Blu-ray DVD Séries TV — 09 décembre 2019
Test Blu-ray : Warrior – Saison 1

– Saison 1

 
 
États-Unis : 2019
Titre original : –
Création :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 8h20 environ
Genre : Série TV, Action
Date de sortie DVD/BR : 6 novembre 2019

 

À la fin du XIXème siècle, des affrontements violents éclatent entre différents clans chinois (les Tongs) dans le quartier de Chinatown à San Francisco marquant ainsi le début de la guerre des Tongs. Ah Sahm, un jeune prodige des arts martiaux récemment arrivé de Chine, va se retrouver au coeur du conflit alors qu’il devient l’homme de main d’une des familles les plus puissantes de la ville…

 


 

La saison

[4/5]

Si le nom de est souvent assimilé à la série TV Kung Fu (1972-1975), c’est tout simplement parce que le concept de la série développée à l’écran par Herman Miller et Ed Spielman était à l’origine à imputer à Bruce Lee, qui souhaitait diffuser l’esprit des arts martiaux aux États-Unis et casser l’image de violence qui y était associée. Mais Bruce Lee avait également passé des années de sa vie à développer un autre projet, intitulé Warrior, et la mort prématurée de l’acteur en 1973 avait mis fin à son ambition de le voir débarquer un jour sur un écran. En 2013, le cinéaste (Fast & Furious 3, 4, 5, 6, 9, 10), passionné par la carrière de Bruce Lee, s’était associé avec la fille de l’acteur, Shannon Lee, et avec Bruce Lee Enterprises, pour tenter d’adapter ces écrits en une série TV. On ignore à vrai dire dans quelle mesure les motivations de Bruce Lee différaient entre Kung Fu et Warrior, mais si l’idée était de rompre avec l’image de violence généralement associée aux Arts Martiaux, autant dire donc que l’on pourra être surpris aujourd’hui au générique de Warrior, de retrouver accolé au nom de Justin Lin celui de Jonathan Tropper, co-créateur de la série , extrêmement violente et décomplexée. Et pourtant, c’est bel et bien le cas ici – qu’il s’agisse de productions cinéma ou TV, Hollywood n’est plus à un paradoxe près…

Quelques décennies après avoir été imaginée par Bruce Lee, l’intrigue de Warrior s’épanouit donc aujourd’hui au sein de sa propre série TV, diffusée aux États-Unis par la chaîne Cinemax (Banshee, Strike back…). Passionnante, la série se déroule aux environs de 1870 dans un San Francisco affichant des allures sauvages de Far West, et met en scène un jeune prodige des arts martiaux à la recherche de sa sœur débarquant en pleine guerre des « Tongs ». Privilégiant une approche historique et romanesque vraiment très immersive, Warrior met en scène de nombreux personnages, place efficacement les forces en puissance sur l’échiquier et démêle au final de façon plutôt habile une intrigue forte au cœur d’un véritable labyrinthe d’enjeux, de personnages, de faux-semblants et de sous-intrigues croisées, le tout sur fond de société en pleine mutation…

On est conscient cela dit que de résumer la première saison de Warrior en quatre lignes lapidaires ne permet que d’à peine effleurer la surface d’un show dense, remarquablement bien écrit et sachant toujours conserver un cap clair malgré la multiplication d’arcs narratifs. Les rebondissements sont par ailleurs nombreux et parfois très imprévisibles, les auteurs de la série nous emmenant dans une direction pour finalement mieux nous surprendre au dernier moment. Le production design est vraiment remarquable, surtout du point de vue de la reconstitution (décors, costumes), mais ne joue jamais réellement la carte de l’ostentation – tout n’est en effet conçu que pour servir l’intrigue, et non l’inverse. Les acteurs sont convaincants, et s’avèrent même parfois surprenants, et ce même si le casting n’est finalement composé que de têtes peu connues du public français. De plus, du point de vue de la narration, si la mise en place des éléments de récit ainsi que des tenants et aboutissants sociaux et politiques nécessite une assez longue introduction – rythmée cela dit par de nombreuses scènes d’action – le dernier tiers de cette première saison s’avère réellement brillant et enthousiasmant, au point que lorsqu’arrive le dernier épisode, on est vraiment impatient de découvrir la suite.

Mais surtout, et puisque l’on tient avec Warrior le fruit de la rencontre entre Bruce Lee, Justin Lin et Jonathan Tropper, la grande question qui brûle les lèvres de tous les amateurs de baston est la suivante : « Et les scènes d’action alors ? » Les scènes de combat sont nombreuses, et il faut avouer qu’elles sont réellement très impressionnantes ; violentes, efficaces en diable, elles valent à coup sûr à elles seules la découverte de la série. Mais même si vous y venez à priori uniquement pour l’action, vous pourriez bien devenir accro pour d’autres raisons…

 

 

Le coffret Blu-ray

[4/5]

C’est naturellement sous les couleurs de Warner bros. que débarque en Blu-ray cette première saison de Warrior. Et comme d’habitude avec l’éditeur, les 10 épisodes de la saison – répartis sur trois disques – affichent un rendu soigné, d’une belle précision globale. Les couleurs sont éclatantes et naturelles, et les noirs affichent une densité et une profondeur abyssale. Côté son, la série propose une spatialisation très dynamique et démonstrative en matière de mixage multicanal. La scène arrière est omniprésente, distillant des ambiances en tous genres, c’est du très beau travail. On privilégiera cela dit naturellement la VO, encodée en DTS-HD Master Audio 5.1, à sa petite sœur la VF, mixée dans un DTS 5.1 très spectaculaire et immersif, mais forcément un peu plus restreint en termes d’impact et de finesse.

Du côté des suppléments, on retrouvera comme d’habitude une généreuse série de featurettes, habilement réparties sur les trois Blu-ray composant le coffret, et pouvant être visionnées après chaque épisode (environ 50 minutes, 5 minutes par épisode). Entretiens avec l’équipe et les acteurs, retour sur les scènes marquantes, « concept arts » et secrets de tournage… Un petit tour franchement plaisant dans les coulisses de chaque épisode.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *