Test DVD : Amours cannibales

0
413

Amours cannibales


Espagne, Roumanie, Russie, France : 2013
Titre original : Caníbal
Réalisateur : Manuel Martín Cuenca
Scénario : Alejandro Hernández, Manuel Martín Cuenca
Acteurs : Antonio de la Torre, Olimpia Melinte, María Alfonsa Rosso
Éditeur : Luminor Films
Durée : 1h56
Genre : Horreur
Date de sortie cinéma : 17 décembre 2014
Date de sortie DVD : 3 juin 2015

 

 

Carlos est le tailleur le plus prestigieux de Grenade, mais, dans l’ombre, il est aussi un assassin redoutable. Il n’éprouve ni remords, ni culpabilité. Jusqu’à ce que Nina apparaisse dans sa vie. Elle va lui faire comprendre la vraie nature de ses actes et, pour la première fois, l’amour entrera dans sa vie…

 

 

Le film

[3/5]

Les tueurs cannibales ont aussi leur petit train-train. Tailleur de la banlieue de Grenade, toujours tiré à quatre épingles, Carlos a la particularité d’être cannibale, et de pratiquer le meurtre la nuit, dans le but de se constituer un important garde-manger de viande humaine. Et le spectateur de suivre les habitudes, la vie quotidienne de ce tailleur un peu à part dans Amours cannibales, que Manuel Martín Cuenca suit dans les moindres détails, au point, se dit-on parfois, d’en oublier un peu de faire évoluer son intrigue.

Attaché au documentaire (il en a déjà réalisé plusieurs), le réalisateur espagnol saisit au vol les multiples gestes du quotidien, les répétitions d’une vie millimétrée au cœur de laquelle un grain de sable vient tout dérégler. Visuellement très beau, mais également un poil trop lent et répétitif, Amours cannibales s’offre quelques sublimes séquences (la scène d’ouverture en voiture, la traque au bord de la mer…) qui feront sortir un peu le film de son naturalisme forcené. Saluons également la performance d’Antonio de la Torre, impeccable dans le rôle du prédateur paumé, fragile, effarouché par l’amour, donnant un côté vraiment hypnotique à cet étrange film fantastique sur la solitude et la peur.

 

 

Le DVD

[4/5]

Excellent éditeur à qui l’on doit une belle série de perles fantastiques ces derniers mois, Luminor Films nous propose donc cette fois de découvrir Amours cannibales, film d’horreur pour le moins atypique qui risque bien de surprendre tous les aficionados du genre. Avec son beau master au format 2.35 respecté et en version intégrale, l’éditeur ne se fout pas de la gueule du consommateur : composant habilement avec les limites du format (forcément un peu plus faible durant les scènes nocturnes), le DVD nous claque un encodage sans faille, vraiment épatant, renforçant encore les qualités visuelles de l’ensemble. Du côté du son, VF et VO sont proposés en Dolby Digital 5.1, et les mixages s’avèrent tout juste assez dynamiques pour compenser, à l’occasion, le manque de mouvement à l’écran.

Du côté des suppléments, outre la traditionnelle bande-annonce du film, Luminor Films nous propose un court making of, faisant office de note d’intention pour le réalisateur, ainsi qu’une poignée de scènes coupées (dont on se demande bien pour quelle raison elles l’ont été). Il est également à noter qu’un livret accompagnera le DVD, mais que celui-ci ne nous a pas été fourni.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici