Taken 2

2
472

affiche

France : 2012
Titre original : –
Réalisateur : Olivier Megaton
Scénario : , Robert Mark Kamen
Acteurs : , ,
Distribution : EuropaCorp Distribution
Durée : 1h38
Genre : Action
Date de sortie : 03 octobre 2012

Globale : [rating:1][five-star-rating]

Nouvelle production Besson-action après le très très mauvais . Le premier avait eu le mérite de séduire quelques personnes, déjà par son côté froid et violent mais surtout parce qu’il plaçait en action hero assez charismatique. C’est donc tout naturellement que EuropaCorp, très calqué sur le modèle américain, décide aujourd’hui de lui offrir une suite!

Synopsis : Dans , Bryan Mills, ex-agent de la CIA aux compétences si particulières, a réussi à arracher sa fille des mains d’un gang mafieux. Un an plus tard, le chef du clan réclame vengeance. Cette fois-ci, c’est après lui qu’ils en ont.

Liam Neeson

Rien de nouveau mon capitaine

Dés les premières minutes de ce une question très sérieuse se pose: les réalisateurs de l’écurie Besson ont-ils une personnalité propre ou doivent-ils impérativement mettre en scène de la même manière? La question est légitime tant à chaque nouveau film on nous ressert un soi-disant « montage nerveux et dynamique » qui n’est que de l’esbroufe visuelle et du ringard nanardisant. Pour vous faire une idée, on nous offre du traditionnel montage psychédélique qui alterne écrans noirs et mouvements de caméra à faire vomir le chaland. Que vous regardiez II (), (James Mather, Stephen St. Leger), () ou ledit (Olivier Megaton), la réalisation est en tout point similaire et n’apporte aucune plus-value à l’histoire racontée. C’est même l’effet inverse qui se produit devant la bêtise de certains cadrages, dont on imagine l’équipe du film s’enorgueillissant en pensant « ça va être cool filmé comme ça ».

Olivier Megaton affirmant, lors de la conférence de presse à laquelle nous avons assisté lors du , que se suffisait à lui-même et qu’il n’y avait pas besoin de connaître le premier opus pour apprécier sa suite. Le bonhomme n’a pas tord tant les scénarios sont proches. Cette fois la situation est plus ou moins inversée – dans un premier temps du moins: le papa enlevé et la fillette comme seul espoir. On change de pays pour apporter un poil de nouveauté et d’exotisme, on donne à un rôle plus étoffé et directement dans l’action afin de légitimer l’issue romantique avec le personnage de . Ce dernier reste l’argument n°1 pour aller voir tant son charisme transparaît à l’écran, même si on aurait vraiment préféré le voir endosser le rôle de Lincoln pour Spielberg à la place! Au-delà de ça il y a aussi quelques scènes d’actions plutôt enlevées, même s’il paraît y en avoir moins que dans le premier.

Ce n’est vraiment pas qu’on veuille taper sur (très bon réalisateur, ayant encore montré avec The Lady tout son talent) ou EuropaCorp (qui va distribuer le très bon Robot et Franck), mais des films d’action comme ceux-là, ça n’est vraiment plus possible!

 

Résumé

Si vous êtes un fan inconditionnel du premier opus, cette suite est probablement faite pour vous, pour peu que vous lui pardonniez son manque total d’inventivité. Pour tous les autres faites-nous confiance: passez votre chemin.

2 Commentaires

  1. C’est faux! Justement les fans inconditionnels du 1er doivent fuir ce film. C’est une repompe du 1er opus en moins bien. Aucune phrase choc comme le « I don’t know who you are but I will find you and I will kill you ». Réalisation à faire vomir et des méchants albanais en jogging qui ne feraient même pas fuir un enfant de 5 ans…LOL quoi! ^^

  2. Je ne vois pas en quoi c’est faux, pour moi le premier vaut celui-là, kif kif. Alors justement pour qui a aimé le premier ça devrait plaire, à condition de ne pas être chercher d’originalité!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici