Roman Polanski invité des Fauvettes

1
1235

RomanPolanski

Après James Bond en février et David Lean en mars, Roman Polanski est à l’honneur pendant le mois d’avril au cinéma de répertoire parisien Les Fauvettes. Du 30 mars au 3 mai inclus, dix films du réalisateur franco-polonais seront projetés en version restaurée et Polanski y sera en personne pour donner une masterclass animée par Jean-Pierre Lavoignat le vendredi 8 avril à 19h00. Intitulé « Il était une fois Roman Polanski », le cycle devrait également contenir une carte blanche sur laquelle aucune précision n’est cependant disponible pour l’instant.

Repulsion

Trois films emblématiques des débuts de la carrière de Roman Polanski (*1933) seront à l’affiche pendant la première semaine de la rétrospective, du 30 mars au 5 avril. Le Couteau dans l’eau (1962) est le premier long-métrage de Polanski et également son seul film polonais. Ce huis-clos suffocant sur un bateau avait été nommé à l’Oscar du Meilleur Film étranger. Les deux autres films distillent un climat encore plus oppressant, puisqu’il s’agit de Répulsion (1965), le deuxième film du réalisateur, et de Rosemary’s baby (1968), son premier film américain. Dans Répulsion Catherine Deneuve joue une femme aux troubles psychologiques inquiétants. Quant à Rosemary’s baby, Mia Farrow y interprète un rôle féminin tout aussi mémorable, en proie à toutes les psychoses imaginables autour de la grossesse.

BalDesVampires

La deuxième semaine de la programmation, du 6 au 12 avril, est sensiblement moins glauque, puisque elle rassemble deux films britanniques à l’humour caustique plutôt amusants. Cul-de-sac – Ours d’or au Festival de Berlin en 1966 – est encore un ménage à trois un peu malsain dans lequel Françoise Dorléac, Donald Pleasance et Lionel Stander cohabitent dans un château isolé. La parodie de films d’épouvante Le Bal des vampires (1967) est l’un des rares films de Roman Polanski dans lesquels celui-ci joue également un rôle important. Le tournage fut l’occasion pour le réalisateur de rencontrer sa future épouse Sharon Tate, sauvagement assassinée en août 1969.

Pianiste

Le sacre hollywoodien, voire international, pour Roman Polanski, Le Pianiste – Palme d’or en 2002, lauréat de sept César dont celui du Meilleur Film, Oscar du Meilleur réalisateur – fera des apparitions ponctuelles au fil du cycle, dans une copie 35 mm ce qui est rare pour les Fauvettes où pratiquement tous les films sont projetés dans des versions numériques. Ensuite, cet hommage sera complété par Macbeth (1972), Chinatown (1974), Tess (1979) et The Ghost writer, César du Meilleur réalisateur et Ours d’argent de la Meilleur réalisation au Festival de Berlin en 2010. Ainsi, exactement la moitié des films réalisés par Roman Polanski sera programmée dans un souci d’en montrer ceux qui ont contribué à la légende du réalisateur, au lieu de lui consacrer une rétrospective intégrale, comme Jean-Pierre Lavoignat a expliqué ses choix de programmation sur la page Facebook du cinéma situé près de la Place d’Italie.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici