Accueil Tags Jaeden Martell

Tag: Jaeden Martell

Test Blu-ray : The lodge

0
The lodge dresse le portrait troublant de trois vies brisées en pleine jeunesse, forcées de cohabiter sous le même toit. Peu à peu, le malaise et les rancœurs céderont la place à une ambiance faisant la part belle au surnaturel.

Test Blu-ray : À couteaux tirés

0
L’œuvre d'Agatha Christie, composée de 66 romans et un peu plus de 150 nouvelles, a déjà donné naissance à plus de 160 adaptations au cinéma et à la télévision. On se souvient par exemple, dans les années 70/80, d'une série de films basés sur ses œuvres les plus célèbres, portés par des castings prestigieux. Cette tradition, qui avait disparue dans les années 90 au profit de nombreuses adaptations télévisuelles, a été relancée en 2017 avec succès par Kenneth Branagh avec Le crime de l’Orient-Express, qui sera bientôt suivi par une nouvelle adaptation d'une enquête d'Hercule Poirot, Mort sur le Nil, qui devrait sortir à l'automne 2020.

Test Blu-ray : Ça – Chapitre 2

0
Le débat fait rage depuis la sortie – à grand renfort de promo – du premier épisode de Ça, réalisé en 2017 par le jeune prodige Andy Muschietti sur un scénario de Gary Dauberman. Mettant littéralement à feu et à sang forums et réseaux sociaux, la question a même quitté la simple sphère des fantasticophiles pour s'imposer dans les timelines – et les lignes éditoriales – de cinéphiles s'intéressant habituellement peu au cinéma de « genre » : cette nouvelle adaptation de Ça, sortie un peu plus de vingt-cinq ans après un téléfilm-fleuve intitulé Ça – Il est revenu, est-elle la meilleure adaptation cinématographique du pavé littéraire signé par Stephen King dans les années 80 ? Les admirateurs les plus intégristes des univers créés par le binoclard du Maine vont répondront certainement que non, de même probablement que les amoureux du téléfilm de Tommy Lee Wallace, porté par la prestation de Tim Curry dans la peau du clown Pennywise. La sortie en Blu-ray / DVD de Ça – Chapitre 2 risque bien encore de rajouter deux sous à la musique et de remettre sur le tapis l'éternel débat sur la notion de « bonne adaptation », dans le sens où ce deuxième film prend à nouveau d'importantes libertés avec le matériau d'origine. Mais en ne se dirigeant pas tout à fait là où on les attendait, Muschietti et son Dauberman de scénariste n’ont-ils pas choisi le meilleur angle d’attaque pour rendre hommage au roman de Stephen King ?