Test Blu-ray : Batman v Superman – Ultimate Edition

2
68

– L’aube de la justice

 
États-Unis : 2016
Titre original : Batman v Superman – Dawn of Justice
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur : .
Durée : 3h01
Genre : Fantastique, Action
Date de sortie cinéma : 23 mars 2016
Date de sortie DVD/BR : 3 août 2016

 

 

Craignant que Superman n’abuse de sa toute-puissance, le Chevalier noir décide de l’affronter : le monde a-t-il davantage besoin d’un super-héros aux pouvoirs sans limite ou d’un justicier à la force redoutable mais d’origine humaine ? Pendant ce temps-là, une terrible menace se profile à l’horizon…

 

 

Le film

[Version Cinéma : 3,5/5]

« Trois ans après Man of steel, Zack Snyder, metteur en scène visionnaire de 300 mais surtout du remarquable Watchmen : Les gardiens, revient cette semaine avec un blockbuster très attendu : Batman V Superman : . (…)

Étonnement, le film de Snyder n’est pas aussi spectaculaire que Man of steel. Le cinéaste semble avoir appris de ses erreurs et signe un blockbuster plutôt calme qui permet d’éviter l’indigestion finale à renforts d’apothéoses apocalyptiques habituelles du genre. Attention, le final reste quand même un déferlement d’images de synthèses et de scènes d’action grandiloquentes, une gigantesque destruction en bonne et due forme, mais le reste du film s’avère assez tranquille, Snyder préférant la mise en place de thématiques plutôt qu’une succession d’affrontements. Le combat physique entre les deux héros demeure d’ailleurs assez fade, et prend réellement de l’épaisseur à travers des confrontations orales et idéologiques.

Snyder intègre des concepts religieux et mythologiques à son long-métrage, dressant un portrait biblique de Superman, se posant des questions rudimentaires mais bien amenées quant à la place et à la légitimité du kryptonien. Tous ces ressorts scénaristiques sont proprement passionnants : d’abord avec l’expression du pouvoir qui glisse entre les mains des puissants à la vue du super homme. Zack Snyder dresse un portrait pessimiste d’une société qui cherche à tout maîtriser, les mentalités comme les agissements de chacun. L’arrivée de Superman est un grain de sable dans un rouage parfaitement huilé. Les puissants hommes déraillent devant l’arrivée de ce Dieu. Jesse Eisenberg, dans son personnage de Lex Luthor, l’explique brillamment : l’être humain place son espoir dans un messie surpuissant, dans des légendes mythologiques absurdes, mais lorsque celles-ci se réalisent, l’homme, représenté par Batman, perd tout contrôle, annexé par une peur précaire de l’inconnu. Le combat de la nuit contre le jour, de Batman contre Superman, est en réalité le combat du peuple contre le puissant, avec l’expression d’un paradoxe ancestral : l’être humain met sur un piédestal ce qui peut l’entraîner vers sa propre perte.

Batman V Superman reste un blockbuster calibré et au final assez superficiel mais néanmoins maîtrisé et de facture plutôt appréciable. La confrontation ne restera pas iconique mais Snyder évite le pire et signe un crossover qui ne salit pas l’image de ces super-héros emblématiques de tout en proposant une introduction séduisante à la Justice League avec quelques caméos appréciables à défaut d’être subtils. »

Extrait de la critique d’Aubin Bouillé. Retrouvez-en l’intégralité en cliquant sur ce lien.

 

 

[Version Ultimate cut : 4/5]

Augmenté de 30 minutes, Batman V Superman : L’aube de la Justice prend avec cet « ultimate cut » une ampleur qui manquait un peu au montage cinéma. L’essentiel des scènes ajoutées tient en fait dans les deux premiers tiers du film (si vous vous attendiez à voir une version remaniée du foireux affrontement contre Doomsday, c’est raté) et s’ingénie à creuser d’avantage la rivalité entre Batman et Superman. Ce montage remet au centre des enjeux de la première partie la guerre civile et l’intervention de Superman à Nairomi, qui le mèneront à son procès ; les motivations de la sénatrice Finch mais également de Lex Luthor paraissent plus claires, et les basses manœuvres politiques contribuent à accentuer la lassitude des deux super-héros. Le spectateur perçoit également mieux dans son montage la montée de leur ras-le-bol, mais également les sombres conséquences de leurs actes respectifs, rappelant le vieil adage cher à Spider-Man selon lequel « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Le côté « enquête » souvent indissociable des aventures de Batman se fait également plus fouillé, ainsi que la découverte par étapes de l’identité de Batman par Clark Kent.

De fait, le film n’en devient pas subitement parfait, et reste toujours un peu trop « chargé » pour convaincre pleinement : les laborieux passages censés teaser le film à venir consacré à la Justice League restent très tirés par les cheveux et ralentissent le rythme du film. Néanmoins, cet « ultimate cut » nous propose une vision globalement plus solide et plus intéressante que le montage découvert en salles en février ; il conviendra donc de privilégier cette version de Batman V Superman : L’aube de la Justice à la précédente.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

C’est naturellement sous les couleurs de Warner bros. que Batman V Superman : L’aube de la Justice débarque en Blu-ray. Cette version « Ultimate Cut » contient deux galettes Haute-Définition : une consacrée au montage cinéma, l’autre au director’s cut. Côté image, c’est sans surprise que l’on constatera que Warner a de nouveau livré un travail sur l’image tout simplement somptueux et irréprochable, ce qui est d’autant plus remarquable que le film de Zack Snyder a été tourné en utilisant de multiples sources très différentes les unes des autres (digital, mais également 16mm, 35mm ou même du 65mm). Comme toujours sur les films de Snyder, le grain est très prononcé mais le piqué, les contrastes, les couleurs, sont littéralement au taquet pour flatter nos mirettes : c’est tout simplement magnifique. Pour ce qui est du son, VF et VO s’offrent des mixages en Dolby Atmos, qui seront décodées en l’absence de matériel adéquat en Dolby TrueHD pour la VF et en Dolby Digital + pour la VO ; vous l’aurez donc compris : faute de place sur le Blu-ray pour héberger deux pistes en Dolby TrueHD, la branche française de Warner bros. fait aujourd’hui l’effort pour les consommateurs de l’hexagone de privilégier le « gros » son pour les francophones. Ce n’est pas la première fois qu’on le remarque cette année, et cela fait plaisir que l’éditeur ait enfin écouté les récriminations des HD-philes français. Bien sûr, les fans de VO râleront peut-être un peu, mais les français ne sont jamais contents : quand l’éditeur ne faisait pas l’effort de proposer de la HD sur les versions françaises, on râlait déjà, alors on ne va pas continuer quand ENFIN un gros éditeur ne se contente plus de « juste » recycler la galette américaine pour le marché français, et propose un réel boulot éditorial et technique aux consommateurs du pays des fromages qui puent. Niveau rendu acoustique, bien sûr, les deux pistes audio proposent une immersion de dingue, avec des effets multicanaux constants, puissants, spatialisés avec une finesse incroyable et proposant plus que jamais un vrai rendu cinéma à la maison. Époustouflant !

On trouvera la section suppléments sur le Blu-ray contenant le montage « cinéma » de Batman V Superman : L’aube de la Justice. Comme à son habitude, Warner bros. nous propose de nous plonger dans plusieurs heures de suppléments passionnants, très typiques de l’éditeur, c’est à dire un ensemble très complet de featurettes sur le film, ayant la particularité d’être très équilibré entre le « promotionnel » et le purement « informatif ». On s’attardera donc sur la thématique centrale du film, à savoir l’affrontement entre les deux super-héros (« Des hommes et des dieux : la rencontre des Titans »), ainsi que sur les personnages en eux-mêmes : de Batman (« Batman : austérité et rage ») à Superman (« Superman : complexité et vérité ») en passant par Lex Luthor (« L’Empire de Luthor »), Wonder Woman (« La guerrière, Le mythe, la magnifique » et « Wonder Woman : grâce et pouvoir ») ou la Justice League à venir  (« L’union des plus grands »): personne n’est oublié. On aura également droit à des petites focus particuliers sur la nouvelle Batmobile, la nouvelle Batcave ainsi que sur les armes de poings et autres gadgets de Batman. On terminera le tour du propriétaire par un sujet écolo consacré à la protection des chauve-souris. Un ensemble complet et passionnant.

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici