Test Blu-ray : Over the Top – Le Bras de fer

0
1081

Over the Top – Le Bras de fer

États-Unis : 1987
Titre original : Over the Top
Réalisation : Menahem Golan
Scénario : Stirling Silliphant, Sylvester Stallone
Acteurs : Sylvester Stallone, David Mendenhall, Robert Loggia
Éditeur : ESC Éditions
Durée : 1h33
Genre : Action
Date de sortie cinéma : 8 avril 1987
Date de sortie DVD/BR : 5 octobre 2022

Chauffeur routier solitaire, Lincoln Hawk est rongé par un divorce et par la culpabilité d’avoir abandonné un fils qu’il n’a jamais vu, Michael. Lorsque Lincoln – sur les conseils de son ex-femme – part chercher son fils à l’Académie Militaire, il se cogne à l’agressivité de ce dernier. Pour Lincoln, le seul moyen de prouver à son fils – et à lui-même – qui il est réellement, c’est de remporter le championnat du monde de Bras de fer de Las Vegas…

Le film

[3/5]

Comme son titre original pouvait le laisser suggérer, Over the Top – Le Bras de fer est un film qui sent bon l’excès, et les sentiments « bigger than life ». Au-delà du film de bras de fer, le film de Menahem Golan s’impose en effet comme une fable morale, un conte de fées sur la résilience nous montrant la force et le courage d’un homme simple parvenant à surmonter les obstacles et prouver à son fils ainsi qu’au monde entier qu’il est plus que ce que le monde croit qu’il est : un combattant, un winner, et bien sûr un père.

Si Rocky IV était certes un film manichéen et grotesque, les outrances habilement calculées du film en avaient immédiatement fait un film légendaire, un nanar sublime qui transformait tous ses défauts en qualités et que l’on ne pouvait au final que trouver fascinant. Du strict point de vue de l’écriture, Over the Top – Le Bras de fer semble vouloir retrouver l’équilibre précaire qui faisait tout le sel du film de 1985, mais l’exploit ne se reproduit pas : tout au cœur de ce récit sur les attributs positifs du courage, de la foi personnelle et de la détermination tombe malheureusement souvent à plat.

Over the Top – Le Bras de fer est un film difficile à classer. Outre l’influence évidente de Rocky IV, qui se retrouve même au cœur de certains rebondissements du film, on sent également que le récit s’inspire également d’un film tel que Karaté Kid (John G. Avildsen, 1984), dans le sens où on y découvre ce que la motivation, la confiance et la foi en soi peuvent accomplir. Il ne s’agit également pas vraiment d’un film d’action, et même les fameuses scènes de bras de fer sont peu nombreuses, et ne correspondent pas vraiment aux standards du film d’action 80’s traditionnel.

Pour autant, grâce à la présence à l’écran de Sylvester Stallone, Over the Top – Le Bras de fer pourra s’avérer un petit plaisir coupable pour le cinéphile contemporain. Son personnage est sympathique, et fait de son mieux et uniquement de son mieux dans tout ce qu’il entreprend : une fois que son fils revient dans sa vie, toutes les autres priorités passent au second plan. Comme il l’avait déjà prouvé dans le premier Rambo, Sylvester Stallone n’a pas peur de se lancer dans le domaine un peu casse-gueule de l’émotion et des bons sentiments. Dans Over the Top – Le Bras de fer, sa performance est solide et mélancolique, et on ne pourra que saluer sa sincérité, même si beaucoup pourront trouver que la relation père-fils au cœur du film se renverse un peu trop rapidement et que l’ensemble est souvent gentiment gnan-gnan.

Le Blu-ray

[4/5]

Grand amateur de films musclés des années 80/90, ESC Éditions nous propose aujourd’hui de revoir Over the Top – Le Bras de fer au format Blu-ray. Le film nous est présenté au format respecté et dans un transfert Haute-Définition extrêmement solide, plus précis et respectueux du grain d’origine que le master utilisé par MGM pour son édition Blu-ray de 2013 (de toute façon épuisée). La définition et le piqué sont d’une belle précision, et le niveau de détail souvent surprenant. Les décors et le soin apporté à la photo n’en apparaissent que de façon plus spectaculaire, les couleurs sont vives et saturées, bref, c’est du tout bon. La préservation des tons d’origine a été très soignée. Côté son, ESC Éditions nous propose de (re)découvrir le film soit en version originale, soit dans sa version française d’origine, celle qui a probablement bercé les années de jeunesse de quelques-uns de nos lecteurs. Toutes deux sont mixées en DTS-HD Master Audio 2.0 et vierges de tout parasite sonore : c’est à nouveau du très beau boulot. Si la piste française est peut-être un poil inférieure au niveau du rendu général, on ne doute pas que pour une poignée de cinéphiles l’ayant découvert à sa sortie dans les salles obscures, Over the Top – Le Bras de fer est quasi-automatiquement synonyme de « VF », avec bien sûr la voix d’Alain Dorval pour doubler Stallone.

Du côté des suppléments, on trouvera tout d’abord une présentation du film par David Da Silva (14 minutes). L’auteur de l’ouvrage « Sylvester Stallone, héros de la classe ouvrière » remettra le film dans son contexte de tournage, et évoquera rapidement les qualités (récit d’outsider, héros venu du peuple…) et les défauts (ressemblances avec Rocky IV, réalisation peu convaincante de Menahem Golan…) du film, en concluant que ce dernier, encore tout à fait efficace, s’avère en fait un parfait petit plaisir coupable. On continuera ensuite avec un riche entretien avec Jérôme Momcilovic (21 minutes), qui analysera avec talent les thématiques d’Over the Top – Le Bras de fer, et le réhabilitera avec tellement de talent que l’on pourra parfois avoir l’impression qu’il parle d’un tout autre film. En plus de la traditionnelle bande-annonce, les plus curieux pourront s’amuser à débusquer un montage d’entretiens d’époque enregistrés par Stallone et le jeune David Mendenhall pour la promo du film en 1987 (11 minutes, bonus caché).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici