Blu-ray DVD — 02 novembre 2019
Test Blu-ray : Batman – Silence

Batman : Silence

 
États-Unis : 2019
Titre original : Batman – Hush
Réalisation :
Scénario :
Acteurs (VO) : Jason O’Mara, ,
Éditeur : .
Durée : 1h21
Genre : Animation, Action, Fantastique
Date de sortie DVD/BR : 2 octobre 2019

 

Adapté de l’arc narratif éponyme, Batman : Silence s’intéresse à un nouveau malfaiteur appelé Silence qui utilise et manipule pléthore sinon tous les bandits de Gotham pour détruire la carrière de justicier de Batman mais aussi la vie de Bruce Wayne et sa relation tumultueuse avec Selina Kyle, alias Catwoman..

 


 

Le film

[3,5/5]

Batman : Silence est à l’origine une histoire imaginée par et dessinée par . Complexe et mettant en scène un (très) grand nombre de personnages évoluant dans l’univers de Batman et de Superman, ce récit mettait en scène Silence (Hush), un machiavélique nouveau super-vilain. Le projet d’adaptation de cette histoire par les créatifs de chez et Warner bros. Animation était un sacré challenge : non seulement le trait de Jim Lee contribuait grandement à la réussite de la série, mais surtout comment condenser une intrigue aussi riche en un dessin animé de quatre-vingt minutes sans en perdre la saveur ?

Sous la houlette de Justin Copeland, les scénaristes et animateurs de Batman : Silence ont donc fait le choix de trancher dans le vif, en réduisant un peu le nombre de personnages (même s’ils restent encore nombreux) et surtout en modifiant beaucoup les tenants et les aboutissants de l’intrigue. Ils décident ainsi de placer la romance entre Batman et Catwoman au centre du récit, et surtout, d’en modifier tout le dernier acte en changeant l’identité du personnage se cachant sous les bandelettes recouvrant le visage de Silence. Drôle d’idée, qui risque fort de faire crier les fans du chevalier noir à la trahison suprême…

Sauf que paradoxalement, sous sa forme actuelle, Batman : Silence fonctionne finalement très bien. Le character design est fidèle à celui utilisé par Warner depuis quelques années, l’animation est toujours aussi fluide et dynamique, et si on ne retrouve certes pas la folie du trait et les cadrages dingues imaginés par Jim Lee, l’ensemble impose tout de même une sacrée énergie, qui plus est renforcée par l’habituelle liberté de ton que s’octroie le studio pour ses films d’animation (PG-13 pour « violence and action, suggestive material, and language »).

Les amateurs ou lecteurs occasionnels de comics connaissant le matériau de base devront donc cela dit fermer les yeux avec bienveillance sur les libertés prises avec le comic book d’origine, et prendre le film de Justin Copeland pour ce qu’il est : une adaptation, ayant fait le choix de ne pas jouer le jeu de la transcription littérale ou de la fidélité absolue. Comme Kubrick pour Shining, quoi. On a vu pires références donc. Rassurons-nous plutôt en nous disant que ce Batman : Silence, impressionnante réussite technique et artistique, devrait logiquement amener beaucoup d’amateurs des aventures du protecteur de Gotham à se pencher sur l’œuvre de Jeph Loeb et Jim Lee…

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

C’est donc naturellement Warner bros. qui permettra aujourd’hui aux curieux et aux fans de l’univers animé de DC Comics de découvrir Batman : Silence sur support Blu-ray, et comme à son habitude, l’éditeur a vraiment soigné sa copie niveau master. L’image est de toute beauté, la définition et le piqué sont d’une précision impressionnante, les couleurs et les contrastes ne font preuve d’aucune faiblesse… Bref, c’est du beau travail. Côté son, et comme d’habitude avec l’éditeur, la VF proposée en Dolby Digital 5.1 a beau être de très bonne qualité, elle ne tient pas la comparaison avec l’ampleur et le dynamisme de la version originale encodée en DTS-HD Master Audio 5.1, qui nous propose quelques passages littéralement tonitruants propres à réveiller les voisins sur trois pâtés de maisons. Un superbe boulot technique.

Du côté des suppléments, on se régalera de découvrir en avant-première le très intéressant court-métrage Sgt. Rock (15 minutes), réalisé par Bruce Timm, véritable légende de l’animation contemporaine. Il s’agit d’un très plaisant crossover de deux comic-books DC très peu connus chez nous : Sgt. Rock donc, et Creature Commandos : le résultat est franchement inattendu et 100% fun. On continuera ensuite avec une featurette intitulée « Batman : L’amour et la guerre » (17 minutes), qui reviendra sur la relation entre Catman et Batman. On frôle presque l’indigestion étant donné le temps excessif consacré à leur histoire d’amour dans le film, mais cela reste tout de même intéressant, le module contenant également des informations sur des personnages clés de l’univers DC. On terminera ensuite avec le traditionnel avant-goût du prochain dessin animé DC, Wonderwoman – Bloodlines (10 minutes), on reviendra rapidement sur Batman : Assaut sur Arkham (7 minutes), et on terminera avec un épisode de la série animée Batman, le très sympathique « À pas de velours » (épisode 74).

Tous les suppléments sont donc en proposés en Haute-Définition et VOST, à l’exception du commentaire audio du réalisateur Justin Copeland, du scénariste Ernie Altbacker et du producteur exécutif James Tucker, qui ne dispose pas de sous-titres et sera donc à réserver aux anglophones confirmés. Ces derniers évoqueront beaucoup les changements opérés entre l’histoire du comics et le scénario du film, mais évoqueront également le casting vocal, l’animation ou encore la musique. Très intéressant !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *