Critiques de films Drame — 02 novembre 2011
Partir

Partir de Catherine Corsini

France : 2008
Titre original : Partir
Réalisateur :
Scénario : Catherine Corsini
Acteurs : , Sergi López,
Distribution : Pyramide Distribution
Durée : 1h25
Genre : Drame
Date de sortie : 12 août 2009

Globale : [rating:2][five-star-rating]

Partir c’est l’histoire d’une femme (Kristin Scott Thomas) qui, selon l’expression consacrée, a tout pour être heureuse : mari, enfants, maison, argent mais qui s’ennuie profondément dans sa confortable routine quotidienne. Elle a du penser que retravailler lui donnerait ce que presque sans le savoir elle recherche : de l’énergie, de la vie, une autre vie. Et elle craque brutalement, totalement pour l’ouvrier () qui effectue les travaux de son futur cabinet de kiné. Si brutalement, si totalement qu’elle ne se pose pas aucune question et plaque mari, enfant, argent d’un coup sans autre explication que « je suis amoureuse d’Ivan, je te quitte ». Une évidence pour elle.

Synopsis: Suzanne a la quarantaine. Femme de médecin et mère de famille, elle habite dans le sud de la France, mais l’oisiveté bourgeoise de cette vie lui pèse. Elle décide de reprendre son travail de kinésithérapeute qu’elle avait abandonné pour élever ses enfants et convainc son mari de l’aider à installer un cabinet. A l’occasion des travaux, elle fait la rencontre d’Ivan, un ouvrier en charge du chantier qui a toujours vécu de petits boulots et qui a fait de la prison. Leur attraction mutuelle est immédiate et violente et Suzanne décide de tout quitter pour vivre cette passion dévorante.

Partir de Catherine Corsini

On assiste alors à la guerre, que lui mène son mari (Yvan Attal), une guerre sans relâche mais où il n’est jamais question pour lui de sentiment mais de pouvoir, d’argent et d’influence qu’il utilise pour la priver, pour les priver, de tous moyens d’existence.

Elle en est réduit au sordide, vendre quelques bijoux sur une aire d’autoroute pour payer l’essence ou voler sa propre maison pour récupérer quelques tableaux acquis par le couple alors uni.

A bout de souffle, à bout de nerfs, elle défend son nouvel amour et revient au domicile conjugal pour le faire libérer de prison, seule condition du mari pour retirer sa plainte suite à ce vol. Elle plonge alors dans la dépression pour, au sortir d’une nuit où son mari la besogne de manière toute mécanique et propriétaire, aller jusqu’à l’irrémédiable.

Partir de Catherine Corsini

Une histoire en soi forte mais qui peut-être ne creuse pas assez sur ce qui habite Suzanne, ce désir de changer de vie qui se cristallise autour de cet amour.

On voit surtout un couple bourgeois, un ouvrier ex-taulard, un mari prêt à tout pour garder sa femme mais malgré des acteurs plutôt impeccables, on ne ressent pas l’urgence de ce besoin de partir, la veulerie du mari, l’attirance sensuelle, la brûlure qui charnelle qui réunit Suzanne et Ivan. On ne vibre pas à cette histoire dont on reste le spectateur.

Résumé

On contemple le tout de l’extérieur, distant, sans passion. On est devant un travail froid, un peu chirurgical ? C’est peut-être un parti pris de la Catherine Corsini, c’est peut-être l’alchimie des acteurs qui ne s’est pas faite …. mais c’est bien dommage.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ui52nco1MnU[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Eric

Cet article a été rédigé par Eric Becart, Rédacteur de Critique Film.