Test Blu-ray : C’est pas moi c’est lui

0
446

C’est pas moi c’est lui

 
France : 1980
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h34
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 23 janvier 1980
Date de sortie Blu-ray : 22 juin 2016

 

 

Pierre est le « nègre » du célèbre scénariste à succès Georges Vallier. Lassé d’écrire dans l’ombre pour des sommes ridicules, il demande des comptes à son patron. Afin de le neutraliser, celui-ci donne à Pierre l’invitation du célèbre comédien italien Aldo Barazzuti, qui reçoit le « tout cinéma ». Lors de la réception, Pierre est pris pour Vallier. Sans démentir, il joue le jeu et accepte de partir en Tunisie avec Aldo afin de lui écrire un scénario sur mesure…

 

 

Le film

[3,5/5]

Aussi surprenant que cela puisse paraître aujourd’hui (les stars du rire au cinéma sont autant d’étoiles filantes dans la mémoire du spectateur), quand et tournaient C’est pas moi c’est lui en 1980, ils étaient tous deux au firmament de leur gloire, et attiraient à chaque nouveau film des millions de fidèles dans l’hexagone. Deux ans après Je suis timide mais je me soigne, s’octroyait donc à nouveau les services de l’hilarant italien et à eux deux, ils réuniraient à nouveau 2,2 millions de spectateurs hilares dans les salles françaises. C’est bien éloigné des 7 millions que réaliserait La chèvre l’année suivante, mais les deux collaborations du duo / ont néanmoins plutôt bien rempli leur contrat dans les salles obscures.

Plutôt plus réussi que leur film précédent, C’est pas moi c’est lui permettait aux deux cabotins de laisser libre cours à leurs fantaisies respectives. Campant deux personnages archétypaux dont ils maitrisent la composition sur le bout des doigts, les deux acteurs prennent le parti de s’amuser tout en donnant au spectateur exactement ce qu’il veut voir. Point de surprise à l’horizon donc : reprend son sempiternel rôle de doux rêveur maladroit et dégingandé, son habituelle composition de « latin lover » imbu de sa personne, et le film d’enchainer les quiproquos sur un rythme soutenu et avec une bonne humeur finalement assez communicative. Du côté des seconds rôles, on retrouvera , qui retrouvera la même année dans Le coup du parapluie, ainsi qu’, qui a tourné avec François Truffaut et Riccardo Freda, mais dont les quarantenaires se souviennent surtout pour son rôle dans la série TV Maguy (elle voit souvent rouge, avec elle ça bouge). Plaisir régressif, plaisir désuet, voire même poussif par moments, plaisir un peu honteux, C’est pas moi c’est lui n’en demeure pas moins un véritable petit plaisir pour le spectateur…

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Disponible chez au sein de la quinzième vague de sa collection , C’est pas moi c’est lui s’offre donc un lifting HD sur galette Blu-ray, que l’éditeur propose au prix tout doux de 12,99€.

Aussi bien côté image que côté son, le master proposé par l’éditeur est de bonne tenue ; le film est proposé au format 1.66:1 respecté et encodé en 1080p. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio mono d’origine, clair, net et précis. Bien sûr, l’éditeur a peut-être eu la main un peu légère sur le réducteur de bruit (manque de textures franches par ci par là) et l’étalonnage des couleurs peut parfois surprendre, mais l’ensemble est tout à fait recommandable et préserve globalement la granulation d’origine.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose un court reportage sur le tournage tiré des archives de l’INA ; anecdotique certes, mais intéressant !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici