Palmarès du 17e Festival International du Film d’Aubagne

2
74

aubagne festival musique 2016

Ce festival dédié à la musique de film (le seul en Europe) s’est achevé ce week-end avec l’annonce de la remise des prix, notamment ceux attribués par le jury composé de la réalisatrice Anna Novion (Les Grandes Personnes) et des compositeurs Amine Bouhafa, Marc Marder et Stephen Warbeck. Le prix du meilleur film remis à Ni le ciel, ni la terre permet d’honorer la mémoire du compositeur François-Eudes Chanfrault disparu le 11 mars dernier (notre hommage).

flocken

Palmarès complet

Grand Prix de la meilleure musique originale : Lisa Holmqvist pour de Beata Gärdeler (Suède)

Le village, situé dans le nord de la Suède, a des allures idylliques. Mais quand Jennifer, 14 ans, accuse Alexander, un camarade de classe de l’avoir violée, tout change. La nouvelle fait rapidement le tour du village. Les habitants refusent d’y croire et la police et la justice ne prennent pas cette affaire au sérieux. Un cauchemar commence alors pour Jennifer et ceux qui la soutiennent.

Prix du meilleur film : Ni le ciel ni la terre de Clément Cogitore (France/Belgique), musique composée par Eric Bentz et François-Eudes Chanfrault

Prix d’interprétation féminine et masculine : et Wim Opbrouck pour de (Belgique)

1985. Georges est un marchand forain. Un commerçant. Un vrai de vrai ! Lorsqu’on lui propose de louer le Café Derby et qu’il apprend que le pape célébrera une messe en plein air tout près de l’établissement, une brillante idée lui vient à l’esprit. Sa femme, ses cinq enfants et ses collègues y croient également. Parce que Georges peut tout vendre, à tout le monde…

Les autres films en compétition : – Il Viaggio d’Adriano Valerio (Italie), de Thomas Stuber (Allemagne), de Raf Reyntjens (Pays-Bas, Belgique), d’Elodie Namer (France), de Gerd Schneider (Allemagne), You’re ugly too de Mark Noonan (Irlande) et d’Antonio Nuic (Croatie)

d'ombres et d'ailes 01

Palmarès des courts-métrages 2016  :

Grand Prix de la meilleure création sonore : de Elice Meng et Eléonora Marinoni (Suisse/France), musique originale de Nicolas Martin

Au cœur d’une peuplade d’oishommes, Moann, l’indignée, voit ses ailes disparaître et d’étranges craquements s’opérer sous ses pattes. Dans cette société où seules importent la taille et l’ambition des ailes, Ciobeck le nihiliste voudrait la protéger. Mais comment survivre dans une terre stérile, peuplée d’esprits encavernés ?

Meilleur film de fiction : de Julie Gourdain (Belgique/France)

Mention : L’Etourdissement de Gérard Pautonnier (France)

Mention spéciale pour la musique : In uns das Universum de Lisa Krane (Allemagne)

Mention spéciale pour la production musicale : Quagma de Loan, musique de Jérémy Frey (France)

Meilleur film d’animation : Yul et le serpent de Gabriel Harel (France)

Mention : Vigil de Rita Cruchinho Neves (Portugal)

Prix Mathieu Hoche du meilleur documentaire : One Million Steps de Eva Stotz (Allemagne/Pays-Bas/Turquie)

Mention : Ortho ! de Nathalie Sartiaux (Belgique)

Autres prix

Prix Beaumarchais-SACD (récompense un film francophone) : Viaduc, court métrage de Patrice Laliberté (Canada)

Prix du public ex aequo : Le Bûcher de Saïd de Julien Sicard (France) et Des millions de larmes de Natalie Beder (France)

Prix des collégiens (honorifiques) remis par les délégués culturels de la ville d’Aubagne :

  • Programme 1 : prix du court métrage : Discipline (Suisse), Prix de la musique : Beach Flags (France)
  • Programme 2 : prix du court métrage : Au Sol (France), Prix de la musique : What the fly !? (France)

Prix de la jeune création cinématographique germanophone : Prasenzlücke d’Alexander Alaluukas

Mention : Uncanney Valley de Paul Wenninger (Autriche/France)

20è Bourses du SIRAR (Site Régional d’Aide à la Réalisation) pour la réalisation d’un 1er court métrage

  • Premier Prix : Petit Crabe de William Wayolle
  • Second Prix : De fil en aiguille de Béatrice Herrero
  • Mention Spéciale : Mouton Noir de Aladdine Serraoui

 

Cette année, le festival a notamment accueilli les acteurs (pour accompagner le film L’Heure d’été d’Olivier Assayas) et Tomer Sisley, et les compositeurs Amine Bouhafa, Bruno Coulais, , Eric Demarsan, Valentin Hadjadj ou encore Philippe Rombi, invité pour une master class sur ses films pour François Ozon, entre autres collaborations évoquées.

Stephen Warbeck
Stephen Warbeck

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici