Test Blu-ray : Du mouron pour les petits oiseaux

0
517

Du mouron pour les petits oiseaux


France, Italie : 1963
Titre original : Du mouron pour les petits oiseaux
Réalisateur : Marcel Carné
Scénario : Marcel Carné, Jacques Sigurd
Acteurs : Paul Meurisse, Suzy Delair, Jean Richard
Éditeur : Gaumont
Durée : 1h49
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 15 février 1963
Date de sortie DVD/BR :  25 mars 2015

 

 

M. Armand, un ancien truand, est devenu le respectable propriétaire d’un immeuble. Il conserve avec précautions un magot de billets de banque, trace de son ancienne vie. Une vieille aristocrate, locataire de l’immeuble, meurt brusquement. Un inspecteur vient enquêter, M. Armand, préfère alors s’éloigner de Paris. Il emmène avec lui son argent et une de ses locataires, Lucie, jeune femme intéressée qui a découvert l’existence du magot et qui va tenter de s’en emparer…

 

 

Le film

[3,5/5]

En 1963, alors qu’au cinéma la Nouvelle Vague battait son plein, au milieu des films de Godard, Truffaut ou Chabrol, Marcel Carné réalise Du mouron pour les petits oiseaux, un film anachronique à première vue, qu’on jurerait être tout droit issu de la décennie précédente. Avec sa mise en scène héritée d’avant-guerre et ce phrasé typique -absolument charmant mais également 100% artificiel- dont n’arrivaient pas à se défaire certaines actrices (dont Suzy Delair), le film pouvait déjà, à sa sortie, avoir des airs de cinéma « à papa », ringard avant l’heure.

En réalité, quand on prend la peine d’y regarder de plus près, ce n’est pas tout à fait le cas, Du mouron pour les petits oiseaux s’avérant très éloigné du « réalisme poétique » cher aux grands film de Marcel Carné et se révélant finalement très « libre » (et même par moments franchement gonflé) dans sa façon d’aborder les rapports humains, et notamment amoureux. Les dialogues, signés Carné et Jacques Sigurd (Dédée d’Anvers), s’avèrent en effet absolument savoureux et contribuent à faire de ce « petit » film au casting quatre étoiles un excellent divertissement, suranné mais en tous points agréable.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Disponible chez Gaumont au sein de la « cinquième vague » de sa collection Blu-ray Découverte (voir notre article sur la saga OSS 117 qui composait la quatrième vague), Du mouron pour les petits oiseaux s’offre donc un lifting HD sur galette Blu-ray, que l’éditeur propose au prix tout doux de 13€.

Jusqu’ici inédit en France en DVD / Blu-ray, Du mouron pour les petits oiseaux est présenté au format 1.66 respecté, en 1080p, avec la VF encodée en DTS-HD Master Audio mono d’origine, Du mouron pour les petits oiseaux bénéficie donc, à l’image des quatre autres titres disponibles dans cette cinquième vague Blu-ray Découverte (Le grand restaurant, Ni vu ni connu, La valise et La 7ème cible), d’une petite cure de jouvence. Le noir est blanc est sublimé par un transfert solide, préservant l’aspect argentique du master. Les contrastes sont tranchants, le piqué précis, et le rendu HD est du meilleur effet : un excellent travail.

Rayon suppléments, l’éditeur nous propose une présentation du film par Philippe Morisson (en HD). Ce dernier remet le film dans son contexte historique avec un certain talent, n’hésitant pas à aborder les aspects les plus sensibles de l’entreprise : on l’a dit, la Nouvelle Vague occupait les esprits et les écrans en 1963, ce qui rendait difficile à Marcel Carné et son film d’apparaitre dans l’air du temps de l’époque, d’où un inévitable échec au box-office, que Morisson relativise par une exploitation ayant duré plusieurs mois.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici