Test DVD : Alléluia

2
1036

Alléluia


France : 2014
Titre original : Alléluia
Réalisateur : Fabrice Du Welz
Scénario : Fabrice Du Welz, Vincent Tavier, Romain Protat
Acteurs : Laurent Lucas, Lola Dueñas, Stéphane Bissot
Éditeur : Wild Side Vidéo
Durée : 1h30
Genre : Drame, Thriller
Date de sortie cinéma : 26 novembre 2014
Date de sortie DVD/BR : 6 mai 2015

 

 

Lorsque Gloria accepte de rencontrer Michel, contacté via un site de rencontre, rien ne laisse présager la passion destructrice et meurtrière qui naîtra de leur amour fou…

 

 

Le film

[5/5]

Déçu par son expérience sur Colt. 45 (qui s’avère pourtant un polar redoutablement efficace dont il n’a aucunement à rougir), Fabrice Du Welz revient à ses fondamentaux avec Alléluia : le thriller trouble à la lisière du fantastique, avec son acteur fétiche Laurent Lucas. Comme pour se évacuer la rage liée à son éviction du tournage de son film précédent, Du Welz choisit d’investir son nouveau thriller, relecture post-moderne des Tueurs de la lune de miel de Leonard Kastle, de façon libre et indépendante, en refusant toute concession.

En résulte une œuvre baroque et intense, visuellement assez sublime, expérimentant avec le son et l’image dans une boulimie foutraque évoquant pêle-mêle les œuvres de Gaspar Noé, Hélène Cattet et Bruno Forzani ou encore Lars Von Trier. Les sentiments sont exacerbés, fébriles, on baigne dans l’outrance et la démesure, mais étrangement, Alléluia bouscule le spectateur au plus profond, l’emmène avec lui, parvient à l’oppresser et à l’émouvoir en l’espace de quelques secondes. Un tel maelstrom d’émotions devant un spectacle slalomant entre le grand guignol et… la comédie musicale, il faut vraiment le voir pour le croire. Unique.

 


 

Le DVD

[4,5/5]

Le DVD édité par Wild Side s’avère une belle réussite, composant habilement avec les limites d’un encodage en définition standard. Bien sûr, si l’image est le plus souvent très belle et bien définie malgré un grain volontairement très prononcé, quelques plans souffrent néanmoins un peu des points faibles du format DVD, notamment lors des séquences baignant dans les éclairages rouges. Mais dans l’ensemble, l’éditeur au chat qui miaule nous offre un transfert absolument satisfaisant. Côté son, la spatialisation très immersive du DTS 5.1 fait vraiment des merveilles lors des séquences aux limites du fantastique, la musique occupant tous les canaux de la façon la plus dynamique qui soit. On notera qu’un mixage Dolby Digital 2.0 est également disponible, de même qu’une piste en audio-description.

Dans la section suppléments, on trouvera tout d’abord une série de six scènes coupées. Souvent inférieures à deux minutes, elles n’apportent pour la plupart rien au récit. La plus intéressante du lot est une séquence onirique prenant place dans une morgue, durant laquelle les visions de Gloria font écho à celles auxquelles elle doit faire face dans le quatrième acte. Une série d’entretiens avec les acteurs (Lola Dueñas, Laurent Lucas, Héléna Noguerra) nous en apprendront beaucoup sur le ressenti de ceux-ci vis à vis de Fabrice Du Welz ou de leurs personnages. Malheureusement, le réalisateur est le grand absent de ces entretiens, mais on le retrouvera dans le court making of signé par les équipes belges de cinergie.be, au micro desquelles Du Welz s’exprime sur sa volonté de créer une trilogie concentrée autour de Laurent Lucas et des Ardennes Belges. Une galerie photos et la traditionnelle bande-annonce ferment le bal.

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici