Test Blu-ray : Fargo – Saison 2

0
449

Fargo – Saison 2

 
 
États-Unis : 2015
Titre original : Fargo – Year 2
Créateur : Noah Hawley
Acteurs : Patrick Wilson, Kirsten Dunst, Jesse Plemons
Éditeur : 20th Century Fox
Durée : 9h environ
Genre : Série TV, Thriller, Comédie
Date de sortie DVD/BR : 20 avril 2016

 

 

1979, Sioux Falls dans le Dakota du Sud. Lou Solverson, un agent de police de retour du Viêt Nam, mène une vie de citoyen modèle avec sa femme Betsy Solverson et leur fille Molly. Accompagné de son collègue et beau-père, le shérif Larsson, il va s’embourber dans une enquête impliquant la mafia locale, avec toutes les conséquences que cela implique…

 

 

La saison

[5/5]

Un peu plus d’un an après la diffusion de la première saison de Fargo (un véritable coup de maître qu’on vous encourage à voir séance tenante), Noah Hawley revient avec une deuxième saison levant le voile sur le « Massacre de Sioux Falls » évoqué à de nombreuses reprises par des personnages lors de la première saison. On retrouvera donc Lou Solverson -Keith Carradine dans la première saison- au cœur d’un engrenage dégénéré de violence, en 1979, sous les traits de Patrick Wilson. La grande force de Noah Hawley et ses auteurs sur cette « deuxième année » aura été de suivre leur propre voie, sans chercher à singer la première saison ni à forcément donner au public ce qu’il attendait.

On aura donc bel et bien droit au sanglant polar « de pieds nickelés » attendu, mais le show prendra le temps de s’installer, explorant une direction après l’autre et imposant au spectateur une introduction de deux épisodes avant de lancer pour de bon l’implacable machine narrative déjà à l’œuvre la première année, enchainant sur le mode de la boule de neige les mauvaises décisions et les meurtres en pagaille. Plus ambitieuse que la première saison, cette deuxième année de Fargo met en place une guerre des gangs drôle et réaliste, où aucun protagoniste n’est laissé de côté et où le maelstrom ambiant laisse finalement la place à une fresque grandiose et inattendue ayant pour toile de fond le cercle sans fin de la violence aveugle.

Puissante, addictive, la série créée par Noah Hawley n’oublie pas d’où elle vient, et cela sera un plaisir supplémentaire pour l’amateur du cinéma des frères Coen de repérer les clins d’yeux aux différents films des frangins, les plus évidents étant, outre la présence de Bruce Campbell dans un petit rôle, ceux faits à Miller’s crossing et O brother. Une saison tout aussi indispensable que la première, que vous pouvez acquérir les yeux fermés.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Pour cette seconde saison de Fargo, 20th Century Fox nous livre une fois encore une édition Blu-ray tout à fait remarquable. Non seulement sur le plan technique puisque l’image et le son sont absolument irréprochables, mais aussi sur le plan des bonus, étant donné que ceux-ci prolongent de façon significative l’expérience de visionnage. L’image bénéficie effectivement d’une définition sans faille, d’un piqué d’une précision absolue et pourra compter sur des couleurs éclatantes et des contrastes exceptionnels pour emporter le spectateur dans les bleds les plus paumés du Dakota du Sud. Côté son, la VO s’impose dans un mixage DTS-HD Master Audio 5.1 percutant et dynamique, qui contribue pleinement à l’immersion du spectateur au cœur de la série. La version française n’a pas trop à rougir puisqu’elle bénéficie d’un solide DTS 5.1 au doublage soigné.

Du côté des suppléments, 20th Century Fox nous a réservé plus d’une heure de bonus exclusifs : le spot télé de Skip Sprang (le vendeur de machines à écrire), l’hilarant mais beaucoup trop court commentaire audio de Bruce Campbell qui nous ressert son imitation de Ronald Reagan, un making of dressant de passionnantes passerelles entre les deux saisons (à l’intention du spectateur distrait donc), un entretien avec Noah Hawley, Keith Carradine et Patrick Wilson mettant le créateur du show face aux deux incarnations de Lou Solverson, ainsi qu’une featurette sur le livre sur les affaires criminelles du Middle West, amusant élément narratif intervenant en fin de saison, dont on apprend que des chapitres entiers ont été écrits par Noah Hawley.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici