Test Blu-ray : Scanners II – La nouvelle génération

0
880

Scanners II – La nouvelle génération

Canada : 1991
Titre original : Scanners II – The New Order
Réalisation : Christian Duguay
Scénario : B.J. Nelson
Acteurs : David Hewlett, Deborah Raffin, Yvan Ponton
Éditeur : BQHL Éditions
Durée : 1h40
Genre : Fantastique
Date de sortie DVD/BR : 24 novembre 2022

Les Scanners sont des hommes doués de pouvoirs surnaturels : non seulement ils réussisstent à dominer les machines, mais ils ont également la faculté de lire dans les pensées. Dans ce cas la douleur est si intolérable que le cerveau de leurs « proies » implose. Drak est un Scanner qui possède ces dons surnaturels. Un jour dans la salle de jeux vidéo, alors que Drak joue, les machines explosent… Aussitôt arrêté, il est emmené dans le laboratoire du docteur Morse, qui veut l’utiliser pour renverser le gouvernement américain…

Le film

[3/5]

Bien malin qui aurait pu prédire le tournant que prendrait la filmographie de Christian Duguay une vingtaine d’années après ses débuts en tant que metteur en scène. Si les amateurs de films de genre se souviennent avec émotion de ses premiers films, placés sous le signe de l’horreur et de l’action (Scanners II et III, Planète hurlante, Contrat sur un terroriste, L’Art de la guerre…), le réalisateur canadien a ensuite délaissé le petit monde de la série B survitaminée pour se concentrer, depuis Jappeloup en 2013, dans le grand spectacle familial.

Grâces soient donc rendues à BQHL Éditions, qui nous propose aujourd’hui de redécouvrir les premiers pas de cinéaste de Christian Duguay avec Scanners II : La nouvelle génération. Malgré le succès international du film de David Cronenberg en 1981, il aura fallu dix ans pour qu’une suite ne fasse son apparition sur nos écrans – le petit écran en ce qui concerne la France, d’ailleurs, puisque le film de Christian Duguay n’avait pas à l’époque bénéficié d’une sortie dans les salles obscures.

Très éloigné du film de Cronenberg, avec qui il n’entretient finalement que peu de rapports, Scanners II : La nouvelle génération mérite tout de même le coup d’œil. Le film commence d’ailleurs de manière plutôt prometteuse, avec une séquence d’introduction suivant un Scanner nommé Drak (Raoul Trujillo) dans une salle d’arcade. Désorienté par des voix que lui seul peut entendre, il déclenchera finalement une énorme fusillade et une panique générale. On retrouvera finalement le personnage dans un entrepôt abandonné où il entretient d’étranges « conversations » avec un groupe de mannequins de grands magasins qu’il a rassemblés dans on ne sait quel but.

Bref, en l’espace de quelques minutes, Scanners II : La nouvelle génération parvient à cultiver une certaine bizarrerie qui ne manquera certainement pas de titiller l’intérêt du spectateur. La suite de l’intrigue introduira les personnages du Dr Morse (Tom Butler), un scientifique dirigeant un institut neurologique s’étant créé une « armée » de Scanners accros à un médicament calmant leurs crises d’angoisse. Tenant les télépathes fermement sous sa coupe, Morse collabore avec John Forrester (Yvan Ponton), un policier convaincu que les capacités innées des Scanners pourraient être un outil efficace pour la police.

Le point faible de Scanners II : La nouvelle génération réside sans doute cependant dans le choix de son héros, David (David Hewlett), un étudiant vétérinaire tellement archétypal qu’il peinera un peu à convaincre le spectateur au delà d’une ou deux séquences destinées à nous montrer qu’il est un « gentil » Scanner. Le scénariste B.J. Nelson décide ensuite de créer un lien télépathique mystérieux entre David et Julie Vale (Deborah Raffin), qui est probablement la fille de Cameron Vale (Stephen Lack) dans le film original. David Kellum quittera donc sa défroque d’étudiant pour commencer à développer ses compétences de Scanner dans le but de faire le bien. Bref, tout cela est plein de clichés, mais certaines situations parviennent à retenir notre attention.

Il convient cependant de ne pas s’attendre à une suite renouvelant et approfondissant les thématiques du premier film : Scanners II : La nouvelle génération est avant tout une série B d’action / fantastique au budget restreint, et l’équipe artistique du film ne se montrera jamais réellement capable d’aller au-delà de ses problèmes de budget. Les décors sont pauvres, la direction artistique faiblarde, la photographie terne, et l’ensemble manque clairement du soupçon de créativité qui avait permis à David Cronenberg de tirer son épingle du jeu dix ans auparavant. Pour autant, le film de Christian Duguay conserve suffisamment d’atmosphère pour maintenir l’intérêt du spectateur en éveil jusqu’à la fin, grâce notamment à ces fameuses têtes qui explosent qui ont fait le succès du premier film. Les effets spéciaux sont d’ailleurs plutôt efficaces et constituent probablement la meilleure raison de voir le film !

Le Blu-ray

[4/5]

Bien rôdé en matière d’encodage sur support Haute-Définition, proposant avec une belle régularité des films de genre très attendus des cinéphiles, BQHL Éditions offre à Scanners II : La nouvelle génération un traitement HD solide, surtout pour un film aussi méconnu. La restauration a globalement fait place nette des taches et autres imperfections du master, la définition est satisfaisante, les couleurs sont naturelles et la copie, malheureusement proposée en 1080i (25 images par seconde), est parfaitement stable. Le tout affiche naturellement également un grain argentique scrupuleusement préservé : c’est donc du très beau travail technique. Côté son, le mixage LPCM Audio 2.0, à la fois proposé en version française et version anglaise joue la carte de l’ambiance et propose des dialogues toujours parfaitement clairs et équilibrés. Pas de suppléments !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici