Preview : Battleship

0
91
Preview : Battleship, première critique

battleshipLe rendez-vous est donné ce lundi 23 janvier par Universal dans un cinéma des Champs-Elysées afin d’assister à une présentation d’un des blockbusters du printemps : (sortie le 11 avril 2012). Critique-film.fr a été convié à voir quelques images du film commentées par son réalisateur (, ,).

Tout d’abord nous remercions Universal de nous avoir invité à cette présentation mais il y a du coup de gueule dans l’air. Si pour ce type de projection – gros film hollywoodien présenté trois mois avant sa sortie – signer un accord de confidentialité est monnaie courante et somme toute assez logique pour ne pas dévoiler l’intrigue, il est en revanche plus rare que cet accord stipule que l’assistance n’a pas le droit de donner son avis. En résumé, nous devons parler de cet évènement… sans parler du film ! Si ce n’est pas de la promo cachée ! C’est assez fort de café dans la mesure où 99% des gens de l’assemblée sont journalistes/rédacteurs. Le distributeur n’aurait-il pas suffisamment confiance en le potentiel de son poulain ? Ne nous en voulez donc pas si ce papier est terne, plat, peu évocateur, votre serviteur devant se borner à l’évènement en lui-même, suffisamment passionnant apparemment pour vous épargner une critique de ce qui a été vu. Autant donner une recette de cuisine ! En attendant intéressons-nous aux faits et rien qu’aux faits.

Nota: le film étant actuellement en pleine postproduction et Peter Berg en phase de montage, de nombreux effets spéciaux étaient en cours de finalisation par ILM, nous présentant parfois des animations grossières et des prévisualisations. Le montage sonore n’étant pas non plus définitif, la musique collée aux extraits n’était pas celle de Steve Jablonsky.

Un nombre impressionnant d’agents de sécurité encadre la salle de projection où nous attendons fébriles d’entrer. Les techniciens distribuent les petits écouteurs pour la traduction pendant que les derniers tests vidéo sont effectués. Le pitch du film que nous nous apprêtons à voir est très simple : un officier de la marine aidé de son frère va devoir sauver le monde d’une force mystérieuse. Battleship est une adaptation du jeu de la bataille navale (si si). Nous sommes accueillis par un des responsables d’Universal France qui va partir dans un blabla commercial du meilleur goût pour les exploitants présents. En substance il nous raconte que 2012 sera l’année des 100 ans du studio au globe avec la sortie de nombreux films évènements. Puis il remercie leurs partenaires : Hasbro© qui après Transformers semble décidé à adapter toutes les licences au catalogue, et ILM chargé des effets numériques du film.

Preview : Battleship, première critique

Après cette introduction d’usage, heureusement assez courte, arrive Peter Berg. Le réalisateur nous avoue qu’il n’est pas très frais étant donné que son équipe et lui-même ont passé une bonne partie de la nuit à regarder du football en vue du Superbowl. Il commence en rajoutant lui-même une couche sur ses fabuleux partenaires de chez Universal qui, jure-t-il, lui ont donné tous les moyens financiers tout en gardant les pleins pouvoirs créatifs sur son film. La suite de son discours est moins promotionnelle et plus intéressante, toute en étant assez révélatrice du système hollywoodien. Par exemple son casting, qu’il présente avec les superlatifs de rigueurs : non seulement ils sont beaux ( et Alexander Skarsgård avaient à l’en croire toutes les filles à leurs pieds), mais en plus ils sont doués ! Le plus drôle est sûrement la présentation de ses deux actrices: et , nous assurant presque si l’on en doutait qu’elles ont été choisies pour leur physique ! Il minimise cette révélation en ajoutant que Rihanna est très douée comme toutes les chanteuses qui deviennent actrices (ahem). Le seul « vrai » acteur de son casting, , est expédié en une demi seconde et présenté comme l’argument donnant du poids au film : c’est vrai que si un grand acteur joue dans un film, le film devient génial d’un coup…

Quatre scènes de longueurs variables nous ont été présentées. Et non le film ne sera pas en 3D ! Les deux premières sont des scènes introductives surtout centrées sur les dialogues et la comédie. Il est vrai que le divertissement avec beaucoup d’humour, l’entertainment américain, est un genre qui sied bien à Peter Berg après Hancock. On nous présente Taylor Kitsch, vraie tête brûlée, son frère, et sa relation houleuse avec Liam Neeson qui est le père de sa dulcinée. Les deux autres scènes sont centrées sur ce qui nous intéresse dans ce type de film : l’action. Le cinéaste voulait réaliser un gros film pop-corn de l’été, quelque chose de totalement décomplexé que son fils de 12 ans pourrait aller voir avec ses amis en s’éclatant. Il était hors de question de réaliser un film de guerre sérieux sur des batailles navales avec des nations se battant les unes contre les autres et des enjeux politiques trop complexes. Il nous explique son amour des aliens en étoffant son propos de théories scientifiques de Stephen Hawking sur l’existence de planètes semblables à la Terre et qui seraient habitées. Puis il développe son travail concernant la conception des fameux aliens car il était impensable de ne pas les voir à l’écran, contrairement à d’autres films frustrants selon lui. Sans vous dévoiler le contenu de ce qui nous a été présenté, notamment le look des fameux extraterrestres, le tout s’annonce pétaradant et spectaculaire. La présentation s’achève par deux questions posées par le même journaliste :

  • Est-ce que le film aura la noirceur de Very Bad Thing ? La réponse est « pas vraiment » mais il sera possible de s’y retrouver, connaissant les délires du réalisateur.
  • Est-ce que Peter Berg prévoit de faire un remake de Shocker ? Non étant donné que le film de Wes Craven sorti en 1990 est l’un de ses films cultes.

En résumé, et en attendant de vous proposer sur le site une critique en bonne et due forme de Battleship lorsque nous le pourrons, il est dommageable qu’un distributeur nous censure autant pour un peu de pub gratuite, d’autant plus bête que leur film s’annonce assez f*n. En réalité on est pressé de le voir intégralement ! Merci en tout cas à Peter Berg d’avoir fait le déplacement.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=iyzBv41Wzxk[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici