DVD — 28 octobre 2015
Test Blu-ray : Vice-Versa

 
États-Unis : 2015
Titre original : –
Réalisateur : ,
Scénario : Pete Docter, Ronaldo Del Carmen, , Meg LeFauve
Acteurs (VF) : , ,
Éditeur :
Durée : 1h34
Genre : Animation
Date de sortie cinéma : 17 juin 2015
Date de sortie DVD/BR : 27 octobre 2015

 

 

Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité, Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

 


 

Le film

[4/5]

Les créatifs de chez Pixar sont tout de même très forts. Pour le spectateur, l’histoire et les concepts abordés par Vice-Versa coulent avec une limpidité de tous les instants ; pourtant, il faut tout de même admettre que le sujet du film, qui lie les réactions d’une jeune fille à toutes les connexions qui se font dans son cerveau pré-pubère, avait tout du casse-tête pour être représenté de façon claire à l’écran, et s’avérait à priori un sujet réellement casse-gueule. Mais là où des dizaines de scénaristes se sont cassés les dents depuis des années sur l’adaptation réputée impossible du roman de Neil Gaiman et Terry Pratchett De bons présages, Pete Docter et Ronaldo Del Carmen ont quant à eux trouvé une façon intelligente, claire et amusante de représenter un concept encore plus compliqué et dingue, à savoir ce qui se passe -de façon certes très simplifiée !- dans le cerveau de tout un chacun.

Le véritable tour de force du film est celui-ci. Et peu importe finalement si les auteurs de Vice-Versa délaissent un peu l’émotion qui fait tout le sel de leurs productions les plus attachantes : ils parviennent ici avec talent à mettre en scène une intrigue littéralement impossible à raconter, et qui plus est 100% cinématographique puisque les idées véhiculées par le film ne pourraient être adaptées de façon aussi claire et brillante sous forme de roman, bande dessinée ou via n’importe quel autre médium. Rares sont les œuvres de ce calibre, à ne pouvoir exister que sous une seule forme. Vice-Versa en fait partie.

« Alors qu’on la croyait en perte de vitesse, la recette Pixar a encore fait mouche avec ce nouveau joyau du cinéma d’animation. Le procédé de trouver un sujet universel et donc accessible à tous, puis de le faire passer par la moulinette de la relecture intelligente et guère iconoclaste propre à l’esprit Disney du nouveau millénaire fonctionne en effet à merveille dans Vice-versa. » Lisez vite notre belle critique du film signée Tobias Dunschen !

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Comme chaque Blu-ray édité par Disney ou presque, la galette de Vice-versa arrivant sous les couleurs de Disney – Pixar s’avère une nouvelle fois techniquement irréprochable. La définition est redoutable, les couleurs explosent dans tous les sens, les contrastes sont impeccables, bref, c’est un sans faute. Le rendu est visuellement sublime, un Blu-ray de démo de plus à ajouter au palmarès de Disney. Côté son, la VO est proposée en DTS-HD Master Audio 7.1 : l’immersion totale est garantie, en mode « spatialisation de ouf malade », ultra-dynamique mais également d’une finesse et d’une précision à couper le souffle. La VF doit quant à elle se contenter d’un encodage en Dolby digital Plus 7.1, qui fait pourtant très fort, mais ne tient cependant pas la comparaison face à l’intensité de son grand frère. On notera que le doublage français, emmené par l’énergie de la tornade Charlotte Le Bon, est d’excellente qualité.

Du côté des suppléments, on commencera avec un très intéressant commentaire audio des deux réalisateurs, Pete Docter et Ronaldo Del Carmen. Ces derniers reviennent en détail sur la conception du film, c’est riche, sans temps mort et qui plus est disponible avec des sous-titres français. Un formidable court-métrage intitulé Lava nous racontera l’histoire d’amour entre deux volcans, et Premier rendez-vous ?, deuxième et très amusant court-métrage évoluant dans l’univers du film, donnera un peu plus d’importance à un personnage de jeune garçon aperçu dans le long-métrage. Deux featurettes complètent la section, l’une consacrée aux « émotions » au cœur de Vice-versa, l’autre à la très forte présence féminine dans le staff et au casting du film. Des bonus supplémentaires sont disponibles sur le Blu-ray 3D du film.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles