Accueil Tags Tom Hardy

Tag: Tom Hardy

Test Blu-ray : Venom

0
Le fait de revoir, avec un peu plus de dix années de recul, un film tel que L'incroyable Hulk (Louis Leterrier, 2008) nous permet de prendre conscience de l'évolution des films issus du giron de Marvel Studios, en termes de narration, de public ciblé, d'assimilation et de maîtrise des codes cinématographiques et même plus largement en termes de mise en scène pure. Maladroit, poussif dans son écriture, affichant un scénario incapable de trouver et de se fixer sur une tonalité et loupe de ce fait son coup quel que soit l'endroit où il vise, relativement grotesque et mal foutu dans ses séquences d'action, le film donne aujourd'hui vraiment l'impression d'assister aux balbutiements poussifs d'un studio tentant désespérément de se forger une identité, à grands coups de monstres se tapant sur la gueule dans des séquences innommables, illisibles et d'ellipses narratives donnant tout de même furieusement l'impression au spectateur d'être pris pour le dernier des ânes.

Critique : Venom

0
Dans le monde toujours plus vaste des films estampillés Marvel, voici un nouveau type d'univers partagé : celui des méchants de Spider-man. Si l'homme-araignée apparaît dans les films Marvel Studios (Avengers et consorts donc), Sony conserve encore les droits de l'univers du personnage, ayant trouvé - ou cru trouver tout du moins - une poule aux d'or. La firme se retrouve ainsi à tourner des films sur les méchants d'un personnage iconique, sans pouvoir elle-même mettre en scène ce même personnage (qui n'apparaît donc pas dans Venom). Pas en film live tout du moins, le film d'animation Spider-man : into the spiderverse sortant en décembre. Bref, nous voici face à un énième film de super-héros, mais sans super-héros cette fois-ci, qui peut se targuer d'avoir un des acteurs les plus intéressants de sa génération en vedette. Alors, Venom : venin ou remède ?

Test Blu-ray : Dunkerque

0
Christopher Nolan évoque ce drame historique méconnu qui s’est déroulé entre le 26 mai et le 3 juin 1940. Le ressenti immersif de cette course contre le temps est souligné par ce tic-tac permanent d’une montre incorporée dans l’impressionnante musique de Hans Zimmer. Nous sommes ainsi aspirés au cœur de l’action, dans une tension ininterrompue, à travers le destin de jeunes hommes effrayés qui espèrent simplement rentrer chez eux, leurs actions relevant plus de l’instinct de survie que de l’héroïsme en temps de guerre. Les jeunes acteurs, souvent débutants, sont tous très justes, à commencer par Fionn Whitehead, premier à apparaître à l’image dans une ouverture impressionnante, ainsi que Harry Styles, du groupe One Direction, en Écossais intransigeant et Aneurin Barnard en muet mystérieux.

Critique : Dunkerque

0
On a beaucoup parlé des formats de Dunkerque. Vu en IMAX 1.43, le résultat n'en est que plus impressionnant (malgré un changement de ratio au départ déstabilisant, vu que 25% du film a été tourné en cinémascope "classique"). Mais quittons tout détail technique pour se pencher sur le film en lui-même : immersif, viscéral, épatant, autant d'adjectifs qui ne sont pas usurpés.

Critique : Que Dios Nos Perdone

0
Que dios nos perdones se situe dans la droite lignée de ces récits d’enquêtes, où des policiers se retrouvent empêtrés dans des affaires sordides les dépassant rapidement et dans lesquels les spectateurs se retrouvent totalement captivés par des histoires violentes et en même temps, excitantes du strict point de vue du plaisir de cinéma.

Cannes 70 : Nicolas Winding Refn, de Copenhague à la Croisette

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Bilan : les acteurs & actrices qui ont fait 2016

0
C'est une grande actrice française qui a vécu une belle année qui arrive en tête de notre classement des meilleurs interprètes de l'année. Remarquée...

Premier teaser de Dunkerque, le prochain Nolan

1
Dunkerque, film de guerre tourné dans le Nord de la France par Christopher Nolan, évoquera l’opération Dynamo, l’évacuation de plus de 300 000 soldats...

Test Blu-ray : The revenant

3
On se souvient d’Alejandro González Iñárritu pour Amours chiennes et pour 21 grammes, pour ce goût du film d’auteur choral aux personnages forts et dont les tourments étaient explorés sans complaisance. Au début des années 2000, nous pensions alors découvrir un cinéaste dont le discours ne cesserait de nous questionner. Vint alors Babel et sa vulgarisation sauvée par un aspect solaire et un dispositif un peu superficiel (l’effet papillon), mais ne manquant pas d’un certain charme – osons – d’une certaine poésie. Depuis l’année dernière et passé un Biutiful plus intéressé par un paratexte misérabiliste que par un texte qui ne disait plus grand chose, nous découvrons un nouvel Iñárritu. Cette nouvelle version de lui-même, c’est celle d’un cinéaste performer, qui n’a pas manqué de séduire le jury des Oscars avec Birdman et son plan-séquence d’1h59 qui fut – entre autres – récompensé des deux plus hautes distinctions de la compétition (meilleur film et meilleur réalisateur). Après une courte année, le mexicain entend bien capitaliser et s’inscrire dans une nouvelle performance avec The revenant, un survival en solitaire prenant place dans l’Amérique coloniale.

Programme télé du mardi 7 juin

1
Mad Max – Fury Road Réalisé par George MILLER Avec Tom Hardy, Charlize Theron, Nicolas Hoult Action, Science-Fiction / Australie / 2015 / 2h 20h55 sur Canal + Fidèle à...

Test DVD : Peaky blinders – Saison 2

0
Souvent comparée à une version britannique de Boardwalk Empire, la série Peaky Blinders a su se faire un nom au sein de la profusion de séries actuelles, et s’impose même, avec sa deuxième saison plus ambitieuse et réussie que la première, comme une des séries dramatiques les plus incontournables du moment.

Oscars 2016 : les statistiques des nominations

2
Suite à l’annonce des nominations aux 88èmes Oscars, voici quelques anecdotes, records et autres faits divers autour de cette liste si prestigieuse du cinéma hollywoodien