Critique : Refugiado

3
73

Refugiado affiche

Argentine, 2014
Titre original : –
Réalisateur : 
Scénario : Diego Lerman,
Acteurs : ,
Distribution : Haut et Court
Durée : 1h33
Genre : Drame
Date de sortie : 13 mai 2015

Note : 2.5/5

Venise 2006 pour Tan de repente, son premier long métrage ; Cannes 2010, Quinzaine des Réalisateurs pour L’œil invisible, son 3ème ; Cannes 2014, de nouveau la Quinzaine des Réalisateurs, pour Refugiado, son 4ème. Diego Lerman n’a pas encore 40 ans mais il fait partie des valeurs montantes du cinéma argentin. Dans Refugiado, il s’attaque à un sujet qui est malheureusement toujours d’actualité et toujours universel : les violences conjugales.

Synopsis : Laura et son fils de 7 ans quittent précipitamment leur appartement de Buenos Aires pour échapper à l’emprise d’un père menaçant. Les deux fugitifs s’engagent alors dans une course contre la montre à la recherche d’un refuge et d’une nouvelle vie.

refugiado 6

La fuite d’une mère

Matías est un petit garçon de 7 ans. Sa mère, Laura est une femme battue par Fabian, son mari. Laura est de nouveau enceinte et Fabian pense que le bébé qu’elle attend n’est pas de lui. Après une nouvelle agression de la part de son mari, Laura n’a plus qu’une idée en tête : s’enfuir avec Matías, dans un endroit où Fabian ne pourra pas les retrouver. D’un refuge pour femmes battues à une maison en pleine cité lacustre de El Tigre, dans l’embouchure du Río Paraná, en passant par un hôtel miteux, Laura et Matías parcourent Buenos-Aires et sont soumis à la précarité que connaissent les fugitifs, quelle que soit la raison de leur fuite. Pour Laura, la situation est d’autant plus difficile que Matías n’a pas, à 7 ans, les réflexes de sécurité que la situation exige. Et pourtant, il est indispensable pour Laura de repasser chez elle pour chercher des affaires.

refugiado 1

Un film bien documenté

C’est en assistant, il y a 5 ans, à une scène de violence conjugale particulièrement dramatique que l’idée de consacrer un film à ce sujet a germé chez Diego Lerman. Petit à petit ce film s’est construit, avec la rencontre de femmes ayant connu cette triste expérience d’être battues par leur compagnon et la visite de refuges destinés à les accueillir. Le scénario, écrit par le réalisateur en collaboration avec Maria Meira, s’est orienté vers la fuite d’une mère et de son enfant, ce qui a rappelé sa propre enfance à Diego Lerman, lorsque ses parents ont dû tout abandonner au moment de la dictature militaire et transformer leur fils en petit fugitif

refugiado 4

Un choix pas suffisamment assumé

Diego Lerman a fait le choix de raconter son histoire en grande partie à travers la vision qu’en a Matías, cet enfant de 7 ans partagé entre son insouciance et la souffrance qu’il ressent chez sa mère. Ce choix, toutefois, n’est pas suffisamment assumé pour éviter un certain nombre de hiatus lorsque, de toute évidence, on retourne vers une vision adulte d’une situation. Le jeune Sebastián Molinaro, qui interprète le rôle de Matías, est plein de fraicheur et de spontanéité. Quant à Julieta Diaz qui interprète Laura, elle a été au cinéma l’épouse des deux personnalités les plus célèbres de l’Argentine : Eva Perón, épouse de Juan Perón, et Claudia Villafañe, épouse de Diego Maradona.

refugiado 3

Conclusion

Le sujet du film de Diego Lerman est à la fois sensible et important. Malheureusement, les choix faits en matière de réalisation ne sont pas toujours convaincants. Certes, on apprécie que le réalisateur ne profite pas de son sujet pour faire du spectateur un voyeur en matière de tabassage. On apprécie moins le démarrage très lent de l’action et, au final, malgré la scène très forte du passage de Laura et de Matías dans l’appartement familial, le spectateur peut parfois avoir l’impression de rester sur sa faim.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici