Synchro Toulouse 2022 : ça commence aujourd’hui

0
683

Nosferatu le vampire © 1922 Prana Film GmbH / Jofa Atelier Berlin Johannistal Tous droits réservés

Il fut un temps très lointain, quand le loisir d’aller au cinéma n’était pas déterminé par les dispositifs techniques dernier cri que sont aujourd’hui la projection en ultra-haute définition et en 3D. Au temps du muet, c’est la musique accompagnante qui créait au moins autant le spectacle que les images en mouvement qui défilaient sur l’écran. De nos jours, il faut attendre les rares cycles de cinéma muet à la Cinémathèque Française ou bien guetter les séances pas forcément plus fréquentes à la Fondation Pathé à Paris pour revivre cette expérience originelle de la symbiose entre les arts de la musique et du cinéma. Heureusement, la Cinémathèque de Toulouse innove en la matière, par le biais de son festival Synchro qui débute ce soir dans la métropole de la Haute-Garonne.

Pendant cinq jours, jusqu’au dimanche 4 décembre inclus, les spectateurs toulousains pourront découvrir dix longs-métrages et quatre programmes de courts-métrages, chaque fois accompagnés par des arrangements originaux. En effet, c’est autant la variété des films proposés que celle des styles de musique qui font toute la qualité de ce festival assez unique en France.

Le plaisir auditif et visuel sera prolongé par des scènes ouvertes dans le hall de la Cinémathèque, une installation ludique et expérimentale et des séances inédites au ThéâtredelaCité, ainsi que des rencontres et ateliers, notamment avec le journaliste Thierry Jousse, spécialiste de la musique de film, qui viendra signer son « Dictionnaire enchanté de la musique au cinéma » demain soir à la librairie Ombres Blanches. Enfin, une exposition ouverte pendant trois semaines, jusqu’au vendredi 23 décembre, à la Cinémathèque de Toulouse montrera les affiches des premiers temps de la vénérable maison de production française Gaumont.

La Bohème © 1926 Metro-Goldwyn-Mayer / Turner Entertainment Co. Tous droits réservés

Les longs-métrages du Festival Synchro Toulouse 2022

Les Aventures du prince Ahmed (Allemagne / 1926) de Lotte Reiniger – vendredi 2 décembre à 12h30
La Bohème (États-Unis / 1926) de King Vidor, avec Lillian Gish – dimanche 4 décembre à 15h00
Chantage (Royaume-Uni / 1929) de Alfred Hitchcock, avec Anny Ondra – samedi 3 décembre à 21h30
Figaro (France / 1928) de Gaston Ravel, avec Ernst Van Duren – dimanche 4 décembre à 18h30
L’Homme à la caméra (Union Soviétique / 1929) de Dziga Vertov – jeudi 1er décembre à 20h30
L’Inconnu (États-Unis / 1927) de Tod Browning, avec Lon Chaney – vendredi 2 décembre à 19h30
Loulou (Allemagne / 1929) de Georg Wilhelm Pabst, avec Louise Brooks – mercredi 30 novembre à 20h30
Nosferatu le vampire (Allemagne / 1922) de Friedrich Wilhelm Murnau, avec Max Schreck – vendredi 2 décembre à 21h30
La Sultane de l’amour (France / 1919) de Charles Burguet et René Le Somptier, avec France Dhélia – samedi 3 décembre à 19h00
Trois sublimes canailles (États-Unis / 1926) de John Ford, avec George O’Brien – jeudi 1er décembre à 12h30

Œil pour œil © 1929 Hal Roach Studios / Metro-Goldwyn-Mayer / Théâtre du Temple Distribution Tous droits réservés

Les programmes de courts-métrages du Festival Synchro Toulouse 2022

Ciné-spectacle de lanterne magique de Georges Méliès – samedi 3 décembre à 16h30
Laurel et Hardy L’équilibre à l’imparfait : A la soupe ! de Edgar Kennedy / Vive la liberté de Leo McCarey / Œil pour œil de James W. Horne – samedi 3 décembre à 14h30
Les Rois du burlesque : La Maison démontable de Edward F. Cline et Buster Keaton / Voyage au paradis de Fred C. Newmeyer / Non tu exagères ! de Charley Bowers – dimanche 4 décembre à 15h00
Scarecrow de Edward F. Cline et Buster Keaton : Frigo Fregoli / La Maison démontable / L’Épouvantail

Loulou © 1929 Nero Film AG / Tamasa Distribution Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici