Rondo

0
114
Rondo, photo du film

Rondo, l'affiche du film

France, Belgique : 2010
Titre original : Rondo
Réalisateur :
Scénario : Olivier Van Malderghem
Acteurs : , ,
Distribution : Eurozoom
Durée : 28 mars 2012
Genre : Drame
Date de sortie : 28 mars 2012

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Les films se déroulant dans le contexte de la seconde guerre mondiale sont légion. Ils sont de surcroît peu risqués pour un réalisateur : l’histoire se montre si horrible et romanesque qu’ils ont peu de chance de se tromper dans leurs effets. Mais quand les affres de la guerre se mettent soudain en arrière plan pour laisser place à une analyse plus pertinente, là on tient quelque chose d’intéressant.

Synopsis : Bruxelles, été 42. Le jeune Simon voit avec horreur son père arrêté et déporté par les nazis. Il réussit à fuir en Angleterre où il rejoint son grand-père Abraham, personnage austère et distant. Dans cet exil, Simon ne trouve aucun réconfort auprès d’Abraham. Ce vieil homme érudit attaché aux valeurs de la tradition juive, méprise l’éducation laïque de Simon. Tout les oppose dans leur conception de la religion et de la vie. Quand ils découvrent l’horreur de l’holocauste et la disparition probable de leurs proches, c’est la jeunesse de Simon qui va donner au vieil homme la force d’affronter une réalité insupportable…

Rondo, photo du film

 Jean-Pierre Marielle toujours impeccable

Rondo: derrière ce titre étrange se cache une forme musicale qui alterne un thème principal avec des thèmes opposés. Ce mot fait référence à la structure du récit -Simon qui va raconter a posteriori ce qu’il a vécu pendant ces trois années éludées au début de l’histoire- mais également dans sa problématique: la croyance d’abord, le déni et le doute ensuite. Rondo est avant tout un film d’acteurs: Jean-Pierre Marielle illumine de sa présence, et Julien Frison est un garçon dont on s’attache rapidement. L’intérêt de l’histoire ne réside pas dans le gigantisme mais dans les idées. La foi en est le thème majeur: continuer de croire en dieu malgré l’horreur dont la communauté juive est victime. Et le rondo est perceptible par plusieurs oppositions: la froideur d’Abraham du début lorsqu’il est totalement dévot et sa chaleur envers son petit fils dés qu’il va remettre cette foi aveugle en question. Opposition également dans la psyché du garçon qui a reçu une éducation laïque ce qui lui vaut la froideur de son grand-père et qui semble trouver une sorte de foi tout au long du film, pas forcément en dieu mais en la vie. Il y a un vrai parallèle entre la croyance face à l’invisible et la perte de repères face à la réalité. On peut donc dire que le film est intelligent et pertinent dans ses analyses.

Rondo, photo du film

 Un téléfilm de luxe

Ne voyez pas de prétention hautaine se cachant dans ce sous-titre, mais force est de constater que le film a peu d’ambition dans sa mise en scène. Il est très juste par ailleurs comme nous l’avons signalé plus haut, ce qui n’enlève en rien ses qualités, mais la forme n’est pas à la hauteur des problématiques que le scénario soulève et c’est bien dommage. Peut-être un choix scénique, peut-être un manque de moyens, mais d’un film dont l’horreur est sous-jacente et même le point de départ des interrogations d’Abraham, on aurait voulu un peu plus de force voire de violence dans ce qui est montré. Le seul élément dramatique auquel le spectateur va s’identifier est la déportation du père du jeune Simon. Alors certes, l’imagerie collective connait le poids de la Shoah mais ce n’est pas suffisant ici. Tout ça manque d’enjeux, souligné par sa structure: on connaît la fin dés le début.

Résumé

 Rondo est un film intelligent, un questionnement sur la foi et sur la présence de dieu lorsque des évènements atroces se produisent. Malheureusement l’emballage n’est pas suffisamment attrayant pour en faire un film indispensable. Reste des idées pertinentes et un jeu d’acteurs inspiré.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=oefVq3n21rA[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici