Test Blu-ray : Deux flics à Chicago

0
1107

Deux flics à Chicago

États-Unis : 1986
Titre original : Running Scared
Réalisation : Peter Hyams
Scénario : Gary DeVore, Jimmy Huston
Acteurs : Gregory Hines, Billy Crystal, Steven Bauer
Éditeur : BQHL Éditions
Durée : 1h46
Genre : Action, Comédie, Policier
Date de sortie cinéma : 19 novembre 1986
Date de sortie DVD/BR : 25 mai 2022

Ray et Danny sont les deux meilleurs flics de Chicago. Si leurs méthodes sont vraiment peu orthodoxes, elles fonctionnent pourtant bien. Jusqu’au jour où ils essayent d’arrêter un gros bonnet de la drogue, et sabotent involontairement une opération de police secrète et délicate. Mis en vacances forcées, ils partent en Floride, découvrent les charmes du farniente et décident de démissionner. Pour leur dernier mois dans la Police, Ray et Danny vont devoir se montrer prudents. Mais les ennuis arrivent toujours sans prévenir…

Le film

[4/5]

Peter Hyams s’est, au fil des films, façonné une image de cinéaste bourrin et habile, indéniablement sympathique. S’il ne tourne plus beaucoup ces dernières années, un regard sur sa filmographie nous confirme que Peter Hyams possède un don bien réel pour mettre en boite des films populaires diablement efficaces, même s’ils n’ont évidemment pas tous forcément marqué les mémoires avec la même intensité. Mais à la différence d’un cinéaste tel que Russell Mulcahy, qui a explosé à peu près à la même époque mais qui s’est vite laissé dépasser par ses sujets – et n’a finalement livré en 20 ans qu’une enfilade de nanars au cœur desquels on a bien du mal à sauver une poignée de films – Hyams s’est spécialisé au fil des films dans les actioners simples et secs.

Avec Deux flics à Chicago en 1986, Peter Hyams prenait le parti de se détacher ostensiblement de la science-fiction, genre auquel il avait offert trois films en l’espace de six ans (Capricorn One en 1978, Outland – Loin de la Terre en 1981, 2010 – L’Année du premier contact en 1984). Et pour sa première comédie, le cinéaste a eu l’intelligence de ne pas exclusivement se concentrer sur son savoir-faire technique – pourtant excellent, comme le démontre la scène de course-poursuite en voiture sur les rails du métro, véritable moment de bravoure du film – mais aussi et surtout de faire confiance aux deux acteurs qu’il avait engagés dans les rôles principaux, à savoir Gregory Hines et Billy Crystal.

Cela dit, le pari tenté par Peter Hyams n’était pas gagné d’avance. Bien sûr, trente-cinq ans après la sortie de Deux flics à Chicago, on connaît aujourd’hui parfaitement le talent de Billy Crystal dans le domaine de l’humour et du stand-up, mais en 1986, l’acteur n’avait encore jamais tourné dans un film de studio – le cultissime Quand Harry rencontre Sally ne sortirait en effet qu’en 1989, soit trois ans plus tard… Ainsi, sur le papier, l’association improbable de Billy Crystal et Gregory Hines dans le rôle de deux inspecteurs de la police de Chicago au cœur d’une comédie d’action pouvait paraître risquée, d’autant plus que la renommée de Gregory Hines n’était ni liée à l’action, ni à l’humour, mais surtout au fait qu’il était considéré comme un virtuose des claquettes.

Cependant, l’alchimie entre les deux acteurs crève l’écran, spontanée et électrique : même s’ils n’avaient jamais travaillé ensemble auparavant, leur duo dans Deux flics à Chicago s’avère épatant, leurs interactions sont fluides et efficaces, comme s’ils avaient été les partenaires de longue date qu’ils incarnent dans le film de Peter Hyams. D’ailleurs, une grande partie de ce qui fait de Deux flics à Chicago un classique du buddy movie policier a été improvisée sur le plateau par les deux acteurs, qui se renvoient constamment la balle avec une inventivité étonnante, qui permet au final au film de tirer son épingle du jeu et de s’avérer toujours aussi sympathique malgré les années qui nous séparent de sa sortie.

Le Blu-ray

[4/5]

C’est à BQHL Éditions que l’on doit le plaisir de redécouvrir aujourd’hui Deux flics à Chicago sur support Blu-ray. Et dès les premiers plans, on constatera que le boulot de restauration a été fait avec soin : le bond qualitatif par rapport à l’édition DVD du film est vraiment saisissant. Le grain d’origine est bien là, le piqué est d’une belle précision, et les couleurs mornes de l’hiver à Chicago s’imposent avec un naturel étonnant, rendant un bel hommage à la photo du film, signée Peter Hyams lui-même. Bref, on est en présence d’un très beau Blu-ray, même si on pourra déplorer un très léger bruit vidéo durant les scènes en basse lumière. Côté son, c’est la classe également : la VF ainsi que la VO sont disponibles dans des mixages LPCM Audio 2.0 qui s’avèrent d’une parfaite clarté, même si tous deux sont naturellement assez frontaux.

Au rayon des bonus, on se régalera tout d’abord d’une présentation du film par Rafik Djoumi (18 minutes). Le journaliste remettra le film dans son contexte de production, mais également au sein de la carrière de Peter Hyams, qu’il considère comme un excellent technicien. Il abordera ensuite rapidement le film en lui-même, en s’attardant tout particulièrement sur ses qualités. On continuera ensuite avec un sujet d’époque suivant Billy Crystal sur le tournage du film (5 minutes), ainsi qu’avec une featurette qui fera office de court making of d’époque (7 minutes). On terminera enfin le tour des suppléments avec une série de scènes coupées (6 minutes), qui auront de la particularité de nous laisser un peu circonspects, dans le sens où elles ne nous semblent pas avoir été écartées du montage final mais nous apparaissent comme bel et bien présentes au cœur du film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici