Test Blu-ray : La fille de son père

0
234

La fille de son père 

France : 2023
Titre original : –
Réalisation : Erwan Le Duc
Scénario : Erwan Le Duc
Acteurs : Nahuel Perez Biscayart, Céleste Brunnquell, Maud Wyler
Distribution : Pyramide Vidéo
Durée : 1h31
Genre : Comédie, Drame
Date de sortie : 20 décembre 2023
Date de sortie DVD et Blu-ray: 20 avril 2024 

Étienne a vingt ans à peine lorsqu’il tombe amoureux de Valérie, et guère plus lorsque naît leur fille Rosa. Le jour où Valérie les abandonne, Étienne choisit de ne pas en faire un drame. Étienne et Rosa se construisent une vie heureuse. Seize ans plus tard, alors que Rosa doit partir étudier et qu’il faut se séparer pour chacun vivre sa vie, le passé ressurgit…

Le film

[4.5/5]

Il y a 4 ans, était arrivé sur nos écrans, après un passage à la Quinzaine des Cinéastes cannoises, un premier long métrage qui cochait toutes les bonnes cases (très,TRES drôle, intelligent, interprété à la perfection) et qui mettait en lumière un nouveau réalisateur dont on se disait aussitôt : pourvu qu’il ne nous déçoive pas lorsqu’il réalisera son deuxième film ! Ce premier long métrage, c’était Perdrix, le réalisateur c’est Erwan Le Duc. 4 ans : ce deuxième film s’est fait attendre ! Il faut dire qu’entre temps, Erwan Le Duc a été aux manettes de la série Arte Sous contrôle, une excellente série, mais d’un registre très différent de celui de Perdrix. Ce deuxième film, La fille de son père, film de clôture de la Semaine de la Critique 2023, s’est fait attendre mais il a l’énorme mérite de ne pas nous décevoir, ce deuxième long métrage conservant les qualités de drôlerie et de poésie du premier tout en élargissant sa palette vers davantage de profondeur et d’émotion. Après deux films retenus dans deux sélections parallèles du Festival de Cannes, que peut on souhaiter à Erwan Le Duc ? De toute évidence, que son 3ème long métrage soit retenu dans la Sélection Officielle, si possible en compétition.

Alors que sortent le DVD et le Blu-ray de La fille de son père, vous venez de lire l’introduction et la conclusion de la critique parue sur le site au moment de sa sortie en salle. Une seconde critique avait suivi, un peu plus tard. Pour en savoir un peu plus sur ce film, c’est facile, il vous suffit de cliquer ICI pour accéder à l’intégralité de la première critique, et LA pour accéder à l’intégralité de la seconde critique.

Le Blu-ray

[4.5/5]

On n’est pas franchement surpris de la qualité globale de ce Blu-ray, aussi bien pour ce qui concerne la vision du film que pour les compléments : Pyramide Vidéo est coutumier du fait. S’agissant de la vision du film, La fille de son père exploite à fond ce que permet le support Blu-ray, avec un excellent piqué et une très belle palette de couleurs. Le reste est à l’avenant : son disponible en 5.1 ou en 2.0, possibilité d’ajouter un sous-titrage pour sourds et malentendants, possibilité pour les  mal voyants de « vivre » le film avec une audio description.

Concernant les suppléments, on est vraiment dans l’opulence. Tout d’abord, un entretien de 9 minutes avec le réalisateur dans lequel ce dernier nous fait part de l’attachement qu’il porte à ses personnages, attachement qui, parfois, amène chez lui l’idée d’un développement de l’un d’eux d’un film sur l’autre. Erwan Le Duc nous parle aussi de l’alchimie entre Nahuel Perez Biscayart et Céleste Brunnquell, de l’apport de ses court-métrages, réalisés sans aucune pression commerciale, sur son travail et du passage de l’excitation cannoise, lorsque La fille de son père était présenté en clôture de la Semaine de la Critique, au côté joyeux de la tournée des avant-premières. Et puis, il y a aussi (peut-être même surtout !) 3 court-métrages de Erwan Le Duc, des court-métrages suffisamment longs pour que, mis bout à bout, ils donnent un très bon aperçu de l’ensemble de la palette du réalisateur. Jamais jamais (2014, 29 minutes) nous parle de deux policières qui ont peu en commun mais pour lesquelles une intervention va changer la donne ; Miaou Miaou fourrure (2015, 23 minutes) où une mère de famille choisit un moyen radical pour réunifier ses 2 enfants qui ne s’entendaient pas ; Le soldat vierge (2016, 37 minutes) où un soldat qui sait qu’il va mourir fait part à un camarade de son désir de ne pas mourir puceau.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici