Test DVD : Arrête avec tes mensonges

0
599

Arrête avec tes mensonges

France : 2022
Titre original : –
Réalisation : Olivier Peyon
Scénario : Arthur Cahn, Olivier Peyon, Vincent Poymiro
Acteurs : Guillaume de Tonquédec, Victor Belmondo, Jérémy Gillet
Éditeur : Blaq Out
Durée : 1h34
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 22 février 2023
Date de sortie DVD : 20 juin 2023

Le romancier Stéphane Belcourt a accepté de parrainer le bicentenaire d’une célèbre marque de cognac. C’est l’occasion de revenir pour la première fois dans la ville où il a grandi. Sur place, il rencontre Lucas, le fils de son premier amour. Les souvenirs affluent : le désir irrépressible, les corps qui s’unissent, une passion qu’il faut taire… Ce premier amour s’appelait Thomas. Ils avaient 17 ans…

Le Film

[3,5/5]

Gros succès littéraire de l’année 2017, le roman autobiographique « Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson s’est vu adapté au cinéma par Olivier Peyon. Présentée en avant-première durant l’été 2022 à l’occasion du Festival du film francophone d’Angoulême, cette version cinématographique d’Arrête avec tes mensonges est finalement sortie dans les salles obscures en février 2023, où elle a attiré un peu moins de 90.000 spectateurs.

Récit poignant tournant autour d’une passion homosexuelle adolescente, ainsi qu’aux traces qu’elle a laissée dans la psyché de l’auteur, incarné à l’écran par Guillaume de Tonquédec, Arrête avec tes mensonges prend quelques libertés avec le livre qu’il adapte, tout en en gardant l’essence. Grand admirateur du roman, Olivier Peyon a en effet choisi de mettre en avant une espèce de nostalgie désenchantée assez touchante.

Le récit s’y prêtant en partie, le cinéaste s’inspire largement du Call me by your name de Luca Guadagnino, la beauté des paysages et l’intensité de la relation passée entre les deux protagonistes contrastant avec le chaos intérieur et la déroute sentimentale du personnage principal. L’alchimie entre Jérémy Gillet et Julien de Saint-Jean (pour la partie 1984) est palpable, et la relation qui se noue entre Guillaume de Tonquédec et Victor Belmondo (pour la partie contemporaine) est aussi étonnante que délicate, et font partie des points forts d’Arrête avec tes mensonges.

Le contraste entre la romance adolescente ancrée dans le passé et les doutes qui troublent le personnage de Guillaume de Tonquédec dans le présent permet à Olivier Peyon de faire émerger du récit un message relativement clair sur le droit à la différence. Le rapport à l’acceptation de soi ainsi qu’au regard des autres sont bien présents dans Arrête avec tes mensonges, notamment à travers certaines lignes de dialogues bien senties concernant l’homophobie « ordinaire », mais le film conserve tout de même tout au long de son récit un aspect encore relativement solaire et positif.

Le fait de jouer la carte d’un certain optimisme est louable, mais au final, elle atténue énormément l’âpreté du livre de Philippe Besson, qui développait non seulement une réflexion poignante sur la passion perdue à tout jamais, mais également sur la pression sociale et la honte de soi qui en découle. Cette tension lourde qui imprégnait le livre d’une tristesse absolue est quasi-absente de cette version cinéma d’Arrête avec tes mensonges. Reste l’émotion cela dit, portée par une poignée d’acteurs extraordinaires.

Le DVD

[4/5]

Côté DVD, la galette d’Arrête avec tes mensonges éditée par Blaq Out fait le boulot sans le moindre problème. L’image respecte pleinement la photographie du film, qui est bien sûr proposé dans son format d’origine respecté, et la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. L’éditeur, rôdé au support DVD depuis quelques années maintenant, compose de manière très habile avec les qualités et les défauts d’un support en définition standard. Côté son, l’éditeur nous propose soit le film naturellement en VF et en Dolby Digital 5.1, nous proposant un mixage bien enveloppant et relativement dynamique – mettons-nous bien d’accord, nous ne sommes pas chez Michael Bay, il s’agit principalement d’ambiances finement restituées. Pour les cinéphiles n’étant pas équipés de « Home Cinema », un mixage stéréo en Dolby Digital 2.0, nous est également proposé.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose de découvrir un entretien avec l’équipe du film (minutes). Ce module prend la forme d’entretiens croisés avec Olivier Peyon, avec les acteurs Guillaume de Tonquédec et Guilaine Londez ainsi qu’avec Philippe Besson. Le cinéaste et ses acteurs reviendront sur leur rencontre avec le livre, sur les personnages ainsi que sur leur travail sur le film. L’auteur du roman évoquera quant à lui son rapport à la notion d’adaptation et la totale liberté qu’il a laissée à Olivier Peyon sur le film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici