Test Blu-ray : Le Géant de la Steppe

0
528

Le Géant de la Steppe

Russie : 1956
Titre original : Ilya Muromets
Réalisation : Alexandre Ptouchko
Scénario : Mikhail Kochnev
Acteurs : Boris Andreyev, Shukur Burkhanov, Andrei Abrikosov
Éditeur : Artus Films
Durée : 1h31
Genre : Aventures
Date de sortie cinéma : 22 mai 1959
Date de sortie BR/DVD : 1 mars 2022

Avant de s’endormir pour toujours, le géant Svyatogor remet son épée à des pèlerins, leur ordonnant de la donner au preux qui sera digne de défendre sa terre. Alors que les Tougars pillent la région, les pèlerins remettent l’épée à Ilya, un paysan vivant à Mourom qui a les jambes paralysées. Grâce à une potion magique, Ilya retrouve ses forces et s’en va se battre contre l’envahisseur qui a enlevé son épouse Vassilissa. Il devra affronter mille dangers pour devenir le preux qui mérite gloire et immortalité…

Le film

[5/5]

Poursuivant son exploration du cinéma populaire russe, Artus Films nous propose ce mois-ci de découvrir Le Géant de la Steppe (1956), réalisé par Alexandre Ptouchko, spécialiste de l’animation et surnommé le « Walt Disney russe ». Il s’agit d’un film d’aventures très familial, riche en grandes scènes d’action épiques et en scènes de bataille formidables – on murmure en effet que le film a bénéficié de 106.000 figurants et 11.000 chevaux !

Encore peu connu dans l’hexagone, Le Géant de la Steppe n’en est pas moins un spectacle absolument époustouflant d’un point de vue visuel. Chaque plan du film rivalise avec le précédent en termes de composition et de beauté : un véritable choc esthétique pour le néophyte, qui retrouvera dans ce grand film russe toute la grandeur, le charme et l’humour bon enfant des films d’aventure italiens tournés tout au long des années 60, et qui faisaient la joie de tous les cinémas de quartier.

Décors magnifiques, costumes superbes, photographie à tomber par terre… On sent que le budget était élevé, et que tout a été fait – et bien fait – pour proposer au camarade soviétique des années 50 une véritable invitation au voyage. Le Géant de la Steppe, c’est donc sans conteste le meilleur d’un certain cinéma de genre tendance populaire, fleurant bon les mythes et légende tout autant que la romance historique. Premier film soviétique à avoir été tourné en Cinémascope, le film d’Alexandre Ptouchko développe un faste et plus largement un vent d’aventures et d’exotisme propres à embraser notre imagination – un véritable mètre-étalon du genre. Malheureusement, Le Géant de la Steppe n’a jamais réellement pu bénéficier de la pérennité et de la réputation auxquelles ses qualités formelles et esthétiques auraient pu lui permettre de prétendre.

Mais rien n’est jamais complètement perdu dans le monde de l’Art, et en 2022, soit plus de soixante ans après sa sortie dans les salles, Le Géant de la Steppe débarque au format Blu-ray en France. Et pour ne rien gâcher, le film d’Alexandre Ptouchko a bénéficié d’une restauration 2K lui permettant de retrouver sa splendeur visuelle d’antan… Réunissez-vous donc au plus vite en famille, et savourez ce grand film plein du charme désuet de cette bande d’aventures sans prétention, avec son Démon du vent, sa Montagnes des hommes, son dragon, sa Montagne d’or, sa nappe magique…

Basé sur un conte populaire russe, Le Géant de la Steppe suit les aventures d’Ilya, qui a prêté allégeance à la Terre, et à ceux qui la travaillent. Il ne se laisse pas influencer par la richesse ou le pouvoir, et possède la vertu de faire ce qui est « juste ». Mais au-delà des idées vaguement propagandistes et/ou patriotiques développées par le film, on ne pourra que se laisser séduire par la photo du film, magnifique, par les costumes et décors, superbes et colorés, et bien sûr par les effets spéciaux – véritable domaine d’expertise d’Alexandre Ptouchko – qui conservent encore aujourd’hui un impact certain, doublé d’un charme indicible qui le rend vraiment attachant. L’histoire est passionnante, développant tout au long de l’intrigue un vrai sens de l’aventure qui s’impose parfois comme délicieusement surréaliste, mais qui reste toujours palpitant, et garde constamment un pied solidement ancré dans le folklore russe. Un chef d’œuvre !

Le Combo Blu-ray + DVD + Livret

[5/5]

Disponible depuis quelques semaines chez Artus Films dans sa collection « Alexandre Ptouchko – Le magicien russe », Le Géant de la Steppe débarque dans un superbe Combo Blu-ray + DVD + Livret de 64 pages « Ilya Murometz : une épopée symbolique » rédigé par Nicolas Bonnal. Ce souci du détail prouve une fois de plus que l’éditeur français est bien déterminé à fournir au consommateur des éditions qui soient également de « beaux objets » de collection. Le film d’Alexandre Ptouchko bénéficie de plus d’une superbe présentation sous la forme d’un Mediabook de toute beauté.

Côté Blu-ray, la copie restaurée 2K du Géant de la Steppe est d’excellente tenue, avec un grain cinéma globalement bien respecté, des couleurs fidèles aux teintes d’origine et des contrastes finement travaillés. La restauration a fait place nette des tâches, rayures et autres griffes disgracieuses, et propose une image relativement stable, avec néanmoins quelques fourmillements discrets sur certaines séquences. Côté son, l’éditeur nous propose une version originale en LPCM Audio 2.0 stéréo, sans souffle ni bruits parasites. Les dialogues sont parfaitement clairs, et on appréciera la VF d’époque un brin surannée. Les sous-titres ne souffrent d’aucun problème particulier.

Côté suppléments, l’éditeur ne se sépare pas de ses excellentes habitudes, avec la traditionnelle présentation du film signée Christian Lucas (27 minutes). Celui-ci reviendra sur le film de façon relativement complète et intéressante, en abordant tout d’abord le conte à l’origine du récit, puis en abordant la carrière d’Alexandre Ptouchko, le contexte de production du film, sa production, ses effets spéciaux, etc. On continuera ensuite avec un sujet dédié à l’Art d’Alexandre Ptouchko, présenté par Stéphane Derdérian (16 minutes), qui nous permettra de nous pencher de façon assez complète et passionnante sur la filmographie de Ptouchko. On terminera enfin le tour des suppléments avec la traditionnelle bande-annonce, accompagnée d’une galerie d’affiches et de photos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici