Accueil Tags Liam Neeson

Tag: Liam Neeson

Test Blu-ray : Krull

0
Le succès international de La guerre des étoiles en 1977 a ouvert grand les portes à un certain cinéma de « l’imaginaire », qui bénéficierait dorénavant de moyens conséquents afin de séduire des générations de jeunes gens biberonnés aux comics et à la science-fiction depuis les années 50. Tous les grands studios se lanceraient donc dès lors dans la grande aventure du space opera ou de l’heroic fantasy, avec des films tels que Le seigneur des anneaux (Ralph Bakshi, 1978), Le trou noir (Gary Nelson, 1979), Flash Gordon (Mike Hodges, 1980), Le dragon du lac de feu (Matthew Robbins, 1981), Dark crystal (Jim Henson / Frank Oz, 1982), Conan le barbare (John Milius, 1982) ou encore L'épée sauvage (Albert Pyun, 1982)…

Test Blu-ray : Men in Black International

0
Le succès de la « première » trilogie Men in Black, dont la particularité était d’être portée par le duo Will Smith / Tommy Lee Jones, est probablement d’avoir su trouver la bonne tonalité pile au bon moment. Parfaitement dans l’air du temps, ayant su s’adapter aux goûts versatiles du public à la fois en 1997, en 2002 et en 2012, les trois films signés Barry Sonnenfeld proposaient en effet un équilibre quasi-parfait au cœur d’une recette qui mélangeait fantaisie, humour, culture populaire et science-fiction. Mais si les trois films de la saga « MiB » sont devenus de véritables petits classiques dans leur genre, on avait pleinement conscience que la recette utilisée par Sonnenfeld et son équipe reposait sur un équilibre fragile : bien qu’utilisant les mêmes ficelles et la même générosité de comic book, le cinéaste n’avait en revanche pas réussi à toucher le cœur du public avec le pourtant extraordinaire – et ô combien sous-estimé – Wild Wild West en 1999.

Test Blu-ray : Darkman – Édition ultime

0
Né de diverses influences, piochant allégrement dans les origines de différents héros Marvel, et en y ajoutant quelques références allant des Universal Monsters aux « sérials » des années 30/40, Darkman impose donc un univers foutraque, foisonnant d’idées folles qui, devant la caméra en perpétuel mouvement de Sam Raimi, deviendra rapidement le terrain d’expérimentations formelles totalement barrées. Couleurs flashy, violence décomplexée, caméra lâchée en plongée dans le cerveau de son héros… Formellement, Raimi osait tout ou presque, proposant des points de vue complètement délirants, des trouvailles visuelles géniales dans un maelstrom de bruit et de fureur qui, de nos jours, semblerait bien difficile à monter au sein d’un grand studio (surtout pour un cinéaste quasi-débutant, dans le sens où il s’agissait de son premier film pour Universal).

Test Blu-ray : Memories of war

0
Suivant la trajectoire d’un petit groupe de soldats durant l’opération « Chromite », une mission d’infiltration ayant eu lieu durant la Guerre de Corée, Memories of war télescope donc « petite » et grande Histoire. Car en effet, le film de John H. Lee s’attache beaucoup plus à ses soldats qu’à la guerre en elle-même : une belle façon de rendre un hommage à ces huit soldats oubliés par les livres d’Histoire au bénéfice du général MacArthur. Le plus ironique aujourd’hui est bel et bien que le film, qui s’impose comme une ode au courage de ces soldats coréens anonymes, se « vend » internationalement uniquement sur la présence au générique de Liam Neeson, qui incarne MacArthur, en occultant complètement le reste du casting, composé d’acteurs pour la plupart inconnus en Occident (même si on se souvient d’avoir vu le héros Lee Jung-jae dans The housemaid d’Im Sang-soo). Une injustice qui a la vie dure…

Retour sur Silence de Martin Scorsese : Renoncer à l’intime

0
Renoncer à l’intime, renoncer à soi-même, c’est un des thèmes principaux de Silence, le dernier film réalisé par Martin Scorsese. Quelle est la vérité sur nous-mêmes ? Quelle est notre réalité ? Quand le miroir se casse en mille morceaux, chacun peut en prendre un bout pour s’y voir reflété et croire qu’il détient LA vérité absolue alors qu’en fait, on ne tient plus qu’au creux de la main un morceau d’un miroir disparu. Dans un de ses contes, Borges se mettait dans les chaussures d’un nazi qui allait mourir: « Je regarde mon visage dans le miroir pour savoir qui je suis, pour savoir comment je me porterai dans quelques heures, quand je ferai face à la fin. Ma chair peut-être effrayée, pas moi ».  

Programme télé de ce lundi 14 novembre

0
Sugarland Express Réalisé par Steven SPIELBERG  Avec Goldie Hawn, William Atherton  Aventure, policier /USA / 1974 / 1h45  20h50 sur Arte  Synopsis : Clovis Poplin s'apprête à être libéré de...

Programme télé de ce lundi 17 octobre

0
Platoon Réalisé par Oliver STONE Avec Tom Berenger, William Daffoe, Charlie Sheen, Forest Whitaker, Johnny Depp Guerre / USA / 1986 / 2h00  20h55 sur France 5  Synopsis : Septembre...

Room primé en Irlande et au Canada

1
Ce récit d'une femme séquestrée pendant des années par un prédateur sexuel et qui tente de protéger l'enfant né durant sa captivité avait créé...

Les films à la télé ce lundi 11 janvier 2016

1
Au programme de nos prévisions cinéma à la télévision de ce lundi 11 janvier 2016 : Hancock de Peter Berg, Demolition Man de Marco Brambilla,...

Carnet de festival : PIFFF 2015 Jour 1

0
Mercredi a débuté la première journée de compétition du PIFFF sous la nuit constellée de la salle 2 du Grand Rex. Nous avons donc...

Test DVD : Night run

0
Après avoir clos la trilogie Taken en début d’année, Neeson achève aujourd’hui un autre trio de films, ceux-ci tournés aux côtés du réalisateur espagnol Jaume Collet-Serra : après le médiocre Sans identité et le sympathique Non-stop,

Test Blu-ray : Taken 3

1
Taken 3 s’inscrit donc dans cette veine de films d’action délicieusement putassiers, affichant sans complexe grosses voitures, héros invincible et 100% badass, méchants impitoyables (mafia russe oblige) et flingues à gogo, le tout sur un tempo très soutenu laissant une large place aux scènes d’action. Côté découpage des scènes d’action,