#Noël approche : Coffret Vin Diesel, 2002-2020 – xXx + Bloodshot

0
7748

Coffret , 2002-2020 – +

Parmi la profusion de coffrets que nous proposent les éditeurs à l’approche des fêtes de Noël, il en est un qui a su, par sa singularité, attirer notre attention : il s’agit du Coffret édité par . Pourquoi ce coffret dédié à l’un des musclés les plus populaires du cinéma d’action nous a-t-il interpellé, nous demanderez-vous ? Hé bien tout simplement parce qu’il nous donne à (re)voir et , deux films extrêmement différents l’un de l’autre, et surtout, très espacés dans le temps.

Dix-huit années séparent en effet ces deux longs-métrages, et tous deux semblent intrinsèquement liés à des périodes peut-être pas opposées, mais en tous cas très différentes de la carrière de l’acteur.

Grandeur

Quand sort sur les écrans du monde entier, est littéralement au sommet de sa popularité. Tourné juste après le carton de , le film de Rob Cohen réunira rien de moins que 1,3 millions de spectateurs en France, et récoltera la bagatelle de 435 millions de dollars au box-office international. Un succès hallucinant pour un film qui générera deux suites, mais qui pourtant s’avère bien loin d’être parfait. Cependant, on ne pourra nier que ses défauts contribuent en partie à la réussite inattendue de l’œuvre, qui aujourd’hui saura probablement trouver ses lettres de noblesse dans le cœur des amateurs de films d’action.

En effet, presque vingt ans après sa sortie, s’avère aujourd’hui plus que jamais un « plaisir coupable », un nanar atomique, déjà ringard à sa sortie, et d’autant plus dépassé aujourd’hui. Pour autant, il s’agit vraiment d’un film 100% fun, un James Bond sous anabolisants prêt à tout pour nous proposer du grand spectacle à tout prix, quitte à verser dans le n’importe quoi intégral. Enchaînant les scènes d’action les plus WTF que l’on puisse imaginer voir sur un écran, est aussi marqué par la présence solide et charismatique d’Asia Argento, ainsi que par la performance « live » du groupe de métal allemand Rammstein, qui s’offrait ici une visibilité internationale.

Décadence

Dix-huit ans après , la carrière de a connu des hauts et des bas. Probablement un peu contrarié de n’avoir collaboré avec Marvel Studios que pour assurer le doublage de Groot dans Les gardiens de la galaxie, l’acteur s’est rallié à Sony pour , qui devait être le premier d’une série de cinq films destinés à créer un univers cinématographique étendu autour des super-héros de , maison d’édition de comic books américaine fondée en 1990.

Malheureusement, est sorti sur les écrans américains en mars 2020, et le film s’est mangé de plein fouet la crise sanitaire du Covid-19 : il n’aurait le temps de réunir que dix millions de dollars au box-office US avant de se voir retiré des salles de cinéma. Le film sortirait finalement uniquement en VOD et SVOD, notamment sur YouTube et sur Amazon Prime Video – on ignore si ce malencontreux enchaînement d’événements signera la fin du Valiant Universe, mais si tel est le cas, il restera sans aucun doute l’un des plus gros échecs personnels de la carrière de .

C’est d’autant plus regrettable que s’avère en fait une bonne petite surprise : une version certes adoucie du comics d’origine, mais qui remplit pleinement son office dans le créneau du divertissement de gros bourrin, à déguster entre potes autour d’une bière et/ou d’une pizza. Les scènes d’action sont réussies et impressionnantes, avec quelques bonnes idées, et le tout tient au final parfaitement la route, avec même une première heure assez excellente, rapide et bien menée.

En deux mots comme en cent, ce Coffret édité par parviendra sans peine à convaincre tout amateur d’action qui se respecte, avec d’un côté un nanar décomplexé et spectaculaire devenu symbole de la carrière de , et de l’autre un film passé complètement inaperçu qui mérite pourtant clairement le coup d’œil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici