meilleure du film, assurément – durant laquelle le timide Philippe prend le pouvoir dans une station de radio de l’armée britannique à Berlin afin d’improviser un message d’amour codé à Marianne par le biais d’un morceau expérimental joué en direct avec ce qu’il a sous la main.

© 2021 EASY TIGER – SRAB FILMS – ELEMAG PICTURES – FRANCE 2 CINÉMA – PORT AU PRINCE PRODUKTION.

Le DVD

[4/5]

Le film n’ayant pas suffisamment rencontré son public en France pour justifier l’édition d’un Blu-ray, Les Magnétiques ne sortira finalement qu’au format DVD. Pour autant, le DVD édité par Blaq Out nous permettra de découvrir ce joli petit film dans des conditions tout à fait satisfaisantes. D’un strict point de vue technique, il faut de toute façon avouer que Blaq Out est rodé au format DVD, et nous propose une nouvelle fois un master sans faille : définition, piqué et couleurs composent plutôt bien avec les limites d’un encodage en définition standard. Côté son, le film est proposée en Dolby Digital 5.1, et bénéficie d’un mixage dynamique et bien enveloppant, tout particulièrement sur les scènes musicales. On notera par ailleurs que Blaq Out n’oublie pas les cinéphiles qui visionnent leurs films à domicile sans utiliser de système de spatialisation sonore : l’éditeur nous propose également de découvrir le film en Dolby Digital 2.0 ce qui s’avérera probablement plus cohérent si vous visionnez Mystère sans avoir recours à un système de Home Cinema ou une barre de son.

Dans la section bonus, l’éditeur nous propose tout d’abord des entretiens croisés avec Marion Burger, chef décoratricen et Samuel Aïchoum, mixeur son (11 minutes), qui reviendront sur les particularités de leur travail et leur collaboration étroite avec le réalisateur et le reste de l’équipe. On terminera ensuite avec une rencontre avec Vincent Maël Cardona (21 minutes), enregistré à l’occasion de la présentation du film à la Quinzaine des Réalisateurs. Il y reviendra sur la genèse du film, sur la volonté d’écrire à plusieurs, sur ses acteurs, sa mise en scène, etc.

© 2021 EASY TIGER – SRAB FILMS – ELEMAG PICTURES – FRANCE 2 CINÉMA – PORT AU PRINCE PRODUKTION.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici