Test Blu-ray : Airport 75 (747 en péril)

1
160

()


États-Unis : 1974
Titre original : Airport 1975
Réalisateur :
Scénario : Don Ingalls
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h43
Genre : Catastrophe
Date de sortie cinéma : 18 décembre 1974
Date de sortie DVD/BR : 8 juillet 2015

 

 

Afin d’éviter l’épaisse masse de brouillard qui recouvre Los Angeles, le Boeing 747 de la Columbia Airlines s’apprête à atterrir à Salt Lake City. Alors que le commandant Stacy entame sa descente vers l’aéroport, le pilote d’un petit avion de tourisme est victime d’une crise cardiaque et se crashe dans le cockpit du 747. Plusieurs membres de l’équipage du Boeing sont tués sur le coup. Le pilote est grièvement blessé, incapable de tenir les commandes. Avec l’aide des aiguilleurs du ciel, la chef de cabine Nancy va tenter de maintenir l’avion en vol…

 

 

Le film

[3/5]

La postérité, ou la « mémoire » du Cinéma dans son ensemble, peut parfois être cruelle, et quarante ans après sa sortie dans les salles obscures, Airport 75, sorti en France sous le titre 747 en péril, en fait malheureusement les frais aujourd’hui. Remake/reboot de Airport tourné en 1970, le film de Jack Smight ne prêtait pas réellement, lors de sa sortie dans les salles obscures, à rire ou à ricaner. Plutôt bien foutu, affichant un casting solide (Charlton Heston, George Kennedy) et proposant même un final plutôt impressionnant (la descente en rappel de l’hélicoptère vers l’avion vaut quand même son pesant de cacahuètes), Airport 75 s’affirme donc bel et bien comme un bon film de série B, efficace et tendu.

Mais –car il y a un mais– tout cela était sans compter sur un film sorti en 1980, qui allait à tout jamais changer la donne : il s’agit du premier film des ZAZ (Zucker-Abrahams-Zucker), l’épatant Airplane !, surtout connu chez nous sous le titre de Y’a-t-il un pilote dans l’avion ?. Chef d’œuvre immédiat et intemporel de la comédie non-sensique, Y’a-t-il un pilote… a été vu et revu au fil des années par des générations de fans hilares, au point que sa renommée et son impact sur l’Histoire du cinéma demeureront sans doute aujourd’hui plus grands même que ceux du Airport original. Et c’est là que le bât blesse au visionnage d’un film tel que Airport 75 : efficace mais réalisé sans génie, le film s’avère d’un classicisme désarmant, et enchaine des lieux communs qui furent, pour beaucoup d’entre eux, repris à la sauce comique dans Y’a-t-il un pilote dans l’avion.

Par la force des choses, la redécouverte tardive d’Airport 75 ne jouera pas forcément en sa faveur, puisque le film provoquera malgré lui quelques larges sourires entendus de la part des spectateurs, voire même quelques rires étouffés. La jeune fille en attente de transplantation, les nonnes, l’hôtesse de l’air en pleine séparation et bien sûr le pilote automatique, que l’on attend à voir se gonfler à tout moment… C’est sûr, Y’a-t-il un pilote… a fait du mal à Airport 75, mais paradoxalement et aussi étonnant que cela puisse paraitre, le rend également étrangement attachant.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Grâce soit rendue à Elephant Films, éditeur touche à tout français qui nous permet de découvrir dans l’hexagone et sur galettes HD autant de pépites dégénérées que de grands classiques [un peu] oubliés. Début juillet, l’éditeur nous proposait de redécouvrir trois films de l’inusable saga Airport, avec Airport 75 (747 en péril), Airport 77 (Les naufragés du 747) et enfin Airport 80 (Airport 80 Concorde).

La copie de Airport 75 est de très bonne tenue, avec un grain cinéma respecté aux petits oignons, et des contrastes finement travaillés. La restauration a fait place nette des tâches, rayures et autres griffes disgracieuses, et propose une image relativement stable, avec néanmoins quelques fourmillements discrets sur certaines séquences. Côté son, l’éditeur nous propose une version originale en DTS-HD Master Audio 1.0 mono, sans souffle ni bruits parasites. Les dialogues sont parfaitement clairs, on appréciera la VF d’époque un brin surannée et les sous-titres ne souffrent d’aucun problème particulier. En guise de suppléments, on trouvera une poignée de bandes-annonces « vintage » des films de la saga Airport et d’autres films disponibles chez Elephant Films.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici