DVD — 30 novembre 2015
Test Blu-ray : Sorcerer – Le convoi de la peur

 
États-Unis : 1977
Titre original : Sorcerer
Réalisateur :
Scénario : Walon Green
Acteurs : , ,
Éditeur : Wild Side Vidéo / La Rabbia
Durée : 2h02
Genre : Thriller
Date de sortie cinéma : 15 novembre 1978
Date de sortie DVD/BR : 2 décembre 2015

 

 

Quatre étrangers de nationalités différentes, chacun recherché dans son pays, s’associent pour conduire un chargement de nitroglycérine à travers la jungle sud-américaine… Un voyage au coeur des ténèbres…

 

 

Le film

[4/5]

Embarquant le spectateur aux côtés de quatre truands en cavale pour des raisons diverses, Sorcerer – Le convoi de la peur est un film qui, comme Les douze salopards avant lui, ne se pose pas la question de la morale, préférant miser sur l’humanité du spectateur et sur un principe d’identification à ces anti-héros, passant bien au-delà des barrières étriquées de la société. De fait, William Friedkin connaît son affaire et nous livre un thriller tendu, au suspense savamment distillé, qui fera à coup sûr trembler le public pour ces personnages lors de ses passages les plus riches en suspense.

Notre rédacteur Tobias Dunschen avait d’ailleurs rédigé une critique du film lors de sa reprise en salles l’été dernier, que l’on vous recommande chaudement : « Un film qui atteint admirablement l’équilibre précaire entre d’un côté son regard engagé et critique à l’égard des forces parfois maléfiques qui gouvernent notre civilisation et de l’autre une mélancolie profonde qui ne cherche nullement à distiller un optimisme factice. En cela, il s’agit d’un film merveilleusement représentatif de la fin des années 1970 : une période qui déchantait avec fracas des utopies de la décennie précédente, tout en préservant en son for intérieur un idéalisme à toute épreuve. »

Âpre, rugueux, poisseux jusque dans son rendu visuel (superbe photo de Dick Bush et John M. Stephens), Sorcerer – Le convoi de la peur s’avère un petit trésor de tension et de suspense, d’autant plus remarquable qu’il aura fallu presque quarante ans pour le redécouvrir autrement que par le biais d’un DVD import recadré. On salue donc bien bas les efforts couplés de Wild Side et La rabbia, qui nous permettent aujourd’hui de revoir ce classique, qui plus est dans une édition vraiment riche et formidable.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Étant donné l’attente fébrile entourant la sortie de ce Sorcerer, petit classique de William Friedkin, Wild Side et La Rabbia s’associent afin de livrer au public trois éditions du film absolument imparables et définitives. Bien sûr, il y a l’édition Collector 2 DVD, mais également l’édition Collector Blu-ray, qui contient le film et les suppléments en HD mais également un livret de 50 pages (que nous n’avons malheureusement pas eu entre les mains), regroupant de nombreuses photos exclusives issues des archives personnelles de William Friedkin. Last but not least, Wild Side et La Rabbia nous proposent également une « Édition Ultime » contenant en plus une reproduction du script original annoté par le cinéaste. Du lourd…

Côté Blu-ray, le boulot effectué par Wild Side et La Rabbia nous propose en effet une copie de toute beauté, respectueuse de la forte granulation d’origine, avec un piqué précis et des couleurs restituant parfaitement l’ambiance oppressante voulue par Friedkin et ses deux directeurs photo Dick Bush et John M. Stephens. Côté son, nous avons droit à un mixage DTS-HD Master Audio 5.1 pour la version originale, ne dénaturant aucunement l’œuvre, mais les puristes préféreront sans doute prêter l’oreille aux deux versions « d’origine », VF et VO étant proposées en DTS-HD Master Audio 2.0 propres et nettes.

Côté suppléments, la galette française risque, à coup sûr, de devenir la référence mondiale concernant le film, avec tout d’abord « Sorcerers : Conversation entre William Friedkin et Nicolas Winding Refn », sujet de presque 80 minutes sous forme de conversation à bâtons rompus entre les deux cinéastes qui s’avère un pur bonheur pour le spectateur. Passionnant, drôle et sans langue de bois, cet entretien en noir et blanc débute avec l’expérience de Friedkin sur Sorcerer – Le convoi de la peur (critiques, tournage, budget et distribution, coupes…) mais dévie au bout de quelque temps vers une réflexion esthétique sur ce qu’est le cinéma, les aléas de la création ou encore le Hollywood contemporain, où l’Art se confond souvent avec le business… Brillant.

Mais ce « gros morceau » ne marque pas la fin des suppléments pour autant : l’inusable Philippe Rouyer nous livre une intéressante présentation du film, et l’on trouvera également quelques images du tournage, muettes, montrant Friedkin au travail. Pour terminer, l’éditeur nous propose également une série de bandes-annonces et quelques projets d’affiches. Une édition IN-DIS-PEN-SA-BLE.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles